Un agent de sécurité israélien filmé frappant un Palestinien à Jérusalem-Est
Rechercher

Un agent de sécurité israélien filmé frappant un Palestinien à Jérusalem-Est

La victime souffrirait d'un handicap ; le gardien est employé par le ministère du Logement, qui demande une enquête ; la police ouvre une enquête

Capture d'écran d'une vidéo où un agent de sécurité israélien frappe un Palestinien dans le quartier de Silwan à Jérusalem-Est, postée le 29 avril 2021. (Capture d'écran : Wadi Hilweh Information Center/ Twitter)
Capture d'écran d'une vidéo où un agent de sécurité israélien frappe un Palestinien dans le quartier de Silwan à Jérusalem-Est, postée le 29 avril 2021. (Capture d'écran : Wadi Hilweh Information Center/ Twitter)

Un agent de sécurité israélien posté devant une maison juive a été filmé en train de frapper un résident arabe du quartier de Silwan, à Jérusalem-Est, à majorité palestinienne.

Une vidéo, publiée jeudi dernier par les médias palestiniens, montrerait un agent de sécurité employé par le ministère de la Construction et du Logement en train de maîtriser et de frapper un homme – qui souffrirait d’un handicap non spécifié – à plusieurs reprises à la tête et au visage.

L’homme a été identifié comme étant Fadi Salah Mheisen par le Wadi Hilweh Information Center. Sur les photos publiées après l’attaque, Mheisen est vu avec des blessures autour des yeux et au visage.

L’agent de sécurité était employé dans le cadre d’une politique du ministère du Logement qui finance des sociétés de sécurité privées pour assurer la sécurité des résidences juives à Jérusalem-Est.

L’Association pour les droits civils en Israël a contesté cette politique en la qualifiant de « discriminatoire et illégale », bien que la Cour suprême ait confirmé la pratique du ministère en 2014.

Selon l’organisation israélienne de gauche La Paix Maintenant, le ministère du Logement consacre 100 millions de NIS par an au financement de gardes de sécurité privés pour les maisons juives de Jérusalem-Est.

Une vue de Silwan depuis la maison Meyuhas dans la Cité de David. (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Le frère de Mheisen, Shadi, a décrit l’attaque au site d’information Walla : « Il priait aujourd’hui à la mosquée Al-Aqsa, il est redescendu chez lui et a été attrapé par des gardes de sécurité là-bas. Ils lui ont demandé ‘où vas-tu ?’. Et il a dit qu’il rentrait chez lui. Ils l’ont aspergé de gaz, il est tombé par terre et ils ont commencé à le frapper. »

« Il voulait juste rentrer chez lui. Il n’a rien fait » a dit Mheisen. « La police n’est pas encore venue ici. »

Selon La Paix maintenant, Mheisen a des besoins spécifiques. Il a été emmené dans un centre de santé après l’attaque, a déclaré le frère de Mheisen à Walla.

Le ministère du Logement a identifié l’agent de sécurité comme appartenant à la société de sécurité privée Shahaf, qui « effectue des opérations de sécurité à Jérusalem-Est sous la direction professionnelle de la police israélienne », selon Walla.

Après avoir reçu les images, « les responsables du ministère ont exigé que la société mène une enquête approfondie et présente ses conclusions au ministère et à la police israélienne », a ajouté le ministère.

Un policier israélien marche devant l’ancienne maison de la famille palestinienne Siyam lors de leur expulsion dans le quartier de Silwan à Jérusalem-Est, le 10 juillet 2019. (Ahmad Gharabli/AFP)

Selon Walla, la police a ouvert une enquête.

Israël a conquis Jérusalem-Est lors de la guerre défensive des Six Jours en 1967 et l’a ensuite annexée, ce qui n’a jamais été reconnu par la communauté internationale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...