Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Un homme tué par balle à Rahat, 3e meurtre dans la communauté arabe en 24 heures

Selon la police, ce 221e meurtre dans la communauté arabe cette année est lié à une querelle entre les familles criminelles

Une vue de la ville de Rahat dans le sud d'Israël, le 30 octobre 2023. (Crédit : Gianluca Pacchiani / Times of Israel)
Une vue de la ville de Rahat dans le sud d'Israël, le 30 octobre 2023. (Crédit : Gianluca Pacchiani / Times of Israel)

Un homme a été tué par balle mercredi dans le village bédouin de Rahat. Il s’agit du troisième meurtre dans la communauté arabe israélienne ces dernières 24 heures.

Selon la police, ce meurtre s’inscrit dans le cadre d’une querelle entre des familles de criminels à Rahat.

Deux Arabes ont été tués par balle mardi. À Nazareth, Moanas Marwat, âgé de 29 ans, a été grièvement blessé et a succombé à ses blessures, a indiqué la police israélienne dans un communiqué. Quelques heures plus tôt, Issa Ghazi, un homme d’une trentaine d’années, a été retrouvé assassiné dans une voiture à Kafr Qara.

Selon The Abraham Initiatives, une organisation à but non lucratif qui recense les crimes violents dans la communauté arabe, le meurtre à Rahat a porté à 221 le nombre de membres de la communauté arabe décédés dans des crimes violents depuis le début de l’année. En 2022, 103 Arabes israéliens ont été assassinés au cours de la même période.

Ces meurtres font partie d’une vague de crimes violents qui a submergé la communauté arabe ces dernières années, atteignant cette année des sommets sans précédent.

De nombreux dirigeants de la communauté arabe israélienne accusent la police qui, selon eux, n’a pas réussi à sévir contre les puissantes organisations criminelles et ignore largement la violence, qui comprend les querelles familiales, les guerres de territoire entre différentes mafias et les violences faites aux femmes. Les communautés ont également souffert d’années de négligence de la part des autorités publiques.

Selon les analystes, les meurtres sont le résultat de la violence de la pègre, alimentée par de puissantes bandes impliquées dans l’extorsion, le prêt usuraire, le racket de protection et d’autres activités criminelles.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.