Un institut mexicain pour la jeunesse s’excuse pour un tweet sur Goebbels
Rechercher

Un institut mexicain pour la jeunesse s’excuse pour un tweet sur Goebbels

L'infographie publiée décrivait le ministre nazi comme "le père de la propagande" ; l'institut indique que ce n'était que par souci de "mémoire historique"

Joseph Goebbels avec ses filles, Hilde (au centre) et Helga (à droite), pour la célébration de Noël à Berlin, en 1937. (Crédit : Archives fédérales allemandes)
Joseph Goebbels avec ses filles, Hilde (au centre) et Helga (à droite), pour la célébration de Noël à Berlin, en 1937. (Crédit : Archives fédérales allemandes)

RIO DE JANEIRO — Le service Jeunesse de la municipalité de Mexico a retiré une infographie sur le tristement célèbre ministre de la propagande du régime nazi Joseph Goebbels qu’il avait publiée sur Twitter.

L’Institut de la jeunesse de Mexico, ou Injuve, s’est également excusé après avoir supprimé sa publication sur la naissance de Goebbels, laquelle était accompagnée du texte « el padre da la propaganda », ou « le père de la propagande », et les hashtags #Nazi et #Hitler.

« Injuve réitère son engagement pour la tolérance, le respect de tous, de tous les peuples et de la diversité. L’intention de nos publications est seulement de susciter une mémoire historique, sans exalter ou se réclamer d’une quelconque idéologie », a précisé l’institut dans un nouveau tweet publié dimanche.

Selon certaines spéculations, le responsable des réseaux sociaux de l’Injuve pourrait être licencié.

Le comité central de la communauté juive du Mexique a réagi lundi via un communiqué.

« Il est inacceptable qu’un institut de Mexico se livre à ce type de publicité du parti politique le plus raciste, antisémite et assoiffé de sang de l’histoire du 20e siècle », pouvait-on y lire.

L’ambassadeur d’Israël au Mexique, Jonathan Peled, a tenu une réunion avec le chef du gouvernement de la capitale mexicaine, Claudia Sheinbaum, laquelle est juive.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...