Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

18 soldats blessés, dont un grave, dans le nord d’Israël par une attaque au drone

Tsahal : Au moins 40 terroristes du Hamas tués, plusieurs tunnels détruits à Shejaiya ; Les hôpitaux du Nord en état d'alerte maximale face au risque de guerre

Des soldats de la 679e brigade blindée Yiftach se déploient dans le centre de Gaza, en juin 2024 (Porte-parole de Tsahal)
Des soldats de la 679e brigade blindée Yiftach se déploient dans le centre de Gaza, en juin 2024 (Porte-parole de Tsahal)

Netanyahu procède à une évaluation de la situation de la guerre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu participant à une évaluation de la situation avec ses principaux collaborateurs et les commandants militaires, au siège du Commandement du Sud, à Beer Sheva, le 30 juin 2024. (Crédit : Maayan Toaf/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu participant à une évaluation de la situation avec ses principaux collaborateurs et les commandants militaires, au siège du Commandement du Sud, à Beer Sheva, le 30 juin 2024. (Crédit : Maayan Toaf/GPO)

Alors que l’opération Rafah devrait s’achever dans les semaines à venir et que la guerre devrait passer à une nouvelle phase de moindre intensité, le Premier ministre Benjamin Netanyahu entame une évaluation de la situation avec ses principaux collaborateurs et les commandants militaires au siège du Commandement du Sud.

Ils discutent également de la « poursuite de la pression militaire » sur le groupe terroriste palestinien du Hamas, selon le bureau de Netanyahu.

Netanyahu est rejoint à Beer Sheva par le conseiller à la sécurité nationale Tzahi Hanegbi et le ministre de la Défense Yoav Gallant.

Parmi les officiers supérieurs présents figurent le chef d’état-major de l’armée israélienne, Herzi Halevi, le chef du Commandement du Sud, le général de division Yaron Finkelman, le commandant de l’armée de l’air, le général de division Tomer Bar, les chefs des 162e, 99e et 98e divisions – qui combattent toutes actuellement à Gaza – et le commandant de la division de Gaza.

Les chefs des Directorats des Opérations et des Renseignements militaires, des forces terrestres et le Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires palestiniens (COGAT) y participent également.

Tsahal confirme avoir tué un commandant du Jihad islamique palestinien lors d’une frappe aérienne en Cisjordanie

L’armée israélienne confirme avoir effectué une frappe aérienne dans le camp de Nur Shams dans la région de Tulkarem en Cisjordanie plus tôt aujourd’hui, tuant un commandant du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien.

Selon Tsahal et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, Saeed Jaber était responsable de plusieurs tirs et attaques à l’explosif contre des troupes et des civils.

Jaber a été identifié par le Jihad islamique palestinien comme « l’un des fondateurs et des dirigeants les plus importants » de son aile locale à Tulkarem. Des sources militaires israéliennes indiquent qu’il était le commandant en second.

La maison visée par l’attaque était utilisée par plusieurs éléments du Jihad islamique palestinien qui, selon Tsahal, étaient responsables d’attaques par balles contre la barrière de sécurité en Cisjordanie, notamment contre la ville de Bat Hefer.

L’armée affirme que ces terroristes sont également liés à l’assassinat d’Amnon Muchtar, lors d’une attaque terroriste à Qalqilya le week-end dernier.

La maison était utilisée par les opérateurs pour planifier des attaques terroristes, construire des engins explosifs, et fournir une couverture aux Palestiniens recherchés, ajoute Tsahal.

Gallant : L’Operation Rafah « coupe l’air du Hamas » en bloquant le point de passage et en détruisant ses tunnels

Le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontrant des troupes israéliennes, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 30 juin 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/ Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontrant des troupes israéliennes, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 30 juin 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/ Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, lors d’une visite à Rafah, dans le sud de Gaza, affirme que le groupe terroriste palestinien du Hamas est incapable de se remettre des opérations israéliennes.

« Les combats qui se déroulent ici à Rafah signifient une chose très importante : nous sommes en train de couper l’air du Hamas – le point de passage de Rafah, les tunnels. Le résultat est qu’ils n’ont aucun moyen de s’armer, de s’équiper, d’amener des renforts, de soigner leurs victimes, et nous le voyons très bien », déclare-t-il aux troupes.

« Leur esprit combatif est brisé et le temps joue en fait contre eux, et non pour eux », ajoute Gallant.

