Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Défiant Netanyahu, Gallant demande la création d’une commission d’enquête d’État sur le 7 octobre

Un blessé grave dans une attaque de drone dans le nord d'Israël ; Tsahal a tué 2 hauts responsables du Hamas au centre de Gaza et localisé une cache d’armes sur le site de l’UNRWA ; Gallant : L'accord est la bonne chose à faire ; Israël a les moyens de faire face aux risques inhérents

Des soldats de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 11 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 11 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Tsahal frappe d’autres cibles du Hezbollah au Liban et intercepte une « cible aérienne suspecte »

L’armée israélienne annonce une nouvelle série de frappes sur le Hezbollah, affirmant avoir touché des installations utilisées par le groupe terroriste chiite libanais et d’autres cibles connexes dans le sud du Liban.

Tsahal indique également avoir intercepté une « cible aérienne suspecte » en provenance du Liban plus tôt dans la soirée, sans qu’il y ait de blessés ni de dégâts.

Hagari sur l’enquête de Beeri : Le 7 octobre, Tsahal n’a pas su protéger les kibboutznikim

Le kibboutz Beeri après le massacre du Hamas, le 14 octobre 2023. (Crédit : Arik Marmum/Flash90)
Le kibboutz Beeri après le massacre du Hamas, le 14 octobre 2023. (Crédit : Arik Marmum/Flash90)

Lors d’une conférence de presse sur l’enquête militaire concernant les atrocités commises le 7 octobre au kibboutz Beeri, le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que Tsahal n’avait pas réussi à protéger les citoyens israéliens ce jour-là.

« Nous n’étions pas préparés à l’attaque terroriste meurtrière du [groupe terroriste palestinien du] Hamas », a reconnu Hagari.

« Les conclusions de l’enquête sont claires : le 7 octobre a été l’une des journées les plus difficiles que l’État d’Israël ait connues depuis sa création. L’armée israélienne a échoué dans sa mission de défense des habitants du kibboutz Beeri. »

« Il est douloureux et difficile pour moi de dire cela : Tsahal devait protéger les kibboutznikim de Beeri, mais malheureusement, nous n’étions pas présents au cours des nombreuses heures de combat. Des heures durant, les habitants de Beeri ont défendu leurs familles de leurs propres corps, alors qu’ils étaient seuls face aux terroristes. »

Liberman : l’enquête sur Beeri prouve qu’une commission d’enquête d’Etat sur le 7 octobre est nécessaire

En réponse à l’enquête de Tsahal sur le massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre au kibboutz Beeri, le député de l’opposition Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, déclare que les conclusions montrent qu’il « n’y a pas d’autre choix » que de nommer une commission d’enquête d’État.

Liberman estime qu’une telle enquête devrait commencer par le Premier ministre, le ministre de la Défense et « les principaux responsables de l’échec le plus terrible de l’histoire du pays », et a critiqué le fait que l’enquête se focalise sur les officiers et les soldats qui ont combattu le 7 octobre.

Gaza: Netanyahu exige le contrôle d’Israël sur une zone frontalière de l’Egypte

Israël exige de conserver le contrôle d’une zone de la bande de Gaza frontalière de l’Egypte conquise début mai afin d’empêcher la « contrebande d’armes » à destination du Hamas à partir de l’Egypte, a déclaré jeudi soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Cette exigence de conserver le « couloir de Philadelphie et le point de passage de Rafah » fait partie des « quatre principes » posés par Israël dans le cadre des négociations en vue d’un accord de cessez-le-feu à Gaza et d’e libération des otages, a dit M. Netanyahu, alors que le Hamas exige de son côté l’évacuation de cette zone par l’armée israélienne.

