Sur la glace, un patineur juif danse sur la musique de la « Liste de Schindler »
Rechercher

Sur la glace, un patineur juif danse sur la musique de la « Liste de Schindler »

Le patineur artistique Jason Brown a remporté la médaille d'argent au Grand prix en s'élançant sur la musique écrite par John Williams pour le film

Jason Brown pendant une épreuve comptant pour le Grand prix de la Skating Union à Las Vegas, le 20 octobre 2019 (Crédit :  AP Photo/David Becker)
Jason Brown pendant une épreuve comptant pour le Grand prix de la Skating Union à Las Vegas, le 20 octobre 2019 (Crédit : AP Photo/David Becker)

JTA — Le patineur artistique juif Jason Brown s’est élancé sur la glace en s’illustrant sur de vastes variétés de musiques au cours de toute sa carrière – depuis Simon and Garfunkel à la bande-originale du film « Hamilton », en passant par la chanson-phare du dernier James Bond, interprétée par Sam Smith.

Cette saison, il a opté pour une musique particulièrement juive pour son épreuve libre de patinage masculin : Celle du film de la « Liste de Schindler », l’une des oeuvres du septième art les plus importantes consacrées à la Shoah, écrite par John Williams.

« Mes origines sont manifestement juives et l’histoire est donc très touchante pour moi », a commenté au début du mois Brown, âgé de 24 ans, devant les caméras de NBC Sports après avoir lancé son nouveau numéro dans les séries de compétitions internationales du Grand Prix, pour la saison 2019-2020.

« J’ai grandi en entendant parler de la Shoah, d’Oskar Schindler, de ces histoires. J’ai toujours voulu patiner sur cette musique mais il fallait que je sois à la hauteur, que je gagne en maturité, que je sois vraiment prêt pour le faire ».

Brown a été médaillé d’argent dans la catégorie individuelle masculine. C’est son compatriote Nathan Chen qui s’est hissé sur la première marche du podium.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

« Je pense qu’en tant qu’artistes, une partie de notre travail est d’enseigner et de faire s’engager les gens dans l’histoire que vous tentez de raconter sur la glace », a-t-il continué. « Il faut simplement avoir la passion et l’intensité nécessaires dans le patinage et parvenir à transmettre l’histoire ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...