Rechercher

Tsahal enquête sur les unités non militaires suite au scandale à Gilboa

Une équipe de l'armée et du ministère de la Défense va examiner le processus de recrutement des conscrits servant en dehors de l'armée, après des allégations de "prostitution"

Le chef d'état-major de Tsahal Aviv Kohavi, à gauche, et le ministre de la Défense Benny Gantz assistent à une réunion de la Commission de la Défense et des Affaires étrangères à la Knesset, le 19 octobre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le chef d'état-major de Tsahal Aviv Kohavi, à gauche, et le ministre de la Défense Benny Gantz assistent à une réunion de la Commission de la Défense et des Affaires étrangères à la Knesset, le 19 octobre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’armée israélienne et le ministère de la Défense vont créer une équipe spéciale chargée d’examiner les conditions de service des conscrits recrutés dans des unités extérieures à l’armée pour s’assurer qu’elles sont appropriées, a déclaré Tsahal dans un communiqué mercredi.

Cette annonce fait suite aux récentes allégations selon lesquelles des gardiennes de prison auraient été « prostituées » à des détenus terroristes palestiniens afin de satisfaire ces derniers.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, et le chef d’état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, se sont mis d’accord sur la création de cette équipe spéciale, qui sera dirigée par le chef de la direction de la main-d’œuvre de Tsahal, le général de division Yaniv Asor.

L’équipe comprendra des représentants de l’armée et du ministère de la Défense afin d' »examiner le processus de recrutement, la supervision et les conditions de service des soldats féminins et masculins servant en dehors des unités de Tsahal », selon le communiqué.

L’armée a décidé de former cette équipe en raison de la « large responsabilité que Tsahal a envers ceux qui servent dans les forces de sécurité et les forces armées ».

L’équipe présentera ses conclusions et recommandations afin de promouvoir des conditions de service appropriées et sûres pour tous.

La semaine dernière, la police israélienne a annoncé qu’elle rouvrirait une enquête sur les allégations de « prostitution » formulées depuis des années par des gardiennes de prison, à la suite des déclarations fracassantes faites à ce sujet par le directeur de la prison de Gilboa, Freddy Ben Shitrit, lors de son témoignage devant une commission d’enquête sur une récente évasion de prisonniers palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...