Halevi : « Nous devons tirer les leçons de l’héroïsme des habitants de Beeri »

Le chef d'état-major Herzi Halevi s'exprime lors d'une cérémonie de remise des diplômes à l'école des officiers de Tsahal dans le sud d'Israël, le 11 juillet 2024. (Capture d'écran YouTube/utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le chef d'état-major Herzi Halevi s'exprime lors d'une cérémonie de remise des diplômes à l'école des officiers de Tsahal dans le sud d'Israël, le 11 juillet 2024. (Capture d'écran YouTube/utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

S’exprimant lors d’une cérémonie pour les diplômés de l’école des officiers de Tsahal, le militaire Herzi Halevi a commenté l’enquête de Tsahal sur les massacres du 7 octobre au kibboutz Beeri, avant sa publication prévue ce soir.

« Nous devons tous tirer des leçons de l’héroïsme des résidents de Beeri, de l’équipe de sécurité et des autres citoyens, qui ont défendu de leur corps leurs familles et les membres du kibboutz pendant de nombreuses heures, alors que nous n’étions pas là pour les défendre », a déclaré Halevi. « Leur détermination a permis d’éviter un désastre encore plus grand. »

Halevi a promis que l’armée tirera les leçons des erreurs commises lors des combats du 7 octobre : « Nous admirons vraiment tous ceux qui se sont battus et nous savons que, dans une réalité difficile, des erreurs peuvent également se produire. »

S’adressant aux cadets, il leur intime « d’assumer notre responsabilité » en aidant à reconstruire les communautés frontalières de Gaza dévastées par l’assaut du Hamas, ajoutant que le fait que les soldats et les habitants de la région travaillaient ensemble « était la véritable victoire ».

Il a ensuite abordé la question brûlante de l’enrôlement des ultra-orthodoxes, promettant que l’armée s’efforcera d’intégrer ces soldats et « saura respecter leur foi ».

Défiant Netanyahu, Gallant demande la création d’une commission d’enquête d’État sur le 7 octobre

Allant publiquement à contre-courant du Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant a appelé à la formation d’une commission d’enquête d’État pour enquêter sur le massacre du 7 octobre perpétré par le Hamas et sur les échecs qui l’ont entouré.

« Elle doit nous examiner tous : les décideurs et les professionnels, le gouvernement, l’armée et les services de sécurité, ce gouvernement – et les gouvernements de la dernière décennie qui ont conduit aux événements du 7 octobre », a déclaré Gallant sous les applaudissements lors d’une cérémonie de remise des diplômes aux cadets de l’armée israélienne. « Elle doit m’examiner, moi, le ministre de la Défense, elle doit examiner le Premier ministre, le chef d’état-major et le chef du Shin Bet, l’armée et tous les organismes nationaux subordonnés au gouvernement. »

« Cette commission d’enquête doit se pencher sur les défaillances des services de renseignement et des opérations lors des événements du 7 octobre, s’intéresser au processus de gestion de la guerre et à la constitution des forces du Hamas au cours de la dernière décennie, depuis la formulation du plan du Hamas visant à envahir les communautés du sud jusqu’aux erreurs commises dans l’évaluation des capacités de l’ennemi et dans l’avertissement de ses intentions, qui ont culminé le 7 octobre », a poursuivi Gallant.

Netanyahu : Israël poursuivra la guerre « jusqu’à la victoire, même si cela prend du temps »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprime lors d'une cérémonie de remise des diplômes à l'école des officiers de Tsahal dans le sud d'Israël, le 11 juillet 2024. (Capture d'écran YouTube/utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprime lors d'une cérémonie de remise des diplômes à l'école des officiers de Tsahal dans le sud d'Israël, le 11 juillet 2024. (Capture d'écran YouTube/utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Alors que des pourparlers sont en cours en vue d’un accord visant à libérer les otages en échange d’un cessez-le-feu, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé qu’Israël poursuivra la guerre contre le Hamas « jusqu’à ce que nous ayons atteint tous les objectifs ».

