Syrie : 262 millions $ en aide humanitaire promis lors d’une réunion au Qatar
Rechercher

Syrie : 262 millions $ en aide humanitaire promis lors d’une réunion au Qatar

Le conflit en Syrie, qui est entré dans sa septième année, a fait plus de 320 000 morts et des millions d'exilés

Des enfants syriens rassemblés autour d'un feu dans les rues d'Alep, pendant l'offensive gouvernementale pour reprendre la ville, le 27 décembre 2016. (Crédit : George Ourfalian/AFP)
Des enfants syriens rassemblés autour d'un feu dans les rues d'Alep, pendant l'offensive gouvernementale pour reprendre la ville, le 27 décembre 2016. (Crédit : George Ourfalian/AFP)

Des ONG de pays arabes et de Turquie, réunies dimanche à Doha en présence de l’ONU, ont promis 262 millions de dollars en aide humanitaire à la Syrie, a rapporté l’agence officielle du Qatar QNA.

La réunion s’est tenue en prévision d’une conférence internationale, prévue mercredi prochain à Bruxelles pour faire le point sur l’aide à la Syrie.

Ahmed ben Mohammed Al-Muraikhi, émissaire du secrétaire général de l’ONU pour les affaires humanitaires, a indiqué devant les participants que la Syrie était confrontée à une grave crise humanitaire qui requiert jusqu’à huit milliards de dollars pour l’année en cours.

Cité par l’agence QNA, il a ajouté que plus de 13 millions de Syriens avaient besoin d’aide.

Parmi les participants à la réunion de Doha, figuraient notamment le Croissant-rouge du Qatar et plusieurs ONG des monarchies du Golfe ainsi que des agences caritatives du Liban, de Jordanie et de Turquie, trois pays voisins de la Syrie qui accueillent un grand nombre de réfugiés.

La conférence de Bruxelles, à l’initiative de l’Union européenne, fera suite à celle organisée il y a un an à Londres, durant laquelle 10 milliards de dollars d’aide avaient été promis.

Le gouvernement du Royaume-Uni, d’Allemagne, du Qatar et du Koweït co-présideront également cette conférence prévue au niveau des ministres des Affaires étrangères.

Cette conférence doit « encourager fortement le processus (de négociation) sous l’égide de l’ONU » et « évaluer les conditions régionales dans lesquelles une aide » peut être fournie après la fin du conflit, en cas d’accord de paix, avait indiqué début mars la Haute représentante de l’UE Federica Mogherini.

Le conflit en Syrie, qui est entré dans sa septième année, a fait plus de 320.000 morts et des millions d’exilés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...