Attaque au couteau à Strasbourg contre un juif religieux
Rechercher

Attaque au couteau à Strasbourg contre un juif religieux

La victime d'une soixantaine d'années a été légèrement blessée ; l'assaillant, arrêté, aurait crié "Allahou Akbar" selon le JDD

Panneau de la rue des juifs à Strasbourg, France (Crédit : wikimedia commons)
Panneau de la rue des juifs à Strasbourg, France (Crédit : wikimedia commons)

Un juif religieux a été victime d’une attaque au couteau dans la matinée de vendredi dans une rue de Strasbourg, non loin de la rue Finkmatt et de l’Avenue des Vosges, par un homme qui aurait crié « Allahou Akbar », selon une information confirmée par le Journal du Dimanche (JDD).

L’état de santé de la victime, qui s’appellerait M. Lévy, selon, Mendel Samama, un rabbin bloggeur du Times of Israël en français, n’est pas en danger.

La victime, un homme d’une soixantaine d’années, a été agressée à la sortie de son domicile, situé en plein quartier juif, à 500 mètres à vol d’oiseau de la grande synagogue de Strasbourg, a précisé à l’AFP le grand rabbin de Strasbourg, René Gutman.

« Il est choqué. C’est un faible mot. Il a conscience d’être un miraculé. Il a été touché au niveau de la ceinture abdominale. C’est passé à quelques centimètres d’un organe vital », a indiqué le rabbin Mendel Samama au JDD, après l’avoir vu à l’hôpital. « C’est quelqu’un d’une gentillesse incomparable. On espère qu’il s’en remettra », a ajouté Samama au JDD.

Selon les informations recueillies par le Journal du Dimanche, l’agresseur avait des antécédents psychiatriques.

Il a été arrêté et placé en garde-à-vue.

Ce même homme avait déjà attaqué une personne de confession juive dans le centre de Strasbourg, en 2010, dans des circonstances similaires.

Il avait alors passé à tabac et blessé à l’arme blanche un quadragénaire qui portait lui aussi une kippa, des faits qui lui avaient valu une inculpation pour tentative de meurtre. Mais il avait été jugé pénalement irresponsable en raison de troubles mentaux, avant d’être hospitalisé d’office.

Le parquet de Strasbourg avait à l’époque raconté qu’il se disait « l’objet d’un complot des Juifs » auxquels il attribue « tous les malheurs qui ont pu lui arriver dans la vie ».

Cette agression « est le fait d’une même personne, cela ne reflète pas du tout le climat qui règne à Strasbourg » où vit une importante communauté juive, a souligné le grand rabbin de Strasbourg en condamnant vigoureusement les faits.

M. Gutman a demandé « que des mesures soient prises : si cette personne peut ressortir en ville et dès qu’il voit une personne en kippa l’agresser au couteau, cela pose problème ».

Le ministre de l'Intérieur français Bernard Cazeneuve (Crédit : AFP/THOMAS SAMSON)
Le ministre de l’Intérieur français Bernard Cazeneuve (Crédit : AFP/THOMAS SAMSON)

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve l’a appelé à la mi-journée pour lui exprimer sa solidarité, a précisé M. Gutman.

Selon un tweet d’une journaliste de BFMTV, qui cite une source proche de l’enquête, « la piste d’un acte terroriste est formellement écartée ».

L’enquête a été confiée aux enquêteurs de la police judiciaire. Le parquet de Strasbourg s’est borné à confirmer l’interpellation d’un homme, sans plus de détails.

La commune française située dans le département du Bas-Rhin (est de la France) compte une importante communauté juive. 15 000 juifs français y vivent, soit l’équivalent de 5 % de la population de la ville.

Le 11 janvier à Marseille, un enseignant juif portant la kippa avait été blessé à la machette par un adolescent se revendiquant du groupe Etat islamique.

Ces agressions surviennent alors que la France est traumatisée par une série d’attentats jihadistes, certains visant spécifiquement des juifs.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...