« Nous sommes déterminés à atteindre la victoire », a-t-il déclaré lors de la cérémonie de remise des diplômes de l’école des officiers de Tsahal.

Netanyahu a énuméré les objectifs de la guerre : « L’élimination de la gouvernance du Hamas dans la bande de Gaza, le retour de tous nos otages, la mise en échec de toute menace future contre Israël à partir de Gaza » et le retour des Israéliens déplacés dans leurs foyers au sud et au nord du pays.

« Certains se demandent combien de temps la campagne va durer », a poursuivi Netanyahu, quelques mois après avoir assuré qu’Israël était « à deux doigts de la victoire » sur le Hamas.

« Je n’ai que deux mots à la bouche : jusqu’à la victoire. Jusqu’à la victoire, même si cela prend du temps. »

Plus de 60 médias internationaux demandent à Israël un accès « indépendant » à Gaza

Plus d’une soixante de médias internationaux ont publié jeudi une lettre ouverte appelant les autorités israéliennes à permettre à la presse un « accès immédiat et indépendant » à la bande de Gaza assiégée, après neuf mois de guerre dévastatrice.

CNN, BBC ou encore l’Agence France-Presse demandent « aux autorités israéliennes de mettre fin immédiatement aux restrictions imposées aux médias étrangers entrant dans la bande de Gaza » ainsi que « d’accorder un accès indépendant aux organisations de presse internationale qui souhaitent se rendre sur le territoire », peut-on lire dans la lettre.

En neuf mois de guerre, « les journalistes internationaux n’ont toujours pas accès à Gaza, à l’exception de rares voyages sous escorte organisés par l’armée israélienne », dénoncent les 64 signataires, qui comprennent également le Guardian ou encore le New York Times.

Ces restrictions ont imposé un « fardeau impossible et déraisonnable » aux journalistes locaux pour documenter cette guerre à laquelle ils sont eux-mêmes confrontés, ajoutent-ils.

Selon le Comité de protection des journalistes, une association basée à New York qui a coordonné la lettre ouverte, plus de 100 journalistes ont été tués depuis le début de la guerre, ce qui en fait l’un des conflits les plus meurtriers pour la presse. Ceux qui restent travaillent dans des conditions « d’extrême privation ».

Les médias signataires demandent à Israël de « respecter ses engagements en matière de liberté de la presse en fournissant aux médias étrangers un accès immédiat et indépendant à Gaza » et de « respecter ses obligations internationales en matière de protection des journalistes en tant que civils ».

Début 2024, plus de trente médias internationaux avaient appelé à protéger les journalistes palestiniens restés à Gaza.

L’aviation israélienne continuent de frapper des cibles du Hezbollah dans le sud du Liban

L’armée annonce de nouvelles frappes sur des cibles du Hezbollah dans le sud du Liban. Les avions de combat ont visé des installations militaires utilisées par le Hezbollah et d’autres « infrastructures terroristes » au cours des dernières sorties.

Après les réunions de Doha, les négociateurs israéliens se rendent au Caire

Ronen Bar (à gauche), chef des services de sécurité du Shin Bet, s'entretient avec le chef du Mossad, David Barnea, lors de la cérémonie annuelle de commémoration de la Shoah à Yad Vashem, à Jérusalem, le 5 mai 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Ronen Bar (à gauche), chef des services de sécurité du Shin Bet, s'entretient avec le chef du Mossad, David Barnea, lors de la cérémonie annuelle de commémoration de la Shoah à Yad Vashem, à Jérusalem, le 5 mai 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Les négociateurs israéliens se rendront au Caire ce soir pour de nouvelles discussions sur un accord de libération des otages contre un cessez-le-feu avec le Hamas, a indiqué le bureau du Premier ministre. La délégation sera dirigée par le chef du Shin Bet, Ronen Bar, et comprendra des représentants de Tsahal.

Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a également indiqué que le Premier ministre avait rencontré son équipe de négociation ce matin, après son retour du Qatar la nuit dernière.

