Un haut responsable iranien réitère sa menace de « raser des villes israéliennes »
Rechercher

Un haut responsable iranien réitère sa menace de « raser des villes israéliennes »

Mohsen Rezaei est également revenu sur une théorie du complot infondée et a affirmé que le Covid-19 est une arme biologique conçue par les Etats-Unis pour cibler l'Iran

Le secrétaire du Conseil de discernement de l'intérêt supérieur du régime iranien Mohsen Rezaei. (Capture d'écran MEMRI)
Le secrétaire du Conseil de discernement de l'intérêt supérieur du régime iranien Mohsen Rezaei. (Capture d'écran MEMRI)

Un haut responsable iranien a réitéré sa menace de « raser les villes israéliennes » si l’État hébreu prenait des mesures contre la République islamique, suggérant que Téhéran pourrait agir en représailles aux actions militaires américaines après l’assassinat du général Qassem Soleimani au début de l’année.

« Si l’entité sioniste ne prend, ne serait-ce que la plus petite initiative, soyez assurés que nous raserons les villes israéliennes », a averti Mohsen Rezaei, secrétaire du puissant Conseil de discernement de l’intérêt supérieur du régime iranien à la chaîne qatarie Al-Jazeera le 28 avril, dans une interview traduite et publiée dimanche par l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI).

Rezaei a déclaré que dans les jours qui ont suivi l’assassinat de Soleimani, par une frappe aérienne le 3 janvier en Irak, « Tel Aviv n’était pas à l’ordre du jour – nous avions affaire à l’Amérique ».

Mais si les États-Unis « commettent une autre erreur », l’Iran pourrait « procéder à d’autres représailles », a-t-il affirmé, en référence aux villes israéliennes.

Cet ancien commandant des Gardiens de la Révolution islamique est considéré comme l’un des hauts conseillers du guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei.

Senior Iranian Official Mohsen Rezaee threatens to Raze Israeli Cities to the Ground, Adds: Our Show of Force Was More Important Than the Actual Retaliation for Soleimani’s Killing; COVID-19 Is Man-Made

Senior Iranian Official Mohsen Rezaee threatens to Raze Israeli Cities to the Ground, Adds: Our Show of Force Was More Important Than the Actual Retaliation for Soleimani’s Killing; COVID-19 Is Man-MadeMohsen Rezaee, the Secretary of Iran’s Expediency Council, said in an April 28, 2020 interview on Al-Jazeera Network (Qatar) that Iran would raze Israel’s cities to the ground if Israel takes “the slightest initiative” against Iran. He added that Iran’s attack on the Ayn Al-Asad Air Base after the U.S. killing of Qasem Soleimani had been a harsh retaliation that caused many casualties and destroyed American aircrafts. Rezaee then said that Iran’s capabilities and military prowess are “more important than the attack itself.” With regard to the COVID-19 pandemic, Rezaee said that the virus is “smart” and man-made, and that the possibility that it was an anti-Iranian bio-weapon has not been refuted so far.See more: https://www.memri.org/tv/iran-mohsen-rezaee-expediency-retaliation-soleimani-devastating-coronavirus-western-bioweapon

פורסם על ידי ‏‎The Middle East Media Research Institute (MEMRI)‎‏ ב- יום ראשון, 3 במאי 2020

Il a réitéré les affirmations iraniennes selon lesquelles une attaque ultérieure sur la base aérienne d’Ayn al-Assad en Irak abritant des troupes et du matériel américains avait blessé 60 personnes et détruit des avions et des hélicoptères.

Le Pentagone a déclaré que le nombre de militaires américains souffrant de lésions cérébrales traumatiques en raison de l’attaque de missiles par l’Iran en Irak dépassait la centaine. Les autorités américaines ont indiqué que des dégâts matériels avaient été constatés, mais aucune destruction massive.

Ce n’est pas la première fois que Rezaei menace de détruire des villes israéliennes.

En février, il a déclaré que l’Iran cherchait une excuse pour attaquer Israël et « raser Tel-Aviv », en accusant l’État juif d’avoir prétendument aidé les États-Unis à tuer le général iranien Qassem Soleimani.

« La vengeance de l’Iran contre l’Amérique pour l’assassinat de Soleimani sera sévère… Haïfa et les centres militaires israéliens seront inclus dans la riposte », avait-il menacé en janvier.

Suite à l’attaque iranienne sur la base américaine et aux menaces iraniennes répétées, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait mis en garde l’Iran.

« Nous nous opposons fermement à ceux qui cherchent à nous tuer. Nous sommes déterminés et aurons recours à la force. Quiconque tente de nous attaquer recevra un coup dur en retour », avait-il ainsi promis lors d’une conférence à Jérusalem.

Durant l’interview du 28 avril, Rezaei est revenu sur une théorie du complot infondée, que lui et d’autres autorités iraniennes ont évoquée, affirmant que le nouveau coronavirus était une arme biologique créée par l’homme, conçue par les États-Unis pour cibler l’Iran.

« A ce stade, cette possibilité n’a pas été réfutée », a-t-il dit, interrogé sur ses précédents propos sur le sujet.

« Le virus est intelligent et n’est pas naturel », a-t-il clamé. « Il est artificiel. Il est différent des virus naturels tels que le SARS et d’autres. C’est pour cela que certains ont des soupçons ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...