Tous les joueurs de tennis sont approchés pour perdre un match, selon le n°2 Israélien
Rechercher
Ils demandent si ‘tu es intéressé par ne pas te sentir bien pendant un match précis ?’

Tous les joueurs de tennis sont approchés pour perdre un match, selon le n°2 Israélien

Il n’y a pas un seul joueur, du fond du classement à Djokovic, qui n’ait pas été sondé, affirme Amir Weintraub

Amir Weintraub, n°2 du tennis israélien. Crédit : Howard Blas/Times of Israel)
Amir Weintraub, n°2 du tennis israélien. Crédit : Howard Blas/Times of Israel)

Le n°2 du tennis israélien a déclaré mercredi que les tentatives de corruption des joueurs de tennis pour perdre des matchs envahissent tout le sport, et que chaque joueur, du fond du classement jusqu’à son sommet, a été approché.

Pendant un entretien avec la Deuxième chaîne de télévision, Amir Weintraub, qui est actuellement 222e joueur mondial, a déclaré que les joueurs de son niveau et en-dessous avaient du mal à vivre de leur sport, et ne s’en sortiraient pas financièrement sans le soutien des sponsors, des parents aisés, ou d’une autre aide extérieure.

Au contraire, « ce que vous pouvez gagner en abandonnant un simple match, vous ne le gagneriez pas en un an pour quelqu’un qui a mon classement », a-t-il déclaré.

Weintraub, 30 ans, qui a gagné 440 000 dollars dans sa carrière et dont le meilleur classement a été 161e mondial en 2012, a indiqué qu’il avait été approché à plusieurs reprises au début de sa carrière, et a précisé qu’il avait fermement rejeté les tentatives visant à le soudoyer.

Amir Weintraub, n°2 du tennis israélien. (Crédit : Howard Blas/Times of Israel)
Amir Weintraub, n°2 du tennis israélien. (Crédit : Howard Blas/Times of Israel)

« Au début, les gens viennent vous voir, semaine après semaine, a-t-il déclaré, particulièrement dans des pays comme la Russie, n’importe où. » Il a cependant ajouté que, « après une semaine, deux semaines, trois semaines, quand vous dites ‘non, non, non’, ils arrêtent. »

Weintraub, qui représentera Israël lors d’un match de la Coupe Davis contre la Suède vendredi, a déclaré qu’il n’y avait « pas un seul joueur », à partir du 1 500e rang, « jusqu’aux meilleurs mondiaux, comme [le Serbe Novak] Djokovic, qui n’a pas été approché. »

Quand le journaliste lui a demandé comment les potentiels corrupteurs formulaient leurs approches quand ils appelaient, Weintraub a répondu qu’ils demandaient « es-tu intéressé par ne pas te sentir bien pendant un match précis ? »

Amir Weintraub, joueur de tennis israélien, interrogé sur la Deuxième chaîne le 26 octobre 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Amir Weintraub, joueur de tennis israélien, interrogé sur la Deuxième chaîne le 26 octobre 2016. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Dans un post publié sur Facebook ce mois-ci, Weintraub a détaillé précisément combien la vie était dure dans les bas échelons du tennis professionnel, soulignant que bien que les autorités du tennis « n’aimeront pas ça…ce n’est pas quelque chose de personnel contre elles, c’est plus un cri pour le sport que j’aime tant. »

Il a écrit que, « au final, nous, les joueurs qui ne sommes pas dans les cent premiers, sommes des pions pour les meilleurs joueurs et nous sommes remplaçables, c’est aussi simple que ça… Etre joueur de tennis est une perte financière, point. Si vous n’êtes pas dans le top 100, vous perdez, peu importe comment vous le gérez. »

Weintraub, a noté la Deuxième chaîne, a utilisé sa page Facebook pour éclairer certaines des ignominies de sa carrière professionnelle, notamment la routine interminable d’avions, d’hôtels et de matchs… quand il peut payer les hôtels.

Dans un autre post sur Facebook, publié le mois dernier, Weintraub avait demandé si, « au lieu de dormir sur un banc de l’aéroport, est-ce que quelqu’un connaît quelqu’un à Hong Kong pour une nuit ? »

Il a déclaré à la Deuxième chaîne qu’il dépensait entre 40 000 et 45 000 dollars chaque année pour les vols, plus pour les hôtels, et payait environ 30 % d’impôts sur les 500 à 700 dollars qu’il gagne par match. « Un joueur avec mon classement perd de l’argent. Il n’y a pas de question là-dessus », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...