Un acte criminel derrière l’incendie qui a ravagé un village du centre d’Israël?
Rechercher

Un acte criminel derrière l’incendie qui a ravagé un village du centre d’Israël?

Des officiels ont aussi soupçonné une ligne à haute tension de la Compagnie israélienne d'Electricité d'être à l'origine de l'incendie qui a brûlé 40 des 50 maisons de Mevo Modiim

Les soldats du feu israéliens dans une habitation gravement endommagée par un incendie dans le village de Mevo Modiim, dans le centre d'Israël, le 24 mai 2019 (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
Les soldats du feu israéliens dans une habitation gravement endommagée par un incendie dans le village de Mevo Modiim, dans le centre d'Israël, le 24 mai 2019 (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Dimanche, le service des pompiers et de secours d’Israël a déclaré qu’il privilégiait la piste criminelle pour l’incendie qui s’est déclenché jeudi dans la forêt de Ben Shemen et qui a brûlé presque toute la communauté adjacente de Mevo Modiim dans le centre d’Israël.

Aidée par une météo inhabituellement chaude à cette saison, une vague d’incendies a balayé jeudi les villes et les forêts dans tout le pays, entraînant l’évacuation de milliers de personnes.

Environ 50 maisons ont brûlé dans le centre d’Israël – 40 des 50 maisons de Mevo Modiim et 10 en plus dans le kibboutz d’Harel situé à proximité. Les résidents de deux communautés n’ont pas été autorisés à rentrer chez eux.

Les autorités mènent l’enquête pour déterminer les origines des incendies. Il auraient pu être provoqués par des installations électriques défaillantes, des feux pour la fête de Lag Baomer, des incendies criminels et des ballons incendiaires lancés depuis la bande de Gaza.

Un feu ravage la forêt de Ben Shemen, le 23 mai 2019 (Crédit : Flash90)

Après une enquête menée sur l’incendie de Mevo Modiim, les pompiers ont déterminé qu’il a été déclenché à plusieurs endroits, ce qui renforce l’hypothèse d’un acte criminel.

Des officiels avaient auparavant accusé une ligne à haute tension de la Compagnie israélienne d’Electricité d’être à l’origine de l’incendie.

La Compagnie israélienne d’Electricité avait rejeté cette affirmation, déclarant que son propre expert était arrivé à la conclusion inverse et qu’un comité commun serait formé pour déterminer la source du feu.

Des autorités mènent aussi des enquêtes sur les causes des autres incendies.

Plus de mille pompiers ont été mobilisés la semaine dernière à travers tout le pays pour lutter contre les 1 023 incendies qui ont été déclenchés sur une période de 41 heures – un nouvel incendie toutes les deux minutes et demi, ont déclaré des officiels. Treize pompiers ont été légèrement blessés.

Les incendies ont brûlé plus de 794 hectares de forêts, selon les données des autorités. La forêt de Ben Shemen était l’une des zones qui a subi les plus de dégâts.

Les résidents de Mevo Modiim, qui sont restés dans le village de Ben Shemen, ont tenu une cérémonie Havdalah marquant la fin du jour de repos de Shabbat et ont promis de reconstruire leur communauté religieuse après que beaucoup de leurs maison d’enfance ont été détruites.

« Nous avons été touchés par une catastrophe, mais Shabbat, c’est Shabbat et sa douceur nous donne la vie, a déclaré Alon Tigar, le président de l’association qui gère la communauté, au site d’information Ynet. Nous avons une communauté forte, et nous reconstruirons Mevo Modiim 2.0, nous avons de l’espoir. J’ai parlé avec des officiels du gouvernement et ils ont promis de nous aider. J’espère qu’ils tiendront leur parole ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...