Strasbourg : l’agresseur d’un juif religieux inculpé et écroué
Rechercher

Strasbourg : l’agresseur d’un juif religieux inculpé et écroué

Le parquet a ouvert une information judiciaire "pour tentative de meurtre sur une victime en raison de son appartenance réelle ou supposée à une race ou à une religion"

La police française sur les lieux d'une attaque au couteau contre un homme juif par un homme ayant des troubles psychiatriques qui a crié "Allah akhbar !" au moment de l'attaque, à Strasbourg, le 19 août 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
La police française sur les lieux d'une attaque au couteau contre un homme juif par un homme ayant des troubles psychiatriques qui a crié "Allah akhbar !" au moment de l'attaque, à Strasbourg, le 19 août 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’auteur d’une agression au couteau contre un sexagénaire juif qui portait la kippa vendredi à Strasbourg, a été inculpé pour tentative de meurtre et écroué samedi, a-t-on appris de source judiciaire.

Le parquet a précisé avoir ouvert une information judiciaire « pour tentative de meurtre sur une victime en raison de son appartenance réelle ou supposée à une race ou à une religion ».

L’auteur des faits, déjà condamné pour des faits similaires commis en 2010, faisait l’objet d’un suivi psychiatriques.

« L’homme, âgé de 45 ans a été mis en examen [inculpé, ndlr] par le juge d’instruction et il a été placé sous mandat de dépôt criminel ce soir », a indiqué le parquet.

L’agression s’est produite vendredi peu avant midi dans une rue d’un quartier juif. La victime avait reçu un coup de couteau de son agresseur qui avait crié « Allah Akbar ! », « Dieu est le plus grand » en arabe, au moment de l’agression.

Blessée, la victime avait sorti elle-même le couteau de son abdomen et avait trouvé refuge dans une brasserie à proximité.

Au cours de son audition devant le juge, l’auteur de l’agression « a reconnu avoir sciemment porté atteinte à une personne appartenant à la communauté israélite », a précisé le parquet.

Cet « homme avait déjà commis des faits identiques le 30 avril 2010 » et « avait fait l’objet d’une déclaration judiciaire d’irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental suivie d’une hospitalisation d’office » en décembre 2011, a ajouté le parquet.

Le grand rabbin de Strasbourg, René Gutman, a déclaré que la victime avait été admise à l’hôpital pour des blessures modérées.

Il a ajouté que l’agresseur n’était pas représentatif de l’esprit de coexistence de la ville.

Il a déclaré, en condamnant l’attaque, qu’elle « ne reflète en aucun cas le climat qui prévaut à Strasbourg », qui compte une importante communauté juive. Il a précisé que le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, l’avait appelé pour exprimer sa solidarité.

Il a cependant appelé à prendre des mesures pour empêcher l’attaquant de récidiver.

« Si cette personne peut revenir dans les rues, et poignarder n’importe quel homme avec une kippa qu’il rencontre, il y a un problème », a-t-il déclaré.

Ces agressions surviennent dans une France traumatisée par une série d’attentats jihadistes, dont l’un, en janvier 2015, a visé un supermarché juif.

Amedy Coulibaly, Français ayant prêté allégeance au groupe Etat islamique, avait abattu quatre personnes dans un supermarché casher, deux jours après l’attentat de Charlie Hebdo, où les frères Kouachi, liés à Al-Qaïda, avaient tué 12 personnes.

Au début de l’année, un adolescent de 15 ans, partisan de l’Etat islamique, avait attaqué à la machette un enseignant juif à Marseille.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...