Un futur cabinet de sécurité Lapid-Bennett pencherait nettement (très) à droite
Rechercher

Un futur cabinet de sécurité Lapid-Bennett pencherait nettement (très) à droite

Dans ce gouvernement d'au moins 26 membres, un tiers de femmes, un tiers de religieux et un tiers de membres d'origine séfarade ainsi que des ministres arabe et éthiopien

Naftali Bennett (à gauche), alors ministre de l'Éducation, et Yair Lapid, président de Yesh Atid, lors d'une cérémonie à Netiv Haavot, dans l'implantation d'Elazar en Cisjordanie, le 23 juillet 2017. (Gershon Elinson/Flash90)
Naftali Bennett (à gauche), alors ministre de l'Éducation, et Yair Lapid, président de Yesh Atid, lors d'une cérémonie à Netiv Haavot, dans l'implantation d'Elazar en Cisjordanie, le 23 juillet 2017. (Gershon Elinson/Flash90)

Si un gouvernement d’unité parvient à être finalisé par le centriste de Yesh Atid, Yair Lapid, et par le chef de Yamina, Naftali Bennett – une tentative d’écarter du pouvoir le Premier ministre Benjamin Netanyahu – le cabinet de sécurité de haut-niveau aura une nette majorité de membres issus de la droite de l’échiquier politique, a noté la presse israélienne dimanche.

La constitution de l’instance soulignera l’ampleur des concessions faites à Bennett par Lapid, alors même que Netanyahu tente de dépeindre la coalition en cours de formation comme un « gouvernement de gauche » qui serait « un danger pour la sécurité d’Israël et un danger pour l’avenir de l’État. »

Mais selon des informations qui ont été transmises par la station de radio publique Kan et par la Douzième chaîne, le cabinet de haut-niveau, qui comptera dix à douze membres, penchera clairement très à droite.

Selon des informations, il y aurait trois membres de Yamina, Bennett, Ayelet Shaked et Matan Kahana. Il compterait deux membres de Tikva Hadasha, Gideon Saar et Zeev Elkin, ainsi qu’Avigdor Liberman de Yisrael Beytenu.

Yesh Atid n’aurait au cabinet qu’un seul représentant, Lapid lui-même. Un seul représentant également pour Kakhol lavan avec Benny Gantz ; pour le parti Travailliste avec Merav Michaeli ; et pour Meretz avec Nitzan Horowitz.

Le chef d’État-major Aviv Kohavi, à gauche, et le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite. (Crédit : Ariel Hermoni/ministre de la Défense)

Dans le cadre d’un tel scénario, la droite serait majoritaire sur la gauche et le centre, à 6 contre 4.

Il y aurait également des pourparlers concernant l’ajout de deux membres supplémentaires, Omar Barlev (parti Travailliste) et Yoaz Hendel (Tikva Hadasha). Si ces négociations devaient aboutir, le rapport de force serait donc de 7 à 5.

La loi israélienne précise que le cabinet de sécurité ne peut pas accueillir plus de la moitié du nombre de ministres siégeant au gouvernement. Il peut inclure des ministres supplémentaires à des postes d’observateurs qui n’ont pas le droit de vote.

La loi stipule que le Premier ministre, le ministre de la Défense, le ministre des Affaires étrangères, le ministre des Finances, le ministre de la Sécurité intérieure et le ministre de la Justice doivent tous être membres du cabinet.

Le candidat de Tikva Hadasha Matan Kahana avant qu’il ne quitte l’armée de l’air. (Crédit : Avichai Socher)

Kahana de Yamina est un néophyte en politique mais il a gagné sa légitimité dans le secteur sécuritaire en servant, aux côtés de Bennett, au sein de l’unité d’élite Sayeret Matkal au début des années 1990 avant de devenir pilote et commandant d’un escadron de F-16.

L’accord de rotation au pouvoir en cours de finalisation entre Yamina et Yesh Atid précise que Bennett sera Premier ministre jusqu’au mois de septembre 2023 avant de céder sa place à Lapid. Dans cette coalition, un mélange de partis de droite, centristes et de gauche qui ont refusé de continuer à rejoindre des gouvernements placés sous l’autorité de Netanyahu, actuellement traduit devant les tribunaux pour trois dossiers de corruption.

Certaines informations laissent entendre que l’accord en cours de préparation prévoit un plein cabinet gouvernemental de 26 membres.

• Premier ministre : Naftali Bennett (Yamina) — Il occupera la fonction de Premier ministre pendant deux ans et trois mois dans le cadre d’un accord de rotation avec Lapid.

• Premier ministre d’alternance et ministre des Affaires étrangères : Yair Lapid (Yesh Atid)

• Ministre de la Défense : Benny Gantz (Kakhol lavan)

• Ministre des Finances : Avigdor Liberman (Yisrael Beiteinu)

• Ministre de la Justice : Gideon Saar (Tikva Hadasha)

• Ministre des Transports : Merav Michaeli (Parti Travailliste)

• Ministre de la Santé : Nitzan Horowitz (Meretz)

• Ministre de l’Intérieur : Ayelet Shaked (Yamina)

• Ministre des Affaires religieuses : Matan Kahana (Yamina)

• Ministre de l’Éducation : Yifat Shasha-Biton (Tikva Hadasha)

• Ministre des Communications : Yoaz Hendel (Tikva Hadasha)

• Ministre du Développement du Negev et de la Galilée : Eli Avidar (Yisrael Beytenu)

• Ministre de la Culture : Karine Elharrar (Yesh Atid)

• Ministre de l’Économie : Orna Barbivai (Yesh Atid)

• Ministre de la Construction et du Logement : Elazar Stern (Yesh Atid)

• Ministre de l’Énergie : Yoel Razvozov (Yesh Atid)

• Ministre de l’Égalité sociale : Merav Cohen (Yesh Atid)

• Ministre de l’Absorption des migrants : Pnina Tamano-Shata (Kakhol lavan)

• Ministre de la Culture et des Sports : Chili Tropper (Kakhol lavan)

• Ministre de l’Agriculture : Alon Schuster (Kakhol lavan)

• Ministre de la Sécurité publique : Omer Barlev (Travailliste)

• Le ministre des Affaires de la Diaspora pourrait être Gilad Kariv ou Emilie Moatti (tous les deux Travaillistes)

• Ministre de la Coopération régionale : Issawi Frej (Meretz)

• Ministre de la Protection environnementale : Tamar Zandberg (Meretz)

De plus, Michael Biton (Kakhol lavan), Zeev Elkin (Tikva Hadasha) et Mickey Levy (Yesh Atid) devraient obtenir un portefeuille alors que la responsabilité des ministères des Affaires de Jérusalem, des Renseignements, des Affaires stratégiques et du Tourisme n’a pas encore été attribuée – même si certains pourraient fusionner rapidement avec d’autres ministères.

Yesh Atid nommerait Meir Cohen à la présidence de la Knesset tandis qu’Oded Forer de Yisrael Beytenu prendrait la tête de la Commission des Finances de la Knesset.

Les analystes ont noté que le cabinet sera relativement diversifié, incluant un tiers de femmes, un tiers de Juifs religieux et un-tiers de Juifs d’origine séfarade.

Il comprendra un ministre arabe (Frej) et un ministre d’origine éthiopienne (Tamano-Shata.)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...