« Contrairement à ce que racontent certaines personnes qui se trouvent dans les tunnels et qui crient et diffusent à [l’attention de] ceux qui se trouvent dans les hôtels du Qatar […], en pratique, le Hamas […] est en train de s’affaiblir. Nous détruisons les tunnels, nous détruisons les armes et nous atteignons des endroits qu’il n’aurait jamais rêvé d’atteindre, à de grandes profondeurs sous le sol », déclare-t-il.

Gallant affirme que Tsahal « continuera à pousser jusqu’à ce que nous parvenions à étouffer [le] tube respiratoire [du Hamas] et à l’empêcher de reconstituer ses cellules. C’est l’objectif de cette opération ».

Rafah : Tsahal démolit un tunnel du Hamas proche d’une école de l’UNRWA et un site de lancement de roquettes

Infographie d’un réseau de tunnels du Hamas dans le sud de Gaza, à Rafah, à côté d'une école de l'UNRWA, publiée le 30 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Infographie d’un réseau de tunnels du Hamas dans le sud de Gaza, à Rafah, à côté d'une école de l'UNRWA, publiée le 30 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne déclare avoir démoli un tunnel du groupe terroriste palestinien du Hamas dans le sud de la bande de Gaza, à Rafah, qui passait non loin d’une école de l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

Plusieurs conduits de tunnel menant aux passages souterrains ont été localisés par les soldats opérant au sein de la Brigade du Néguev.

Les souterrains ont ensuite été inspectés par l’unité d’élite du Corps du Génie Militaire Yahalom, avant de procéder à leur démolition, précise Tsahal.

L’armée souligne que le tunnel et ses ramifications mesuraient environ 500 mètres de long, l’une des entrées étant adjacente à une école de l’UNRWA.

En outre, les soldats ont localisé un site du Hamas dans la région avec au moins neuf lance-roquettes, indique Tsahal. Le site de lancement de roquettes a également été démoli.

Un site de lancement de roquettes du Hamas découvert par les soldats de l’armée israélienne à Rafah, dans le sud de Gaza, sur une photo publiée le 30 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le Hezbollah lance des drones, dont au moins un frappe la région de Merom Golan – Tsahal

Il y a une heure, le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a lancé plusieurs drones depuis le Liban vers le nord d’Israël, déclenchant des sirènes en Galilée et dans le nord du plateau du Golan, indique l’armée israélienne.

Tsahal ajoute qu’au moins un drone chargé d’explosifs a frappé la région du kibboutz Merom Golan. L’armée n’a pas encore fourni de détails sur d’éventuelles victimes.

Par ailleurs, un missile a été lancé depuis le Liban sur la zone de Beit Hillel. Tsahal précise que le projectile a touché une zone ouverte, sans faire de blessés ni de dégâts.

Des alertes à la roquette retentissent à nouveau à la frontière nord avec le Liban

Les sirènes retentissent à nouveau dans le nord d’Israël, avertissant de l’arrivée de tirs de roquettes dans la ville frontalière de Metoula.

Les sirènes sont déclenchées alors que les attaques transfrontalières du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah au Liban se poursuivent depuis le 8 octobre et se sont intensifiées au cours des dernières semaines.

Israël a prévenu qu’il ne pouvait plus tolérer la présence du Hezbollah le long de sa frontière après les massacres perpétrés par le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre, et que si une solution diplomatique n’était pas trouvée, il se tournerait vers une action militaire pour repousser le groupe terroriste chiite libanais vers le nord.

Tsahal : Un parachutiste grièvement blessé samedi lors d’un raid à Shejaiya, à Gaza City

Un soldat du 890e bataillon de la Brigade des Parachutistes a été grièvement blessé samedi lors de combats dans le quartier de Shejaiya à Gaza City, annonce l’armée israélienne.

L’opération à Shejaiya, lancée jeudi, a eu lieu après que Tsahal a identifié des éléments du Hamas se regroupant dans la zone, ainsi que de nouveaux renseignements sur l’infrastructure du groupe terroriste palestinien.

Tsahal : Raid dans le nord de la Cisjordanie ; plusieurs Palestiniens recherchés arrêtés

Des troupes de l'armée israélienne en opération dans le camp de Fara, en Cisjordanie, le 10 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de l'armée israélienne en opération dans le camp de Fara, en Cisjordanie, le 10 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Les forces spéciales de l’armée israélienne effectuent un raid dans le camp de Fara, dans le nord de la Cisjordanie.

Des sources militaires indiquent que les troupes ont arrêté plusieurs Palestiniens recherchés et échangent des coups de feu avec des terroristes armés.

