Rechercher

Un homme qui a tué un voleur de voiture écope de travaux d’intérêt general

Selon le tribunal, Aryeh Schiff était justifié dans sa crainte pour sa sécurité et qu'il n'avait pas l'intention de donner la mort; "Je suis heureux que cela soit terminé", dit-il

https://twitter.com/bokeralmog/status/1349644599711690752?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1349644599711690752%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.timesofisrael.com%2Favoiding-jail-time-man-who-fatally-shot-car-thief-gets-community-service%2F
https://twitter.com/bokeralmog/status/1349644599711690752?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1349644599711690752%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.timesofisrael.com%2Favoiding-jail-time-man-who-fatally-shot-car-thief-gets-community-service%2F

Un homme de la ville d’Arad, dans le sud du pays, s’est vu épargner une peine de prison mardi après avoir tué un homme qui tentait de voler sa voiture il y a un an.

Aryeh Schiff, 71 ans, a été condamné par le tribunal de district de Beer Sheva à neuf mois de travaux d’intérêt général après avoir été reconnu coupable d’homicide par imprudence en juillet dans le cadre d’un accord de plaidoyer.

Le tribunal a également condamné Schiff à une peine de neuf mois avec sursis et lui a ordonné de verser une compensation à la famille de la victime d’un montant total de 10 000 NIS.

Selon l’acte d’accusation, Mahmoud Al-Atrash, 36 ans, s’est introduit dans un véhicule garé près de la caravane où dormait Schiff afin de le voler. En entendant le bruit de l’effraction, Schiff est sorti de la caravane et a tiré sur le véhicule avec Al-Atrash à l’intérieur, selon les procureurs.

Al-Atrash a été transporté à  l’hôpital Soroka de Beer Sheva, où le personnel a constaté son décès.

Schiff a déclaré à la police qu’il n’avait pas pointé son arme sur le cambrioleur présumé et qu’il ne voulait pas le blesser.

« Je suis heureux que cela soit terminé et je suis vraiment désolé pour cette tragédie », a déclaré Schiff après l’audience de mardi. « Ce n’était pas prémédité, je suis désolé ».

La juge Revital Yaffe Katz a écrit dans son jugement que si l’action de Schiff « a violé le caractère sacré de la vie humaine », son cas était inhabituel puisqu’il a été « entraîné dans un événement qu’il n’a pas initié ou planifié ».

« Le prévenu s’est tenu seul, à une heure tardive de la nuit, devant le défunt et ses partenaires – tous masqués – et leur simple vue a suffi à susciter la terreur et la crainte », a écrit la juge.

Elle a déclaré que la crainte de Schiff que les voleurs lui fassent du mal, à lui ou à sa femme, était justifiée. Elle a ajouté que ses actions ne visaient pas à blesser Al-Atrash, notant qu’il avait immédiatement appelé la police et les services médicaux.

La juge a également qualifié Schiff d’ « homme de valeurs qui, pendant de nombreuses années, a contribué au pays de presque toutes les manières, et a perdu son fils. »

L’avocat de la famille Al-Atrash, Aaron Roze, a critiqué le jugement, qualifiant l’indemnisation de « ridicule ».

« La sentence est extrêmement clémente et j’espère que les procureurs feront appel devant la Cour suprême », a-t-il déclaré. « Ce qui attire l’attention dans le jugement, c’est qu’il renverse les rôles : le prévenu, qui a causé par imprudence la mort d’une autre personne, est présenté comme une victime, et la victime défunte est simplement présentée comme un criminel. »

« Ce qui est encore plus problématique, c’est que le tribunal ne s’intéresse pas à ceux qui se cachent derrière la victime : sa famille, ses enfants, des orphelins », a-t-il ajouté. « Il est absurde que le tribunal fixe une indemnité ridicule tout en ne sachant pas ou en ne notant pas qu’il y a 10 orphelins, tous de jeunes mineurs, qui n’ont pas de père. Leur père n’est pas rentré à la maison parce qu’Aryeh Schiff lui a tiré une balle dans la tête. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...