Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Tsahal : Une roquette tirée de Gaza a déclenché un incendie près de Kissufim

Des milliers de manifestants réclament des élections anticipées dans des dizaines de villes ; Un élément du Jihad islamique palestinien tué lors d’une frappe israélienne au sud-Liban

  • Illustration : Une moto frappée lors d'une frappe au drone présumée réalisée par Israël dans le sud du Liban, le 15 juin 2024. (Capture d'écran : X/used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
    Illustration : Une moto frappée lors d'une frappe au drone présumée réalisée par Israël dans le sud du Liban, le 15 juin 2024. (Capture d'écran : X/used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
  • Photo d'illustration : Un avion de chasse atterrissant sur l'USS Dwight D. Eisenhower, également connu sous le nom de "IKE", en mer Rouge, le 11 juin 2024. (Crédit : Bernat Armangue/AP)
    Photo d'illustration : Un avion de chasse atterrissant sur l'USS Dwight D. Eisenhower, également connu sous le nom de "IKE", en mer Rouge, le 11 juin 2024. (Crédit : Bernat Armangue/AP)
  • Un convoi d'aide humanitaire en direction de la bande de Gaza attaqué par des manifestants dans la région des collines de Hébron, le 13 mai 2023. (Crédit : Capture d'écran vidéo ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
    Un convoi d'aide humanitaire en direction de la bande de Gaza attaqué par des manifestants dans la région des collines de Hébron, le 13 mai 2023. (Crédit : Capture d'écran vidéo ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
  • Un immense incendie déclenché par une attaque à la roquette du Hezbollah près du kibboutz Kfar Szold, dans le nord d'Israël, le 14 juin 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
    Un immense incendie déclenché par une attaque à la roquette du Hezbollah près du kibboutz Kfar Szold, dans le nord d'Israël, le 14 juin 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
  • Des soldats israéliens se déploient dans la bande de Gaza, sur cette photo autorisée et non datée, publiée le 7 juin 2024. (Armée israélienne)
    Des soldats israéliens se déploient dans la bande de Gaza, sur cette photo autorisée et non datée, publiée le 7 juin 2024. (Armée israélienne)
  • Des manifestants appelant à la libération des otages détenus par des terroristes dans la bande de Gaza, devant les quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 12 juin 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
    Des manifestants appelant à la libération des otages détenus par des terroristes dans la bande de Gaza, devant les quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 12 juin 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Les opposants au gouvernement bloquent des autoroutes et des échangeurs

L'Autoroute 4, à proximité de Raanana, dans la direction de Tel Aviv, est bloquée par des manifestants réclamant de nouvelles élections, le 16 juin 2024. (Crédit : Danor Aharon via le mouvement de protestation anti-gouvernment)
L'Autoroute 4, à proximité de Raanana, dans la direction de Tel Aviv, est bloquée par des manifestants réclamant de nouvelles élections, le 16 juin 2024. (Crédit : Danor Aharon via le mouvement de protestation anti-gouvernment)

Les manifestants qui s’opposent au gouvernement ont bloqué un certain nombre d’autoroutes et d’échangeurs majeurs dans tout le pays.

Sont notamment concernées la Route 1 en direction de Jérusalem ; la Route 4 en direction du sud, à partir de Raanana et l’autoroute Ayalon, dans le nord de Tel Aviv.

Selon des informations, la circulation est aussi interrompue aux échangeurs de Kfar Tavor, Gazit, Yavor, Einat et de Nahalim.

Les activistes ont organisé une semaine de protestation qui vise, ont-ils affirmé, à faire sortir un million d’Israéliens dans la rue pour appeler à de nouvelles élections et à conclure un accord sur les otages.

Un mouvement de protestation qui survient dans un contexte de colère croissante de l’opinion publique sur le vote, par la coalition, de l’avancée d’un projet de loi prévoyant d’abaisser l’âge de l’exemption de service militaire obligatoire pour les étudiants en yeshiva de la communauté ultra-orthodoxe, et alors que le cabinet débattra aujourd’hui du prolongement d’une mesure d’urgence qui reportera l’âge de la retraite des réservistes.

Deux explosions aux abords d’un navire au large des côtes du Yémen, selon une firme britannique

La United Kingdom Maritime Trade Operations (UKMTO) a indiqué qu’un navire qui se trouvait à une quarantaine de miles nautiques au sud d’al Mukha, au Yémen, avait signalé qu’il y avait eu deux explosions à proximité, ajoutant que le navire et son équipage étaient sains et saufs et qu’ils poursuivaient leur route vers leur port de destination.

