Rechercher

Un Arabe israélien abattu dans une ville du nord d’Israël

Le trentenaire a été tué à Jadeidi-Makr, en Galilée ; il est la 47e victime de meurtre au sein de la communauté arabe, balayée par une vague criminelle, pour 2022

Photo d'illustration : La police à Tel Aviv, le 1er mai 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Photo d'illustration : La police à Tel Aviv, le 1er mai 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Un homme de 31 ans a été tué par balle, mardi soir, à Jadeidi-Makr, une localité du nord d’Israël, alors qu’une vague criminelle incessante continue de s’abattre sur la communauté arabe de l’État juif.

L’homme, originaire de cette ville de l’ouest de la Galilée, grièvement blessé, a été évacué vers un hôpital de Nahariya, où les médecins ont prononcé sa mort.

La police, qui a ouvert une enquête et qui ratisse actuellement les lieux du crime pour y trouver des éléments qui lui serviront dans ses investigations, recherche des suspects.

L’identité de la victime n’a pas été communiquée et aucun détail n’a filtré sur les circonstances de cet homicide.

Ce trentenaire est le 47e homme à mourir de suites de violences dans la communauté arabe israélienne depuis le début de l’année 2022.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence de la violence ces dernières années. Les Arabes israéliens blâment la police, qui, selon eux, est de l’incapacité de réprimer les puissantes organisations criminelles et détourne largement le regard face à ces violences – querelles familiales, guerres de territoire mafieuses et violences faites aux femmes.

Samedi, un homme de 24 ans a été retrouvé mort dans une voiture, tué par balle, à proximité d’un terrain de football à Jisr az-Zarqa, sur la côte du nord du pays. La même nuit, au moins cinq personnes ont été blessées dans des altercations violentes dans deux incidents distincts survenus dans des villes arabes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...