Le Hamas annonce un bilan de plus de 37 870 morts à Gaza

Des Palestiniens déplacés par les frappes israéliennes sur la bande de Gaza marchant dans un marché de rue à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le  29 juin 2024. (Crédit : Jehad Alshrafi/AP)
Des Palestiniens déplacés par les frappes israéliennes sur la bande de Gaza marchant dans un marché de rue à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 29 juin 2024. (Crédit : Jehad Alshrafi/AP)

Au moins 37 877 Palestiniens auraient été tués dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre, selon le ministère de la Santé de la bande de Gaza, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. Seuls quelque 24 000 décès ont été identifiés dans les hôpitaux.

Israël dit avoir éliminé 15 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

318 soldats israéliens ont été tués dans la bande de Gaza depuis le 27 octobre, début de l’incursion terrestre lancée en représailles à l’assaut barbare et sadique du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre. Un membre de l’unité antiterroriste de la police de Yamam a été tué lors d’une opération de libération de quatre otages la semaine dernière, et un contractant civil du ministère de la Défense a également été tué dans la bande de Gaza.

Tsahal : Au moins 40 terroristes du Hamas tués, plusieurs tunnels détruits à Shejaiya

Des troupes de l'armée israélienne en opération à Shejaiya, dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 30 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de l'armée israélienne en opération à Shejaiya, dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 30 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Au moins 40 éléments du groupe terroriste palestinien du Hamas ont été tués par les soldats israéliens dans le quartier de Shejaiya, dans la ville de Gaza, au cours d’un nouveau raid ciblé, selon de nouvelles évaluations de l’armée israélienne.

Le nombre se réfère à ceux que Tsahal a été en mesure d’identifier après les combats. D’autres éléments terroristes ont probablement été tués lors des frappes contre les bâtiments et les tunnels, selon les estimations de l’armée.

L’opération à Shejaiya, lancée jeudi, a eu lieu après que Tsahal a déclaré avoir identifié des terroristes du Hamas se regroupant dans la région, ainsi que de nouveaux renseignements sur l’infrastructure du groupe terroriste palestinien.

Le raid est mené par la 98e division avec deux brigades : la 7e brigade du Corps Blindé Mécanisé et la brigade de parachutistes.

L’armée a opéré pour la première fois à Shejaiya durant les premiers mois de son incursion terrestre contre le Hamas, annonçant qu’elle avait démantelé le bataillon local du groupe terroriste en décembre. Elles sont retournées dans ce quartier de Gaza City pour la dernière fois en avril, Tsahal ayant réorienté ses opérations dans la bande de Gaza vers des raids ciblés basés sur le renseignement.

Selon les évaluations militaires, les terroristes du Hamas qui ont survécu dans le nord de la bande de Gaza ont pu se regrouper à Shejaiya et recruter de nouveaux éléments pour le groupe terroriste.

Des armes découvertes lors d’une opération de l’armée israélienne, à Shejaiya, dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 30 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Lors de la dernière opération à Shejaiya, l’armée affirme avoir pu atteindre des réseaux de tunnels et des sites du Hamas qui n’avaient pas été découverts auparavant, grâce à de nouveaux renseignements obtenus au cours d’autres opérations à Gaza. De nombreux tunnels ont été démolis lors de l’opération initiale dans le quartier, mais tous n’ont pas été découverts à ce moment-là.

La dernière opération a commencé jeudi par un raid contre un complexe scolaire à Shejaiya qui avait été transformé en « complexe de combat » par des terroristes du Hamas, d’après Tsahal. L’armée a indiqué que les soldats ont atteint le complexe en 40 minutes et ont trouvé un lance-roquettes à longue portée dans la zone. Le site se trouvait dans une zone que les soldats n’avaient pas atteinte lors d’opérations précédentes à Shejaiya.

Le raid contre l’école a fourni à Tsahal de précieux renseignements sur les activités du Hamas, selon des responsables militaires.

Les troupes rencontrent également une résistance relativement féroce à Shejaiya, avec des dizaines d’attaques, y compris des tirs de RPG (lance-roquettes individuels), des engins explosifs et des attaques de snipers, ainsi que des combats rapprochés.

Deux soldats ont été tués et deux autres ont été gravement blessés lors de combats distincts à Shejaiya au cours du week-end.

L’armée s’attend à ce que l’opération à Shejaiya ne dure pas plus de quelques semaines, comme d’autres raids ciblés dans le nord de la bande de Gaza qui ont été menés au cours des derniers mois.