Les autorités ont ouvert une enquête, a ajouté l’UKMTO.

Une instance maritime britannique signale un incident au large d’al Mukha, au Yémen

La United Kingdom Maritime Trade Operations (UKMTO) a déclaré avoir reçu le signalement d’un incident survenu à une quarantaine de miles nautiques au sud d’al Mukha au Yémen.

Les autorités ont ouvert une enquête, a ajouté l’UKMTO qui n’a pas donné plus de détail.

Depuis le mois de novembre, les rebelles houthis, qui sont soutenus par l’Iran, ont procédé à des dizaines d’attaques au missile et au drone en direction des navires qui transitent en mer Rouge et dans le Golfe d’Aden – une campagne qui, selon eux, vise à afficher leur solidarité avec les Palestiniens dans un contexte de guerre entre Israël et le Hamas.

L’ONU met en garde contre le « risque réel » d’une guerre plus étendue entre Israël et le Liban

Illustration : Des Casques bleus de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) maniant leur véhicule blindé dans la ville de Naqoura, au sud du Liban, près de la frontière avec Israël, le 15 octobre 2023. (Crédit : AFP)
Illustration : Des Casques bleus de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) maniant leur véhicule blindé dans la ville de Naqoura, au sud du Liban, près de la frontière avec Israël, le 15 octobre 2023. (Crédit : AFP)

BEYROUTH – Il y a un risque « très réel » d’erreur de calcul, sur la frontière sud du Liban, qui pourrait entraîner un conflit plus large entre le Hezbollah et l’armée israélienne, ont déclaré deux responsables des Nations unies aux Liban.

La coordinatrice spéciale de l’ONU pour le Liban, Jeanine Hennis-Plasschaert et le dirigeant des forces de maintien de la paix des Nations unies au Liban, Aroldo Lazaro, ont indiqué dans un communiqué être « profondément inquiets » concernant une escalade potentielle le long de la frontière.

La semaine dernière, le Hezbollah, soutenu par l’Iran, a envoyé les tirs de barrage de roquettes et de drones les plus importants de ces huit derniers mois – où le groupe s’en est pris à l’État juif dans le contexte de la guerre qui oppose Israël au Hamas dans la bande de Gaza.

« Le danger d’une erreur de calcul qui entraînerait un conflit soudain et ouvert est très réel », ont noté les deux officiels dans un communiqué conjoint.

Tsahal cible un dépôt d’armes du Hezbollah dans le sud du Liban

Un dépôt d’armes du Hezbollah a été frappé par les avions de chasse israéliens à Aitaroun, dans le sud du Liban, dans la soirée, a annoncé l’armée.

Plusieurs cibles du Hezbollah avaient été attaquées dans la ville et notamment un bâtiment qui était utilisé par le groupe terroriste.

D’autres structures du Hezbollah ont été touchées à Chihine et un immeuble utilisé par le groupe terroriste a été bombardé à Ayta ash-Shab, a noté Tsahal.

Ces frappes ont suivi plusieurs attaques au missile et au drone du Hezbollah contre le nord d’Israël dans la journée de samedi.

Tsahal : Une roquette tirée de Gaza a déclenché un incendie près de Kissufim, dans le sud du pays

Une roquette tirée depuis la bande de Gaza a touché en début de soirée une zone ouverte près de la communauté méridionale de Kissufim, déclenchant un incendie, indique l’armée israélienne.

Aucun blessé n’est à déplorer et les pompiers s’efforcent d’éteindre l’incendie.

Un missile intercepteur lancé vers « une cible aérienne suspecte » venant de l’Est, la nuit dernière

L’armée a fait savoir qu’un missile intercepteur avait été lancé vers « une cible aérienne suspecte » en provenance de l’Est, dans la nuit de vendredi à samedi.

Elle a précisé que la cible n’était pas entrée dans l’espace aérien israélien, mais elle n’a pas révélé si elle avait finalement été abattue.

En raison des inquiétudes portant sur la chute de shrapnels issus de l’intercepteur, les sirènes ont été activées à Naura, dans le nord du pays.

Les militaires ont fait référence aux attaques en provenance de l’Irak, dans le passé, en disant qu’elles étaient « en provenance de l’Est ».

De son côté, la Résistance islamique en Irak, une milice soutenue par l’Iran, a affirmé avoir lancé un missile de croisière en direction de Haïfa aux premières heures de la matinée.

