Turquie : deux fillettes meurent lors du naufrage d’un bateau de migrants
Rechercher

Turquie : deux fillettes meurent lors du naufrage d’un bateau de migrants

Depuis le début de l'année, plus de 500 de migrants ont trouvé la mort en tentant de rallier les îles grecques

Des gardes-côtiers grecs portent secours à un zodiac rempli de réfugiés syriens qui s'est échoué au large de l'île de Lesbos (Crédit : Capture d'écran YouTube/Euronews)
Des gardes-côtiers grecs portent secours à un zodiac rempli de réfugiés syriens qui s'est échoué au large de l'île de Lesbos (Crédit : Capture d'écran YouTube/Euronews)

Au moins deux fillettes ont péri noyées en Méditerranée lors du naufrage d’une embarcation de fortune de migrants qui tentaient de rejoindre la Grèce depuis la Turquie, a rapporté mardi l’agence de presse progouvernementale turque Anatolie.

Le canot des deux victimes, âgées de 7 et 11 ans, a coulé au large de l’île grecque de Kastellorizo (Meis, en turc), en mer Méditerranée, selon Anatolie, qui ajoute que 18 naufragés ont été secourus et trois autres sont toujours portés disparus.

L’embarcation avait quitté dans la nuit de lundi à mardi le rivage turc près de la station balnéaire de Kas, dans la province d’Antalya (sud).

Depuis le début de l’année, plus de 650 000 migrants ont pris la mer depuis la Turquie pour rallier les îles grecques, selon l’ONU.

Sur la même période, plus de 500 d’entre eux, dont une grande majorité d’enfants, ont trouvé la mort, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

En mer Egée, une fillette âgée de 10 ans est morte lundi après être tombée d’un canot pneumatique qui transportait une cinquantaine d’Afghans en direction de l’île de Lesbos, a rapporté l’agence de presse Dogan.

Un « mini-sommet » européen réunissant huit pays de l’Union européenne et la Turquie est prévu jeudi à Bruxelles pour évoquer la crise des migrants.

Ankara et Bruxelles ont conclu fin novembre un accord prévoyant une aide européenne de 3 milliards d’euros à la Turquie en échange de son engagement à mieux contrôler ses frontières et à coopérer dans la lutte contre les passeurs qui opèrent depuis son rivage.

La Turquie accueille sur son sol quelque 2,5 millions de réfugiés syriens et irakiens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...