À Doha, l’équipe dirigée par le directeur du Mossad David Barnea a discuté avec les chefs des équipes américaine, qatarie et égyptienne « des parties de l’accord concernant le retour des otages et les moyens de mettre en œuvre la proposition ».

Le bureau de Netanyahu a souligné que les conversations n’avaient porté que sur les moyens de ramener les otages chez eux tout en « s’assurant que tous les objectifs de la guerre » soient atteints.

Israël a envoyé à l’UNRWA une liste de 100 employés qui seraient des terroristes du Hamas

Le ministère des Affaires étrangères israélien a envoyé une lettre au chef de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, dans laquelle figure une liste de 100 employés de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens qui seraient des terroristes du Hamas, selon le quotidien allemand Bild.

Le journal indique que la lettre précise que les noms font partie d’une « liste plus large » d’employés de l’ONU qui sont membres du Hamas ou du Jihad islamique palestinien, mais qu’ils ne seront pas rendus publics « pour des raisons de confidentialité ».

Selon le journal, qui affirme que ces allégations soulèvent de nouvelles questions sur le financement de l’agence de l’ONU par Berlin et qui note que les restes de l’otage israélo-allemande assassinée Shani Louk ont été retrouvés dans un bâtiment de l’UNRWA, Israël demande que les terroristes présumés soient immédiatement arrêtés.

Les sirènes d’alerte aux roquettes retentissent près d’Ashkelon

Des alertes à la roquette ont retenti près de la ville d’Ashkelon, dans le sud du pays.

Les sirènes ont été entendues dans le moshav de Nir Israël, juste au nord de la ville.

Gallant rencontre Brett McGurk, envoyé de la Maison Blanche pour le Proche-Orient

Le ministre de la Défense Yoav Gallant (à droite) rencontre l'envoyé de la Maison Blanche pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, à Tel Aviv, le 11 juillet 2024. (Crédit : Shira Keinan/ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant (à droite) rencontre l'envoyé de la Maison Blanche pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, à Tel Aviv, le 11 juillet 2024. (Crédit : Shira Keinan/ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a rencontré l’envoyé de la Maison Blanche pour le Proche-Orient, Brett McGurk, dans son bureau de Tel Aviv, pour discuter des négociations en cours en vue d’un accord de cessez-le-feu et de trêve avec le Hamas, ainsi que des livraisons d’armes américaines à Israël.

« Les deux hommes ont discuté des progrès réalisés dans les discussions concernant un accord pour la libération des otages, en mettant l’accent sur les mesures de sécurité nécessaires pour empêcher la contrebande d’armes vers Gaza », a déclaré le bureau de Gallant dans un communiqué.

« Au cours de leur discussion, le coordinateur McGurk a informé le ministre Gallant de la livraison de munitions cruciales, dont certaines seront envoyées à Israël dans les prochains jours. Cette discussion faisait suite aux réunions que le ministre avait tenues avec McGurk et d’autres hauts responsables américains à Washington », précise le communiqué.

Le Hamas annonce un bilan de 38 345 morts à Gaza

Un Palestinien marchant sur les décombres de bâtiments détruits après le retrait de l'armée israélienne du quartier de Shejaiya, à l'est de Gaza City, le 10 juillet 2024. (Crédit : Omar al-Qattaa/AFP)
Un Palestinien marchant sur les décombres de bâtiments détruits après le retrait de l'armée israélienne du quartier de Shejaiya, à l'est de Gaza City, le 10 juillet 2024. (Crédit : Omar al-Qattaa/AFP)

Au moins 38 345 Palestiniens auraient été tués dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre, selon le ministère de la Santé de la bande de Gaza, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Israël dit avoir éliminé 15 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

Tsahal repousse une nouvelle salve de drones en provenance du Liban

Plusieurs drones présumés se dirigeant vers Israël depuis le Liban ont été abattus par les défenses aériennes il y a peu, a indiqué l’armée israélienne.