Des milliers de manifestants réclament des élections anticipées dans des dizaines de villes

Des manifestants anti-gouvernement réclament des élections au carrefour d'Amiad, dans le nord d'Israël, le 15 juin 2024. (Crédit :Amir Yarhci/Pro-Israel Democracy Movement)
Des manifestants anti-gouvernement réclament des élections au carrefour d'Amiad, dans le nord d'Israël, le 15 juin 2024. (Crédit :Amir Yarhci/Pro-Israel Democracy Movement)

Tel Aviv, Haïfa, Beersheba, Rehovot, Césarée et Ness Ziona figurent parmi les 60 localités où des manifestations ont actuellement lieu pour réclamer des élections anticipées – certaines rassemblant des milliers de personnes.

Ces mouvements de protestation du samedi soir sont organisés depuis des mois. Mais c’est la première fois qu’ils se produisent depuis que Benny Gantz, leader du parti Hamahane HaMamlahti, est retourné siéger dans l’opposition après avoir quitté le cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Gantz avait intégré le cabinet peu après le début de la guerre contre le Hamas, le 7 octobre.

Un départ susceptible de galvaniser les manifestations des opposants au gouvernement de Netanyahu.

Dans l’un des premiers heurts, samedi, entre les protestataires et la police, les agents ont arrêté et traîné une personne âgée, au carrefour d’Amiad, dans le nord d’Israël, qui avait participé à un blocage de route.

Certains rassemblements – et notamment celui de Beer sheva – seront l’occasion d’une projection du film « Le renversement d’un dictateur » au sujet de Slobodan Milosevic, feu le leader serbe qui était mort en 2006 alors qu’il était jugé par un tribunal de l’ONU pour crimes contre l’Humanité et pour génocide.

De plus, le Forum des Familles d’otages et de portés-disparus, qui représente certaines familles d’otages désireuses de conclure un cessez-le-feu temporaire avec le Hamas pour renforcer les chances de voir leurs êtres chers rapatriés en Israël, a organisé de son côté son rassemblement hebdomadaire sur la place des otages, à Tel Aviv. Sur la thématique de la fête des pères, qui aura lieu le 21 juin, le regroupement de la soirée va se concentrer sur les hommes et sur les pères en captivité, a précisé le Forum.

Les sirènes d’alerte à la roquette activées à Kissufim, à la frontière avec Gaza

Les sirènes d’alerte à la roquette ont résonné au kibboutz Kissufim, une communauté proche de la frontière avec Gaza.

Un élément du Jihad islamique palestinien tué lors d’une frappe israélienne au sud-Liban

Le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien annonce la mort d’un de ses éléments lors d’une frappe israélienne dans le sud du Liban. Il s’agit de Zuhair Jalbout, 45 ans.

Aucun autre détail n’est fourni sur les circonstances de sa mort.

De nombreux terroristes du Jihad islamique palestinien ont été tués lors de frappes israéliennes sur des positions du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans le sud du Liban, dans le cadre des combats en cours.

Yoav Gallant se rendra aux États-Unis dans le courant du mois

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, à Washington, le 26 mars 2024. (Crédit : Drew Angerer/AFP)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant, à Washington, le 26 mars 2024. (Crédit : Drew Angerer/AFP)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant se rendra aux États-Unis à la fin du mois, a confirmé son bureau au Times of Israel.

Ce sera la deuxième fois que le ministre se rendra aux États-Unis depuis le début de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, le 7 octobre.

Un porte-parole du Pentagone a déclaré que la visite de Gallant avait pour but de « poursuivre les discussions sur les développements sécuritaires en cours au Moyen-Orient ».

Tsahal : Des roquettes ont été lancées vendredi soir depuis une « zone humanitaire » de Gaza

Un graphique de l’armée israélienne montrant l'emplacement des tirs de roquettes et des impacts depuis la bande de Gaza le 14 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Un graphique de l’armée israélienne montrant l'emplacement des tirs de roquettes et des impacts depuis la bande de Gaza le 14 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Les trois autres sont retombées dans la bande de Gaza.

Les roquettes tirées par le groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël la nuit dernière ont été lancées depuis la « zone humanitaire » désignée par Israël dans la bande de Gaza, indique l’armée israélienne.

Cinq roquettes ont été lancées lors de ce barrage, dont deux ont franchi la frontière, touchant des zones ouvertes près du kibboutz Kissufim. Les trois autres sont retombées dans la bande de Gaza.

Le Hamas a revendiqué avoir visé une base militaire dans la région.

Dans un communiqué, Tsahal déclare que l’utilisation par le Hamas de la zone humanitaire pour lancer des roquettes sur Israël est « un nouvel exemple de l’exploitation cynique des infrastructures humanitaires et de la population civile comme boucliers humains par les groupes terroristes dans la bande de Gaza pour leurs attaques terroristes ».

