Un agent du Shin Bet ouvre le feu par erreur sur un véhicule israélien
Rechercher

Un agent du Shin Bet ouvre le feu par erreur sur un véhicule israélien

L'agent pensait apparemment que l'automobiliste tentait de commettre une attaque à la voiture-bélier après qu'il a accéléré suite à une accrochage avec un véhicule palestinien

Un soldat israélien monte la garde au poste de contrôle DCO près de l'implantation de Beit El à la périphérie de la ville de Ramallah en Cisjordanie, sur une route reliant Ramallah et à Jérusalem le 1er février 2016 (Crédit : AFP / THOMAS COEX)
Un soldat israélien monte la garde au poste de contrôle DCO près de l'implantation de Beit El à la périphérie de la ville de Ramallah en Cisjordanie, sur une route reliant Ramallah et à Jérusalem le 1er février 2016 (Crédit : AFP / THOMAS COEX)

Un membre de l’agence de sécurité israélienne du Shin Bet a ouvert le feu par erreur sur un véhicule israélien près de la ville de Ramallah, en Cisjordanie, mardi matin.

Une enquête préliminaire a révélé que le véhicule, conduit par un Israélien, a été impliqué dans un accident de voiture avec un véhicule palestinien près d’un poste de contrôle israélien, a rapporté le site d’information Ynet.

Le conducteur israélien aurait commencé à accélérer pour s’éloigner de l’accident, et à ce moment-là, l’officier du Shin Bet a ouvert le feu, croyant apparemment que le conducteur essayait de mener une attaque à toute allure.

Il n’y a pas eu de blessés lors des tirs, mais le conducteur israélien a été légèrement blessé lors de l’accident initial.

Le Shin Bet a déclaré dans un communiqué qu’il enquêtait sur l’incident, qui s’est produit dans un contexte de tensions accrues en Cisjordanie au lendemain du meurtre d’une femme israélienne dans un attentat terroriste apparent et de la mort d’un adolescent au cours d’une course-poursuite engagée par la police après qu’il a prétendument lancé des pierres sur des Palestiniens.

Lundi matin, Esther Horgen a été retrouvée morte dans une forêt du nord de la Cisjordanie où elle était allée courir la veille. Les autorités enquêtent sur sa mort, considérée comme une attaque terroriste.

Quelques heures plus tard, Ahuvia Sandak a été tué dans un accident de voiture lorsque lui et d’autres personnes ont tenté de fuir la police après avoir prétendument jeté des pierres sur des Palestiniens dans le centre de la Cisjordanie.

Des sources militaires ont déclaré au site d’information Walla qu’elles craignaient que la mort de Horgen ne déclenche une série d’attaques de vengeance de la part des jeunes israéliens des implantations sur les Palestiniens et n’enflamme une situation déjà tendue en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...