Selon Tsahal, les drones n’ont pas pénétré dans l’espace aérien israélien.

Un blessé grave dans une attaque de drone dans le nord d’Israël

Une personne a été grièvement blessée à la suite de l’impact d’un drone chargé d’explosifs près du kibboutz Kabri en Galilée occidentale, selon les secouristes.

Tsahal a indiqué que plusieurs drones ayant pénétré dans l’espace aérien israélien en provenance du Liban avaient frappé des zones situées en Galilée occidentale.

Par ailleurs, plusieurs autres drones suspects ont été abattus par les défenses aériennes au-dessus de la Haute Galilée il y a une heure, a ajouté Tsahal.

Tsahal a abattu des terroristes à l’origine du tir de roquettes depuis Rafah ce matin

L’armée israélienne déclare avoir tué les terroristes à l’origine du tir de roquettes de ce matin depuis Rafah, au sud de Gaza, sur les communautés frontalières israéliennes.

Selon Tsahal, la frappe aérienne a été effectuée dans la demi-heure qui a suivi l’attaque à la roquette.

L’armée précise qu’elle a également frappé d’autres cibles dans la zone du site de lancement.

Cinq roquettes ont été lancées lors de l’attaque, et toutes ont été interceptées par le système de défense anti-missile « Dôme de fer ».

Un homme va être inculpé pour avoir pillé des maisons évacuées à Kiryat Shmona

Une maison touchée par une roquette tirée depuis le Liban sur la ville de Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, le 24 juin 2024. (Crédit : David Cohen/Flash90)
Une maison touchée par une roquette tirée depuis le Liban sur la ville de Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, le 24 juin 2024. (Crédit : David Cohen/Flash90)

La police annonce que des poursuites seront engagées contre un homme surpris en train de piller des maisons qui avaient été évacuées dans la ville de Kiryat Shmona, dans le nord du pays.

La police indique que cet homme de 37 ans, résidant à Kiryat Gat dans le sud d’Israël, a été arrêté la semaine dernière après avoir été aperçu en train de se comporter de manière suspecte.

La police a trouvé en sa possession des bijoux, des ordinateurs portables et des tablettes.

L’une des maisons pillées avait été endommagée par un tir de roquette, précise la police.

Tsahal a intercepté 5 roquettes tirées sur le sud d’Israël depuis Gaza

L’armée israélienne indique qu’un barrage de cinq roquettes tirées sur le sud d’Israël depuis la zone de Rafah a été intercepté.

Auparavant, les alertes à la roquette avaient retenti dans les communautés de Holit, Avshalom, Yevul, Dekel, Sdeh Avraham, Yated et Kerem Shalom.

Tsahal a tué 2 hauts responsables du Hamas au centre de Gaza et localisé une cache d’armes sur le site de l’UNRWA

Des soldats de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 11 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 11 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet affirment avoir tué deux hauts responsables du groupe terroriste palestinien du Hamas lors d’un raid mené dans le centre de la bande de Gaza au cours de la nuit.

Il s’agit de Hassan Abu Kuik, chef de la sécurité opérationnelle pour la région centrale de Gaza au sein des forces de sécurité interne du Hamas, et de Naser Mehanna, commandant d’équipe au sein des services de renseignement du Hamas.

Tsahal affirme qu’Abu Kuik était actif au sein de l’aile armée du Hamas et membre de son bureau d’urgence. Il a conduit des dizaines d’actes terroristes contre Israël.

Par ailleurs, l’armée indique que son bataillon commando continue d’opérer dans le siège du très controversé Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), au centre de Gaza, et qu’il a localisé de grandes quantités d’armes, notamment des drones explosifs, des engins explosifs improvisés, des grenades, des fusils de sniper, des obus de mortier, des roquettes et des lance-roquettes. Les soldats ont également fait appel à une frappe aérienne sur des terroristes armés qui tiraient sur les troupes depuis l’intérieur du complexe.

