Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Sydney : Un Juif s’estime « chanceux » d’avoir survécu à une agression antisémite

La police enquête sur une agression physique dans un parc où la victime, âgée de 44 ans, dit avoir été encerclée et tabassée par une foule pro-palestinienne

La police observe les manifestants lors d'un rassemblement pro-palestinien à Sydney, en Australie, le samedi 4 novembre 2023. (Crédit : Mark Baker/AP)
La police observe les manifestants lors d'un rassemblement pro-palestinien à Sydney, en Australie, le samedi 4 novembre 2023. (Crédit : Mark Baker/AP)

La police de Sydney a ouvert une enquête sur l’agression antisémite présumée d’un homme juif de 44 ans par une foule de partisans pro-palestiniens à la fin du mois dernier, la victime se dit chanceuse de s’en être sortie vivante.

Sky News Australia a rapporté mercredi que l’homme non identifié se trouvait sur un terrain de jeu pour enfants dans la banlieue sud de Sydney lorsqu’il est tombé sur une affiche annonçant un rassemblement pro-palestinien qui avait déjà eu lieu. L’affiche était à moitié arrachée et l’homme a déchiré le reste, selon l’article.

Un autre homme qui se trouvait sur la même plaine de jeu l’a vu faire, et s’est approché pour lui demander s’il soutenait Israël, avant de devenir menaçant, selon le reportage. Le suspect lui aurait dit : « Je vais t’assassiner ».

Le Juif a téléphoné à la police, mais il s’est vite retrouvé encerclé par une foule d’hommes et de femmes en colère qui l’insultaient. Il a ensuite été frappé à la tête et est tombé à terre.

Trois hommes se sont mis à asséner coups de pied et des coups de poing à la victime, comme en témoigne le reportage, tout en lui criant des insultes telles que « chien pro-juif ».

Un passant a appelé la police, mais à leur arrivée, les agresseurs avaient pris la fuite. La police a demandé à des témoins de se manifester et analyse actuellement les images de vidéosurveillance de la zone.

Des centaines de manifestants pro-palestiniens se sont rassemblés devant l’Opéra de Sydney, qui devait être illuminé aux couleurs du drapeau israélien suite à l’attaque du Hamas contre Israël le week-end dernier ; la police a conseillé à la communauté juive de rester à l’écart à Sydney, Nouvelle-Galles du Sud, le 9 octobre 2023. (Crédit : Rick Rycroft/AP)

La victime a été hospitalisée pendant quatre jours pour des blessures telles que des fractures de la colonne vertébrale, des blessures au visage et une commotion cérébrale.

Il a déclaré à Sky News Australia qu’il se sentait « très chanceux » d’être en vie.

La nouvelle de l’attaque est arrivée un jour après le décès d’un homme juif à Los Angeles, qui avait été frappé à la tête par un manifestant pro-palestinien muni d’un mégaphone, avant de s’effondrer au sol et de se vider de son sang.

La police a interpellé brièvement un suspect dans le cadre de la mort de Paul Kessler, 69 ans, mais l’a relâché après l’avoir interrogé et n’a procédé à aucune arrestation dans cette affaire, ont déclaré mardi les autorités locales.

Paul Kessler manifeste sa solidarité avec Israël à Los Angeles, le 5 novembre 2023. (Crédit : Autorisation de l’auteur ; utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d’auteur))

Les incidents antisémites sont en hausse partout dans le monde depuis le 7 octobre, date à laquelle des milliers de terroristes du Hamas ont infiltré le sud d’Israël par voie terrestre, aérienne et maritime dans le cadre d’un assaut violent au cours duquel ils ont tué 1 400 personnes, pour la plupart des civils, en se livrant à des actes d’une cruauté et d’une brutalité épouvantables.

Les terroristes ont également pris en otage quelque 240 personnes, dont des dizaines d’enfants. Israël a réagi en déclarant la guerre au groupe terroriste et a promis de détruire le Hamas, qui dirige la bande de Gaza.

D’importantes manifestations pro-palestiniennes ont eu lieu à travers l’Australie, appelant à la « libération de la Palestine » et à un cessez-le-feu avec Israël. Lors d’une de ces manifestations à Sydney, des manifestants pro-palestiniens ont scandé « gazez les Juifs », ce qui a donné lieu à une enquête de police.

D’autres incidents antisémites ont été enregistrés dans le monde, notamment en France où une femme juive a été poignardée à son domicile de Lyon, et dont la porte avait été graffée d’une grande croix gammée. La police considère cette attaque comme une tentative de meurtre.

Toujours en France, les procureurs enquêtent sur les dizaines d’étoiles de David graffées sur des bâtiments de Paris et de sa banlieue à la fin du mois d’octobre, qu’ils considèrent comme une menace pour les juifs. Dans une autre ville voisine, Saint-Ouen, ces étoiles étaient accompagnées d’inscriptions telles que « La Palestine vaincra ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.