Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Un haltérophile iranien suspendu pour être apparu avec un Israélien

Mostafa Rajaï a serré la main de l'haltérophile israélien Maksim Sverisky après être montés tous les deux sur le podium d'une épreuve du tournoi Worldmasters en Pologne.

Mostafa Rajaei, à droite, serrant la main de l'haltérophile israélien Maksim Svirsky lors d'un championnat du monde des maîtres à Wieliczka, en Pologne, le 26 août 2023 (Crédit : Capture d'écran X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur).
Mostafa Rajaei, à droite, serrant la main de l'haltérophile israélien Maksim Svirsky lors d'un championnat du monde des maîtres à Wieliczka, en Pologne, le 26 août 2023 (Crédit : Capture d'écran X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur).

Un haltérophile iranien a été suspendu par les autorités après avoir serré la main d’un sportif israélien au cours d’une compétition en Pologne.

« La Fédération d’haltérophilie interdit à vie à l’athlète Mostafa Rajaï d’accéder à toutes les installations sportives du pays et démet de ses fonctions le chef de la délégation pour la compétition, Hamid Salehinia », a-t-elle annoncé dans un communiqué, cité par l’agence Irna.

Le vétéran Mostafa Rajaï, âgé d’une quarantaine d’années, a serré samedi la main de l’haltérophile israélien Maksim Sverisky après être montés tous les deux sur le podium d’une épreuve du tournoi Worldmasters à Wieliczka, en Pologne.

La République islamique d’Iran, ennemi juré d’Israël, ne reconnaît pas l’Etat hébreu et interdit tout contact entre athlètes iraniens et israéliens.

Selon l’agence Irna, Mostafa Rajaï a « franchi les lignes rouges de la République islamique » alors que la délégation iranienne « avait été envoyée avec le soutien de la Fédération ».

Cet ancien membre de l’équipe nationale avait notamment représenté son pays aux Championnats asiatiques d’haltérophilie en 2015 en Thaïlande.

En 2021, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, avait exhorté les sportifs à « ne pas serrer la main d’un représentant du régime criminel (israélien) pour obtenir une médaille ».

Pendant des années, des sportifs iraniens se sont arrangés pour éviter de rencontrer des Israéliens en compétition en se faisant disqualifier ou en fournissant des certificats médicaux témoignant d’une inaptitude.

Le jeune prodige des échecs Alireza Firouzja a quitté son pays après que la fédération lui a interdit de disputer le championnat du monde en 2019 de crainte qu’il y affronte un joueur israélien. Naturalisé français, il représente désormais ce pays aux compétitions internationales.

Dimanche, la ministre libyenne des Affaires étrangères, Najla al-Mangoush, a été suspendue par le chef du gouvernement après l’annonce d’une rencontre avec son homologue israélien au cours d’un déplacement à Rome.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.