Tsahal indique que les combats se poursuivent également dans la ville méridionale de Rafah, où les troupes et les frappes aériennes ont tué des dizaines de terroristes armés du Hamas au cours de la journée écoulée. Les soldats ont également découvert et détruit plusieurs tunnels et installations souterraines piégées.

Tsahal frappe un camion utilisé pour transporter un lance-roquettes du Hezbollah

L’armée israélienne a déclaré avoir effectué une attaque de drone cette nuit contre un camion à Ayta ash-Shab, dans le sud du Liban, utilisé par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah pour transporter un lanceur qui a tiré une roquette sur la région de Shtula la nuit dernière.

Par ailleurs, des avions de combat ont frappé plusieurs sites du Hezbollah à Rab al-Thalathine, Odaisseh, Ramyeh et Khiam, ajoute Tsahal.

Tsahal enquête sur les raisons pour lesquelles le drone du Hezbollah qui a blessé un soldat n’a pas déclenché d’alarmes

Un soldat de l’armée israélienne a été légèrement blessé par l’impact d’un drone chargé d’explosifs sur le plateau du Golan la nuit dernière, indique Tsahal.

Selon l’armée, trois drones ont été lancés depuis le Liban et ont percuté la jonction de Beit Hamekhes dans le nord d’Israël.

Tsahal a indiqué enquêter sur les raisons pour lesquelles les sirènes n’avaient pas retenti et pourquoi les drones n’ont pas été interceptés.

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a revendiqué l’attaque.

Tsahal : Des éléments du Hezbollah visés par une frappe

Plusieurs éléments du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah repérés en train d’entrer dans un bâtiment à Tayr Harfa, dans le sud du Liban, plus tôt dans la journée, ont été pris pour cible lors d’une frappe aérienne, indique l’armée israélienne.

Les terroristes avaient été identifiés par les troupes de la 228e Brigade « Alon » à l’aide d’un drone . Peu de temps après, le bâtiment a été frappé par un avion de chasse.

Par ailleurs, d’autres sites du Hezbollah à Taybeh ont été frappés, ajoute Tsahal.

Une roquette a également été tirée depuis le Liban sur la région de Shtula ce soir. Selon l’armée, le projectile a touché une zone ouverte.

Gallant : L’accord est la bonne chose à faire ; Israël a les moyens de faire face aux risques inhérents

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'exprimant lors d'une cérémonie de remise des diplômes au Collège de défense nationale d'Israël, le 10 juillet 2024. (Crédit : Capture d'écran)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'exprimant lors d'une cérémonie de remise des diplômes au Collège de défense nationale d'Israël, le 10 juillet 2024. (Crédit : Capture d'écran)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant affirme que les soldats de l’armée israélienne opérant à Gaza ont créé une « occasion à saisir » pour qu’Israël puisse conclure un accord avec le Hamas afin de faciliter le retour des 120 otages détenus par le groupe terroriste palestinien.

S’exprimant lors d’une cérémonie de remise de diplômes au Collège de défense nationale d’Israël, Gallant a déclaré que « les actions déterminées du système de sécurité ont créé les conditions nécessaires au retour des otages ».

« Une opportunité limitée dans le temps va s’offrir à nous pour remplir notre devoir moral et éthique de ramener les otages », a-t-il ajouté.

« Les conditions qui seront créées à la suite de l’accord favoriseront nos intérêts nationaux et sécuritaires, et en ce qui concerne les risques qui pourraient survenir, Tsahal et les forces de sécurité savent comment les surmonter. »

Il a ajouté que la poursuite d’un accord pour la libération des otages parallèlement à l’opération militaire à Gaza visant à détruire les capacités du groupe terroriste palestinien du Hamas est la chose « digne, juste et nécessaire » à faire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.