Un aventurier aveugle fait le tour du monde, et passe par Israël
Rechercher

Un aventurier aveugle fait le tour du monde, et passe par Israël

Le globe-trotteur britannique 'Tony the Traveller' a visité la Vieille Ville de Jérusalem et le mur Occidental, et affirme adorer découvrir de nouveaux endroits

Tony Giles, le globe-trotteur britannique aveugle et malentendant, en Israël. (Crédit : Capture d'écran BBC via Facebook)
Tony Giles, le globe-trotteur britannique aveugle et malentendant, en Israël. (Crédit : Capture d'écran BBC via Facebook)

Un randonneur britannique, aveugle et malentendant, a l’intention de visiter tous les pays du monde. Il peut désormais cocher Israël dans sa liste.

Tony the Traveller, comme il aime se présenter, s’appelle en réalité Tony Giles. Agé de 39 ans, il est arrivé dans l’État hébreu en novembre. Il s’agit du 124e pays qu’il visite. Il dit s’être déjà rendu sur les sept continents et avoir traversé le cercle arctique.

Durant son voyage, Giles s’est rendu dans la Vieille Ville de Jérusalem, notamment à la Porte de Damas, et au mur Occidental, qui, a-t-il dit, l’intéresse « d’un point de vue historique et spirituel ».

« Je voyage seul parce que c’est le plus grand défi que je peux relever, et en voyageant seul, je peux interagir avec davantage de personnes », a-t-il déclaré à la BBC depuis Israël.

The blind backpacker who's visiting every country in the world.

The blind backpacker Tony the Traveller who's visiting every country in the world.

Posted by BBC Travel Show on Saturday, 2 December 2017

« Si je voyage avec quelqu’un, et notamment avec quelqu’un de voyant, il ferait tout le travail, toute la visite, et je ne pourrais pas toucher autant de choses et trouver autant de choses que si je le faisais par moi-même. »

Giles a ajouté que les circonstances uniques imposent une bonne dose de patience. « Vous vous perdez souvent. C’est difficile de chercher quelque chose de précis quand on ne voit pas. »

Mais il semblerait que ce qui l’intéresse principalement, c’est de rencontrer d’autres personnes.

« Dix personnes peuvent passer devant, et une finira par s’arrêter. ‘Vous êtes perdus, vous avez besoin d’aide ?’ Et ensuite, vous pouvez échanger avec eux. C’est comme ça que ça marche. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...