Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Un élu du Likud à Ouman pour Rosh HaShana malgré l’avertissement de Netanyahu

Eliyahu Revivo a personnellement béni ses partisans depuis la ville ukrainienne ; des dizaines de milliers de personnes sont attendues pour y passer le Nouvel an juif

Le député du Likud Eliyahu Revivo assistant à une réunion d'une commission de la Knesset, à Jérusalem, le 12 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député du Likud Eliyahu Revivo assistant à une réunion d'une commission de la Knesset, à Jérusalem, le 12 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un membre du parti au pouvoir, le Likud, s’est rendu à Ouman pour Rosh HaShana, balayant d’un revers de la main l’avertissement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de ne pas visiter la ville pendant la période du Nouvel an juif, en raison de l’invasion russe de l’Ukraine.

Malgré la guerre en cours, des dizaines de milliers de Juifs, pour la plupart ultra-orthodoxes, devraient se rendre à Ouman pour Rosh HaShana, qui commence ce vendredi soir et se terminera dimanche au coucher du soleil, afin de prier sur la tombe du célèbre leader hassidique le rabbin Nahman de Breslev.

Les autorités ukrainiennes ont mis en place des abris mobiles en béton et renforcé les mesures de sécurité dans la ville, qui a déjà été la cible de frappes aériennes russes meurtrières, tout en conseillant à plusieurs reprises aux voyageurs de ne pas faire le déplacement cette année.

« D’ici, à Ouman, sur la tombe du sage Rabbi Nachman, je souhaite vous bénir personnellement avec tous les meilleurs vœux pour lesquels on ne peut que prier », a écrit le député Eliyahu Revivo (Likud) dans un message envoyé à ses partisans à l’occasion de Rosh HaShana , selon une capture d’écran de la Douzième chaîne.

Revivo s’est rendu à Ouman en dépit de l’avertissement lancé par Netanyahu la semaine dernière, selon lequel ce pèlerinage était dangereux, même si le gouvernement a approuvé l’octroi d’une aide financière à ces pèlerins. Le Premier ministre a déclaré que lorsqu’Israël subissait des attaques de missiles, les gens se mettaient à l’abri et se protégeaient, « mais [en Ukraine], il n’y a pas d’abris et il n’y a pas de protection ».

« Dieu ne nous a pas toujours protégés, ni sur le sol européen, ni sur le sol ukrainien », avait ajouté Netanyahu.

Ce commentaire a suscité une vive indignation dans les cercles haredim et a donné lieu à plusieurs déclarations de condamnation et de réfutation, notamment de la part d’un législateur du parti de la coalition Yahadout HaTorah, qui a accusé Netanyahu « d’ignorance » et a affirmé que c’était les « sionistes », et non Dieu, qui étaient responsables des souffrances subies par les Juifs pendant la Shoah.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.