Thèse du FBI : les terroristes n’ont jamais eu l’intention de garder les adolescents en vie
Rechercher

Thèse du FBI : les terroristes n’ont jamais eu l’intention de garder les adolescents en vie

Selon une enquête du FBI, initiée en raison de la citoyenneté américaine de Naftali Fraenkel, les adolescents israéliens ont reçu 10 balles

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Illustration d'un badge du FBI (Crédit : Autorisation Wikipedia)
Illustration d'un badge du FBI (Crédit : Autorisation Wikipedia)

Le meurtre le mois dernier de trois adolescents israéliens a probablement été prémédité, et les terroristes qui les ont enlevés n’ont probablement jamais eu l’intention de les prendre en otage, affirme un responsable américain impliqué dans une enquête du FBI.

L’agent précise que 10 coups de feu tirés au silencieux peuvent être entendus dans un enregistrement audio de l’incident, a rapporté Reuters.

Les enquêteurs ont récolté des informations de l’enregistrement de l’appel d’urgence à la police de Gil-ad Shaar, l’une des victimes, quelques minutes après l’enlèvement.

Pendant l’appel, Shaar murmure : « Ils m’ont enlevé. » Le centre d’appel d’urgence, croyant à tort que l’appel de 2:09 minutes était une farce, n’a pas réagi pendant des heures.

Le FBI a ouvert sa propre enquête indépendante, l’un des étudiants de yeshiva tués, Naftali Fraenkel, 16 ans, étant un citoyen américain. L’équipe américaine a reçu l’enregistrement pour analyse.

Israël soutient que le Hamas est derrière l’enlèvement et le meurtre des trois jeunes en Cisjordanie le 12 juin, et certains responsables israéliens ont affirmé que les terroristes avaient l’intention de les utiliser comme monnaie d’échange contre des prisonniers arabes détenus en Israël. Mais les États-Unis doutent de cette dernière théorie.

L’article cite un responsable du service de sécurité du Shin Bet refusant de commenter les résultats et ses implications.

« Nous n’avons même pas encore attrapé les ravisseurs, donc nous n’allons rien publier d’autre pour le moment », dit-il.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...