Une roquette frappe une zone ouverte à proximité de la frontière de Gaza

Une roquette lancée depuis la bande de Gaza a frappé une zone ouverte dans le Conseil régional d’Eshkol, sans faire de blessés, indique l’armée israélienne.

Les groupes terroriste palestinien du Hamas et du Jihad islamique palestinien ont affirmé avoir lancé un barrage de roquettes sur une base militaire près de la communauté de Sufa.

Les sirènes d’alerte ont retenti à Sufa, ainsi que dans les villes voisines de Sdei Avraham, Holit, Pri Gan et Talmei Yosef.

Plusieurs drones du Hezbollah explosent dans le nord, provoquant des incendies

Plusieurs drones chargés d’explosifs lancés par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah depuis le Liban ont explosé à proximité de la localité de Goren, dans le nord du pays, provoquant un incendie.

Dans un communiqué, le Hezbollah revendique avoir pris pour cible une base militaire dans la région.

L’armée israélienne indique enquêter sur les raisons pour lesquelles elle n’avait pas réussi à abattre les drones.

Le Hezbollah tire deux missiles sur la base de contrôle aérien du mont Meron

Deux missiles lancés depuis le Liban ce matin ont frappé la base militaire de contrôle aérien du mont Meron.

L’armée israélienne affirme que l’attaque n’a fait aucun blessé et n’a pas porté atteinte aux capacités de l’unité.

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a revendiqué cette attaque, affirmant avoir visé des équipements de la base avec des missiles guidés.

Le groupe terroriste chiite libanais a attaqué à de multiples reprises le mont Meron, situé à environ huit kilomètres de la frontière libanaise, au cours de la guerre actuelle, en lançant des barrages de roquettes sur la montagne, ainsi que des missiles guidés sur la base de contrôle du trafic aérien qui se trouve au sommet de la montagne.

Tsahal confirme avoir ciblé un terroriste du Hezbollah à moto au sud-Liban

L’armée israélienne avoir mené ce matin une attaque contre un élément du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans la région d’Aitaroun, au sud du Liban.

Une vidéo publiée par Tsahal montre l’attaque contre le terroriste à moto.

Les autorités américaines craignent une guerre entre le Hezbollah et Israël

Des soldats de l'armée israélienne se déployant le long d'une route près du site où des roquettes tirées par des terroristes au sud-Liban ont atterri à proximité de Kfar Szold, en Haute Galilée, dans le nord d'Israël, le 14 juin 2024. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
Des soldats de l'armée israélienne se déployant le long d'une route près du site où des roquettes tirées par des terroristes au sud-Liban ont atterri à proximité de Kfar Szold, en Haute Galilée, dans le nord d'Israël, le 14 juin 2024. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Des responsables américains craignent de plus en plus qu’une guerre totale n’éclate entre Israël et le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah en raison des attaques de plus en plus profondes menées par les deux parties, selon un reportage de la chaîne CBS.

Certains responsables américains ont déclaré à la chaîne américaine qu’ils pensaient que les récentes frappes israéliennes en territoire libanais préparaient le terrain pour une opération de plus grande envergure, qui déclencherait une guerre qu’Israël ne pourrait pas mener à bien avec le soutien de Washington.

D’autres responsables américains ont déclaré à CBS qu’ils étaient préoccupés par le scénario selon lequel l’intensification des tirs de roquettes du Hezbollah aurait des « conséquences involontaires » qui inciteraient Israël à lancer un assaut majeur.

Le groupe terroriste chiite libanais a intensifié ses attaques après une frappe qui a tué cette semaine Taleb Sami Abdullah, son commandant le plus haut gradé tué par Israël depuis le début de la série de violences il y a huit mois.

Le Hezbollah a commencé à lancer des attaques quotidiennes sur les communautés du nord le 8 octobre, affirmant qu’il le faisait pour soutenir Gaza dans le cadre de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas qui s’y déroule.

Des jets frappent un site du Hezbollah proche d’un site de lance-roquettes ; des projectiles tirés vers le nord

Les avions de combat israéliens ont frappé vendredi soir un bâtiment à Kfar Kila, dans le sud du Liban, qui, selon l’armée israélienne, a été utilisé par le Hezbollah et était adjacent à une zone à partir de laquelle le groupe terroriste chiite libanais a tiré des roquettes sur Metoula vendredi.

Par ailleurs, les sirènes qui ont retenti ce matin dans la communauté de Tzivon, au nord du pays, ont été déclenchées par deux projectiles tirés depuis le Liban sur la région du mont Meron, indique Tsahal.

Aucun blessé n’est à déplorer.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.