Tsahal arrête des suspects du Hamas alors que des radicaux israéliens sont attendus à Hébron
Rechercher

Tsahal arrête des suspects du Hamas alors que des radicaux israéliens sont attendus à Hébron

Des dizaines de milliers de visiteurs et de fidèles juifs, des députés et des rabbins sont attendus dans le point chaud de Cisjordanie pour une cérémonie

La police des frontières israélienne arrête un Palestinien près de Hébron, le 24 avril 2016. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)
La police des frontières israélienne arrête un Palestinien près de Hébron, le 24 avril 2016. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)

Les forces israéliennes ont arrêté lundi matin quatre membres présumés du Hamas à Hébron, quelques heures avant la visite de milliers d’Israéliens, dont nombre de ministres d’extrême droite, qui doivent se rendre dans la ville cisjordanienne pour une cérémonie.

Les raids ont eu lieu dans le quartier Abu Sneineh de Hébron et dans le quartier voisin de Dhahriyah, a annoncé l’armée. Les suspects ont été remis aux forces de sécurité pour être interrogés.

L’armée a annoncé avoir mené ces arrestations en Cisjordanie en anticipation de la visite de milliers de fidèles juifs au Tombeau des Patriarches de Hébron, un lieu révéré à la fois par les juifs et les musulmans comme la tombe d’Abraham, pendant le long week-end de fête juive.

Lundi, la communauté juive de Hébron doit accueillir une célébration sur la tombe pour marquer le 50e anniversaire de la conquête de la ville par Israël pendant la guerre des Six Jours de 1967.

Environ 700 juifs vivent dans des enclaves au milieu de 100 000 Palestiniens dans la ville divisée, qui a été un point chaud des violences israélo-palestiniennes pendant des mois de troubles cette année.

Le Tombeau des Patriarches à Hébron (Crédit : Elhanan Miller/Times of Israel)
Le Tombeau des Patriarches à Hébron (Crédit : Elhanan Miller/Times of Israel)

Le ministre de l’Agriculture Uri Ariel (HaBayit HaYehudi), la ministre de la Justice Ayelet Shaked (HaBayit HaYehudi), le vice ministre de la Défense Eli Ben Dahan (HaBayit HaYehudi) et le vice ministre de la coopération régionale Ayoub Kara (HaBayit HaYehudi) seront présents à la cérémonie, selon un porte-parole de la communauté.

Les députés Oren Hazan (Likud), Shuli Mualem-Rafaeli (HaBayit HaYehudi), Nurit Koren (Likud), Miki Zohar (Likud), Nava Boker (Likud), Bezalel Smotrich (HaBayit HaYehudi), Avraham Neguise (Likud) et Nissan Slomiansky (HaBayit HaYehudi) seront également présents, aux côtés de musiciens et des milliers de fidèles.

Le grand rabbin ashkénaze d’Israël David Lau sera aussi présent, ainsi que des dizaines de milliers d’autres personnes, selon les organisateurs.

La ville est souvent ouverte aux visites israéliennes accrues pendant les fêtes de Pessah et Soukhot, l’armée augmentant le niveau de sécurité par anticipation, mais l’évènement de lundi devrait être plus vaste que d’habitude et se déroule pendant des craintes que la violence ne surgisse à nouveau à tout moment.

Entre octobre et la fin mars, 29 Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont été assassinés pendant la vague de terrorisme palestinien et de violence depuis octobre. Environ 190 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

Le dernier incident à Hébron a eu lieu le 24 mars dernier, quand deux assaillants palestiniens ont attaqué un soldat israélien gardant une enclave juive de la ville. Un attaquant a été tué immédiatement, et un second a été abattu par Elor Azaria alors qu’il était allongé blessé au sol.

Un soldat israélien chargeant son arme avant de sembler tirer à la tête sur un assaillant palestinien au sol, apparemment désarmé, à la suite d'une attaque au couteau à Hébron, le 24 mars 2016. (Crédit : capture d'écran B'TSelem)
Un soldat israélien chargeant son arme avant de sembler tirer à la tête sur un assaillant palestinien au sol, apparemment désarmé, à la suite d’une attaque au couteau à Hébron, le 24 mars 2016. (Crédit : capture d’écran B’TSelem)

L’incident a attiré des condamnations nationales et internationales, et le soldat a depuis été accusé d’homicide involontaire, bien que certains, dont une partie des politiciens attendus lundi à Hébron, se soient exprimés en sa défense.

La police a également augmenté la sécurité dans la Vieille Ville de Jérusalem et sur le mont du Temple afin de tenter d’empêcher des perturbations sur les points chauds pendant Pessah.

Les organisateurs des implantations ont annoncé nombre d’activités, de concerts et autres évènements pour attirer les Israéliens et les touristes en Cisjordanie pendant la fête, quand les enfants n’ont pas classe et que les familles israéliennes partent en général en vacances quelques jours.

Les Palestiniens se sont plaints que de tels évènements perturbent leur vie quotidienne pendant la fête, avec des restrictions de déplacement qui leur sont imposées.

Raoul Wootliff a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...