Un Israélien condamné à mort en Thaïlande pour le meurtre sordide d’un compatriote expatrié
Rechercher

Un Israélien condamné à mort en Thaïlande pour le meurtre sordide d’un compatriote expatrié

Shimon Biton a admis avoir tué Eliyahu Cohen, 62 ans, et avoir fait coulé son corps dans du béton

L'Israélien Shimon Biton, à droite, condamné pour le meurtre d'un autre Israélien,  Eliyahu Cohen, à Bangkok, en Thaïlande, le 12 novembre 2016 (Capture d'écran : : Walla News)
L'Israélien Shimon Biton, à droite, condamné pour le meurtre d'un autre Israélien, Eliyahu Cohen, à Bangkok, en Thaïlande, le 12 novembre 2016 (Capture d'écran : : Walla News)

Un tribunal thaïlandais a condamné à mort jeudi un ancien informateur israélien de la police qui avait admis avoir assassiné un autre Israélien dans une crise de jalousie.

Shimon Biton, 50 ans, ancien détenu dans les prisons israélienne et thaïlandaise, a reconnu avoir tué Eliyahu Cohen, 62 ans, et avoir coulé une partie de son corps dans du béton sous les escaliers de son domicile de Bangkok au mois de novembre dernier, selon des informations parues dans les médias en hébreu.

Biton a été arrêté en compagnie de son fils de 17 ans lorsque la police a découvert des traces de sang dans leur habitation puis des morceaux du corps de Cohen coulé dans du béton au domicile des deux hommes, et certains autres dans une valise trouvée au même endroit.

La police en Thaïlande enlève le corps de l’Israélien assassiné Eliyahu Cohen à Bangkok le 12 novembre 2016 (Capture d’écran : Walla News)

Biton, qui a un lourd casier judiciaire, a déclaré à la police qu’il avait tué Cohen – l’un de ses bons amis, selon des informations – dans une crise de jalousie après avoir découvert qu’il entretenait une liaison avec sa petite amie.

La disparition de Cohen, policier à la retraite qui vivait à Bangkok, avait été signalée par sa famille, amenant la police à faire des recherches.

Dans les années 1990, Biton avait été reconnu coupable d’avoir volé une vieille femme et de l’avoir agressée avec une chaise, a fait savoir le site d’information Haaertz. Il avait été condamné à cinq ans d’emprisonnement, mais était parvenu à s’enfuir avant d’entrer en prison. Il s’était fait rattraper quatre ans plus tard en Belgique et avait été extradé en Israël où il avait été incarcéré pendant deux ans, puis il avait pris la fuite vers la Thaïlande durant une permission.

Il avait été ré-extradé vers Israël après avoir passé du temps en prison en Thaïlande pour avoir dissimulé un corps et il était devenu informateur après de la police après sa libération de prison, deux ans plus tard.

Biton a trente jours pour faire appel du verdict. Son fils sera transféré devant un tribunal pour mineurs pour sa condamnation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...