Un groupe juif dépose une requête contre le décret anti-réfugiés de Trump
Rechercher

Un groupe juif dépose une requête contre le décret anti-réfugiés de Trump

Pour le HIAS, l’histoire et les valeurs juives exigent de lutter contre la politique « illégale et immorale » qui viole la constitution

Le président américain Donald Trump et son directeur de cabinet Reince Priebus dans le Bureau ovale de la Maison Blanche, le 23 janvier 2017. (Crédit : Saul Loeb/AFP)
Le président américain Donald Trump et son directeur de cabinet Reince Priebus dans le Bureau ovale de la Maison Blanche, le 23 janvier 2017. (Crédit : Saul Loeb/AFP)

L’agence juive de réinsertion HIAS a déposé une requête contestant la constitutionnalité de l’interdiction temporaire que le président Donald Trump a imposé sur les réfugiés.

La requête, déposée mardi par des avocats de l’American Civil Liberties Union à la greffe du tribunal de première instance dans le Maryland, allègue que l’ordonnance viole la Constitution en discriminant une religion et en favorisant les autres.

L’ordonnance de Trump donnera une préférence particulière aux minorités religieuses persécutées une fois que le programme de réinstallation des réfugiés aura repris.

« En tant qu’organisation qui a longtemps collaboré avec le gouvernement américain, ce litige est sans précédent pour le HIAS, mais nous estimons que nous n’avons pas d’autre choix », a déclaré le président de HIAS Mark Hetfield dans un communiqué.

« Nous ne pouvons pas rester silencieux car les réfugiés musulmans sont renvoyés juste parce qu’ils sont musulmans, tout comme nous ne pouvions pas rester sans rien faire quand les États-Unis ont chassé les réfugiés juifs fuyant l’Allemagne pendant les années 1930 et 40. Notre histoire et nos valeurs, en tant que Juifs et Américains, nous obligent à lutter contre cette politique illégale et immorale avec tous les outils à notre disposition – y compris les procès ».

L’ordonnance, signée par Trump le 27 janvier, suspend temporairement le programme d’entrée des réfugiés aux États-Unis pendant 120 jours et suspend l’entrée des réfugiés pour les réfugiés syriens indéfiniment. L’ordonnance fait déjà l’objet de requêtes fédérales après qu’un juge de l’État de Washington a accordé un séjour temporaire. Cette décision est actuellement en cours d’appel.

Manifestation à l'aéroport de Dallas, au Texas, contre le décret anti-réfugiés signés par le président américain Donald Trump, le 28 janvier 2017. (Crédit : G. Morty Ortega/Getty Images/AFP)
Manifestation à l’aéroport de Dallas, au Texas, contre le décret anti-réfugiés signés par le président américain Donald Trump, le 28 janvier 2017. (Crédit : G. Morty Ortega/Getty Images/AFP)

HIAS, l’ancienne société hébraïque d’aide aux immigrants, est une agence juive vieille de 135 ans, basée dans le Maryland, qui aide les réfugiés et les demandeurs d’asile.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...