Un conseil rabbinique forme une équipe de Kohanim pour gérer les attentats sur le mont du Temple
Rechercher

Un conseil rabbinique forme une équipe de Kohanim pour gérer les attentats sur le mont du Temple

Zaka, l'organisation de secourisme ultra-orthodoxe, a tenté de résoudre le problème de l'accès interdit à l’esplanade de l’ancien Temple en cas d’urgence ou pour y retirer des corps après un attentat terroriste

Une unité de ZAKA dans la Vieille Ville de Jérusalem après une attaque tuant deux policiers des frontières, le 14 juillet 2017 (Crédit : ZAKA)
Une unité de ZAKA dans la Vieille Ville de Jérusalem après une attaque tuant deux policiers des frontières, le 14 juillet 2017 (Crédit : ZAKA)

Zaka, l’organisation de secourisme et d’identification post-désastre ultra-orthodoxe a passé ces deux dernières semaines, depuis l’attentat du mont du Temple le 14 juillet à s’attaquer à un nouveau problème. Comment les Juifs pratiquants peuvent-ils fouler le sol interdit de l’ancien Temple en cas d’urgence ou pour y retirer des corps après un attentat terroriste.

La question s’est posée après l’attentat du 14 juillet, au cours duquel deux policiers israéliens ont été tués.

Les équipes de Zaka ont obtenu une autorisation rabbinique de pénétrer sur le mont du Temple pour porter secours après l’attentat. Mais les rabbins, le conseil rabbinique de Zaka, pour être précis, s’est ensuite donné pour mission de donner une réponse claire à la question.

Selon le site d’information religieux Kipa, le conseil a rendu sa décision. Sauver une vie prend le dessus sur toutes les autres considérations halakhiques, donc le secourisme sur le mont du Temple ne constitue pas un problème.

En ce qui concerne les dépouilles des victimes, les équipes doivent tout de même entrer sur l’espace sacré du mont du Temple parce que la loi juive impose que tout ce qui est rituellement impur – aux yeux de la loi juive, rien n’est plus impur que le mort – ne repose pas sur le lieu.

Les rabbins ont également décidé de former une équipe spéciale au sein de Zaka constituée uniquement de kohanim, ou descendants de familles issues de la prêtrise.

Il y a des sections sur le mont du Temple, où, au temps des Temples, seuls les kohanim avaient le droit d’entrer. Quand il s’agira de retirer des corps ou de soigner des blessés dans ces zones, Zaka n’enverra que des kohanim.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...