Sécurité renforcée pour les ministres Zandberg et Michaeli après des menaces
Rechercher

Sécurité renforcée pour les ministres Zandberg et Michaeli après des menaces

Les ministres de l'Environnement et des Transports se déplaceraient dorénavant en véhicules blindés

La ministre de l'Environnement Tamar Zandberg (à gauche) et la ministre des Transports Merav Michaeli. (Flash90)
La ministre de l'Environnement Tamar Zandberg (à gauche) et la ministre des Transports Merav Michaeli. (Flash90)

La ministre des Transports Merav Michaeli et la ministre de la Protection de l’environnement Tamar Zandberg auraient toutes deux bénéficié d’un renforcement de leur sécurité en raison de menaces à leur encontre.

Selon la radio Kan, les deux ministres de gauche ont été informées du renforcement des mesures de sécurité par le Shin Bet, après une série de menaces sur les réseaux sociaux et la diffusion de fausses informations à leur sujet.

Michaeli, dirigeante de Avoda, et Zandberg, membre du Meretz, sont désormais accompagnées par une escorte de sécurité permanente et se déplacent en véhicules blindés, a rapporté Kan jeudi.

La ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked et le ministre de la Justice Gideon Saar bénéficient également d’un niveau de protection accru pour cause de menaces.

Début juin, Zandberg a dû fuir son domicile avec sa petite fille après une série de menaces à leur encontre.

Zandberg raconte qu’elle était restée à la maison avec son enfant malgré de « graves menaces » par téléphone et sur les réseaux sociaux. Mais quelques heures plus tard, après des menaces supplémentaires – notamment un avis de décès prétendant annoncer la mort de Zandberg – l’ancienne dirigeante du Meretz a décidé d’emmener sa famille dans un lieu tenu secret.

Des gens manifestent contre le gouvernement d’unité devant le domicile de la députée Ayelet Shaked de Yamina à Tel Aviv, le 3 juin 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni / Flash90)

Un certain nombre de ministres et de députés de la nouvelle coalition ont été confrontés à de nombreuses menaces et à des manifestations de colère devant leurs domiciles en protestation contre leur décision d’unir leurs forces au sein du nouveau gouvernement actuellement au pouvoir. Les manifestations ont notamment visé les députés du parti Yamina du Premier ministre Naftali Bennett.

La députée Idit Silman de Yamina, également présidente de la coalition et présidente de la commission d’organisation de la Knesset, a déclaré plus tôt cette semaine qu’elle, ainsi que sa famille, continuaient de recevoir des menaces de mort sur son téléphone et via les réseaux sociaux.

« Les menaces contre la vie d’Idit Silman et de ses enfants représentent une ligne rouge et j’appelle tous les membres de l’opposition à les condamner », a tweeté lundi le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid. « Les différends entre l’opposition et la coalition sont logiques et acceptés, mais les messages sur son téléphone portable sont dangereux, c’est un crime. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...