Un groupe FB d’entraide entre travailleurs indépendants francophones d’Israël
Rechercher

Un groupe FB d’entraide entre travailleurs indépendants francophones d’Israël

La page vise à aider les personnes en difficulté et à promouvoir les petites et moyennes entreprises de francophones de tout le pays

La page Facebook de l’Union des indépendants en Israël.
La page Facebook de l’Union des indépendants en Israël.

L’ « Union des indépendants en Israël » est un groupe Facebook d’entraide entre commerces et travailleurs indépendants francophones du pays. Il a été créé en mai dernier, après le début de la pandémie, alors que de nombreux Israéliens se sont retrouvés au chômage ou ont fait face à des difficultés financières.

Il vise ainsi à « rassembler tous les commerces francophones d’Israël, petites ou moyennes entreprises » et à « créer une union permettant l’échange et la fructification mutuelle ».

« En Israël, cette plateforme existe déjà est elle compte plus de 200 000 commerces. Ce groupe a pour but : aide aux démarches administratives, aide avec les barrières de la langue et bien sûr de pouvoir intégrer votre entreprise en Israël. Il est temps à présent de vous connecter aux autres et de développer vos activités », écrivent les administratrices de la page, Nathalie Cohen Chemama et Sarah Ben.

Parmi leurs dernières actions : la livraison de colis alimentaires (pour les membres de l’association qui sont travailleurs indépendants) ; l’octroi d’aides financières ou de biens (nourriture, couches, lait bébé, meubles, ordinateurs, etc) ; des conseils pour obtenir une réduction de la taxe foncière ; ou encore un partenariat avec une boutique de vêtements.

Elles relaient également différentes offres ou demandes de personnes en difficulté et ont mis en place une adresse mail (udipros@gmail.com) pour tout besoin.

Les membres peuvent également poster eux-mêmes leurs offres. Récemment, un dentiste nouvellement installé dans le quartier de Katamon, à Jérusalem, a ainsi proposé des consultations gratuites (pendant tout le mois de février).

Le groupe, qui reprend pour slogan la devise « un pour tous, tous pour un », a atteint ces derniers jours les 6 000 membres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...