Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Tirs de barrage du Hezbollah vers le nord après une frappe israélienne meurtrière au Liban

Le groupe terroriste a lancé 37 roquettes en direction de Meron, ne faisant ni blessé, ni dégât ; des bombardements à Khirbet Selm ont fait cinq morts dont trois membres du Hezbollah

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des roquettes émanant du Liban touchent le secteur du mont Meron, le 10 mars 2024. (Capture d'écran : X/Utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des roquettes émanant du Liban touchent le secteur du mont Meron, le 10 mars 2024. (Capture d'écran : X/Utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Le Hezbollah a tiré deux barrages de roquettes en direction du nord d’Israël, dimanche matin, après qu’une attaque israélienne, dans la nuit de samedi à dimanche, a tué cinq personnes et notamment trois membres du groupe terroriste.

Selon l’armée israélienne, 37 roquettes ont été lancées depuis le territoire libanais vers le secteur du mont Meron. Il n’y aurait ni dégât, ni blessé.

Lors du premier barrage de 30 projectiles, une roquette a été interceptée par le système de défense antiaérienne du Dôme de fer. Dans le second tir, quelques minutes plus tard, sept roquettes ont été lancées et six ont été abattues par le Dôme de fer, a fait savoir l’armée.

Le Hezbollah a revendiqué cette attaque, disant avoir tiré des dizaines de roquettes de modèle Katyusha en direction de la ville de Meron. Il n’a pas précisé avoir visé la base militaire de contrôle aérien qui se trouve à proximité, sur le mont Meron, une base prise pour cible lors de précédentes frappes du groupe terroriste.

Des images postées sur les réseaux sociaux montrent plusieurs roquettes frapper le versant de la montagne.

Le groupe terroriste a expliqué que ces tirs étaient venus répondre à la mort de civils lors d’une frappe israélienne menée à Khirbet Selm, dans le sud du Liban, dans la soirée de samedi.

Cinq membres d’une même famille auraient perdu la vie à cette occasion. Le Hezbollah a annoncé que trois d’entre eux, Jaafar Marji, Ali Marji, et Hassan Marji, étaient membres du groupe terroriste.

Tsahal a confirmé, dans la matinée de dimanche, que les avions de chasse avaient bombardé un immeuble de Khirbet Selm, où plusieurs terroristes avaient été aperçus. Les militaires ont ajouté qu’ils avaient aussi attaqué des infrastructures à Ayta ash-Shab et un poste de missiles anti-char à Maroun al-Ras.

Depuis le 8 octobre, les forces dirigées par le Hezbollah ont attaqué presque quotidiennement des communautés israéliennes et des postes militaires le long de la frontière, le groupe affirmant qu’il le fait pour soutenir Gaza dans le cadre de la guerre contre le Hamas.

Jusqu’à présent, les escarmouches à la frontière ont causé la mort de sept civils du côté israélien, ainsi que celle de dix soldats et réservistes de Tsahal. Plusieurs attaques ont également été lancées depuis la Syrie, sans faire de blessés.

Selon le Hezbollah, 241 de ses membres ont été tués par Israël lors de ces escarmouches, principalement au Liban, mais aussi en Syrie. Au Liban, 37 membres d’autres organisations terroristes, un soldat libanais et 30 civils au moins, parmi lesquels trois journalistes, ont été tués.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.