Tsahal a frappé plusieurs cibles au sud-Liban où des terroristes du Hezbollah étaient regroupés

Des éléments du Hezbollah repérés sur des sites utilisés par le groupe terroriste chiite libanais dans le sud du Liban ont été frappés ce matin, déclare l’armée israélienne.

Tsahal indique qu’un terroriste du Hezbollah a été vu en train d’entrer dans un bâtiment de la ville de Houla, où se trouvaient d’autres éléments du groupe terroriste chiite libanais. Peu de temps après, un avion de chasse a frappé le bâtiment.

Dans une autre attaque, un élément du Hezbollah a été repéré dans un bâtiment utilisé par le groupe terroriste à Kfar Kila, et peu de temps après, le bâtiment a également été frappé, ajoute l’armée.

L’armée mène des dizaines de frappes au drone à Shejaiya

Les soldats de Tsahal mènent des opérations dans la bande de Gaza, une photo diffusée par l'armée le 30 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les soldats de Tsahal mènent des opérations dans la bande de Gaza, une photo diffusée par l'armée le 30 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Des dizaines de sites du Hamas situés dans le quartier de Shejaiya, à Gaza City, ont été bombardés par des drones au cours des dernières vingt-quatre heures dans le cadre des opérations de la 98e Division dans le secteur, a annoncé Tsahal.

L’armée a fait savoir que les troupes de la division avaient localisé des armes, qu’ils avaient mené des raids dans des complexes du Hamas – certains piégés à l’explosif – et qu’ils avaient abattu plusieurs hommes armés.

Par ailleurs, à Rafah, dans le sud de la bande, Tsahal a indiqué que les soldats de la 162e Division avaient tué des terroristes et qu’ils avaient démoli des puits de tunnel.

Encore à Rafah, un lanceur d’obus qui était caché dans un tunnel a été détruit.

Les opérations de Tsahal continuent également dans le corridor de Netzarim, dans le centre de l’enclave côtière.

Les hôpitaux du Nord en état d’alerte maximale face au risque de guerre

Masad Barhoum, directeur-général de l'hôpital de Galilée à Nahariya (Autorisation de l'hôpital de Galilée)
Masad Barhoum, directeur-général de l'hôpital de Galilée à Nahariya (Autorisation de l'hôpital de Galilée)

Les directeurs de deux hôpitaux du nord se sont dits en état d’alerte accrue face au risque de guerre dans le nord du pays.

Selon le directeur du centre hospitalier de Galilée, le professeur Masad Barhoum, et celui de l’hôpital Ziv, le professeur Salman Zarka, leurs établissements ont fait suffisamment de stock pour fonctionner « en autonomie » durant plusieurs jours, indiquent les médias israéliens.

Zarka a demandé à ses employés d’être prêts à venir très rapidement à l’hôpital avec de quoi tenir en cas de séjour prolongé.

« Depuis près de neuf mois, on exige de nous un niveau de préparation élevé, mais apparemment, il va falloir faire plus », a déclaré Barhoum.

Ces mesures sont prises sur fond de tensions croissantes entre Israël et l’organisation terroriste du Hezbollah au Liban.

Des jets ont frappé des positions du Hezbollah dans des frappes nocturnes

Illustration - Une position militaire israélienne endommagée par une attaque du Hezbollah, au sommet du mont Hermon, sur le plateau du Golan, où les frontières entre Israël, la Syrie et le Liban se rejoignent, le 26 juin 2024. (Crédit : Hussein Malla/AP)
Illustration - Une position militaire israélienne endommagée par une attaque du Hezbollah, au sommet du mont Hermon, sur le plateau du Golan, où les frontières entre Israël, la Syrie et le Liban se rejoignent, le 26 juin 2024. (Crédit : Hussein Malla/AP)

Des avions de chasse israéliens ont bombardé plusieurs positions du Hezbollah dans le sud du Liban pendant la nuit, a fait savoir Tsahal.

Parmi les cibles, on recense un bâtiment utilisé par le groupe terroriste ainsi que d’autres infrastructures à Taybeh et Rab al-Thalathine, toujours selon l’armée, qui a diffusé des images des bombardements.

https://x.com/idfonline/status/1807287849953140818?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1807287849953140818%7Ctwgr%5E56e4f68f30a092d0cd9a2cc49fa6f2f8917010ca%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.timesofisrael.com%2Fliveblog_entry%2Fjets-hit-hezbollah-positions-in-overnight-strikes%2F

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.