Un garde musulman du mont du Temple brièvement arrêté par la police israélienne
Rechercher

Un garde musulman du mont du Temple brièvement arrêté par la police israélienne

Muhannad al-Zaghal, employé du Waqf, a été arrêté pendant une opération nocturne à Jérusalem et libéré après avoir été interrogé

La police monte la garde pendant que les fidèles musulmans palestiniens se rendent à la mosquée Al-Aqsa, sur le mont du Temple, pour la prière du vendredi, le 14 novembre 2014. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La police monte la garde pendant que les fidèles musulmans palestiniens se rendent à la mosquée Al-Aqsa, sur le mont du Temple, pour la prière du vendredi, le 14 novembre 2014. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Israël a arrêté un membre du Waqf islamique de Jérusalem, l’institution jordanienne qui supervise le mont du Temple, a confirmé mardi un porte-parole de la police.

Muhannad al-Zaghal a été arrêté pendant des opérations qui ont eu lieu dans la nuit de lundi à mardi à Jérusalem, selon l’agence de presse palestinienne Maan.

Il aurait été arrêté à l’entrée de la porte de la Chaîne, une des entrées du complexe du mont du Temple, où il travaille comme garde de sécurité.

La police a annoncé qu’il avait été arrêté, questionné et libéré peu après. Elle a refusé de donner la raison de son arrestation.

Le mont du Temple de Jérusalem, où se dressaient les deux Temples antiques et où se situe le troisième sanctuaire le plus saint de l’islam, a été au cœur de mois de troubles et de violences.

Des affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et des émeutiers palestiniens ont éclaté l’année dernière sur le complexe, par crainte qu’Israël ne prévoit de changer les règles gouvernant le site. Israël a démenti à plusieurs reprises avoir de tels projets.

Les règles qui s’imposent actuellement sur le site sont dictées par un accord de statu quo vieux de 50 ans entre Israël et la Waqf islamique de Jérusalem, et permettent aux juifs de visiter le site à certaines heures, mais pas d’y prier, par crainte d’alimenter les tensions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...