Un élu nationaliste polonais condamné après des contacts avec le Hezbollah
Rechercher

Un élu nationaliste polonais condamné après des contacts avec le Hezbollah

Paweł Skutecki dit que les détracteurs concernant sa rencontre avec le groupe terroriste basé au Liban sont des "marionnettes actionnées par des marionnettistes"

Le député polonais de droite, Paweł Skutecki. (Capture d'écran YouTube)
Le député polonais de droite, Paweł Skutecki. (Capture d'écran YouTube)

Le député polonais de droite a justifié sa rencontre au Liban avec les dirigeants du Hezbollah, qui lui a décerné une médaille.

Paweł Skutecki du parti anti-système Kukiz’15 a rencontré lundi Mohammad Raad, le chef de la faction parlementaire représentant la milice chiite à la Chambre basse du Liban.

Rejetant les critiques qui ont déclaré que le Hezbollah était un groupe terroriste ayant un programme antisémite, Skutecki a dit de Raad : « C’est un parlementaire respecté, à la tête du groupe du Hezbollah, avec lequel les dirigeants les plus importants du monde se réunissent. Skutecki a dit que les détracteurs étaient « des marionnettes de marionnettes actionnées par des marionnettistes ».

Klaudia Klimek, militante politique et présidente de la branche de Cracovie du groupe culturel juif TSKZ, a suggéré que le parti de Skutecki, que le journal autrichien Der Standard a qualifié de « nationaliste radical », était une provocation visant Israël et les Juifs dans le débat sur l’Holocauste en Pologne.

« Je ne peux pas imaginer que cette visite accompagnée d’une photo et d’un commentaire était un acte de manque de connaissances ou de stupidité », a-t-elle dit à JTA. Le parti de Skutecki a été une « voix très forte » en faveur de l’adoption, le mois dernier, d’une loi criminalisant le fait de reprocher à la Pologne les crimes nazis, a-t-elle ajouté.

La loi a déclenché une querelle diplomatique avec Israël sur fond d’allégations de la part d’organisations juives et de politiciens selon lesquelles la loi est conçue pour blanchir les actions de milliers de Polonais qui ont dénoncé les Juifs aux nazis.

Skutecki et d’autres politiciens, a dit Mme Klimek, utilisent la loi pour détériorer les relations entre les Polonais et les Juifs et entre les Polonais et les Ukrainiens.

Sur Facebook, Skutecki a décrit sa rencontre avec Raad et d’autres dirigeants du Hezbollah comme étant « extrêmement positive » et une occasion de « confronter les mythes à la réalité ».

L’échange comportait « beaucoup de déclarations concrètes, beaucoup de bonne entente ». Le billet comprenait une photo de trois hommes et de Skutecki debout à côté de Raad, qui tient une médaille avant de la remettre à Skutecki.

Ogromnie pozytywne spotkanie z Mohammadem Raad, liderem ugrupowania Hezbollah. Warto rozmawiać, osobiście skonfrontować…

Posted by Paweł Skutecki on Monday, 12 March 2018

En 2011, Raad a qualifié d’“espion” Jeffrey David Feltman, ancien ambassadeur des États-Unis au Liban, qui est juif.

En 2001, le chef suprême du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré lors d’un discours : « Si tous les Juifs se rassemblent en Israël, cela nous épargnera la peine de les poursuivre dans le monde entier ».

Le Hezbollah est inscrit sur la liste noire en tant qu’entité terroriste par les États-Unis, le Canada, l’Australie, les Pays-Bas et plusieurs autres pays. L’Union européenne considère que seule sa branche militaire est un groupe terroriste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...