Rechercher

Cisjordanie: un Palestinien lance un parpaing sur une voiture ; Tsahal ouvre le feu

Il aurait essayé d'ouvrir la porte d'un véhicule près de l’implantation de Beit El ; un couteau et une bouteille d'acide ont été trouvés sur le suspect qui serait gravement blessé

La vitre avant brisée d'une voiture israélienne après qu'un Palestinien a lancé un parpaing sur le véhicule près de l’implantation de Beit El en Cisjordanie, le 13 mai 2022. (Crédit: Tsahal)
La vitre avant brisée d'une voiture israélienne après qu'un Palestinien a lancé un parpaing sur le véhicule près de l’implantation de Beit El en Cisjordanie, le 13 mai 2022. (Crédit: Tsahal)

Un Palestinien a lancé un parpaing sur une voiture transportant des civils israéliens en Cisjordanie avant que des soldats de Tsahal n’ouvrent le feu en sa direction vendredi matin, a rapporté l’armée.

Tsahal a déclaré que le suspect avait été repéré par des militaires près de l’implantation de Beit El alors qu’il lançait le parpaing et tentait également d’ouvrir la porte du véhicule.

Une photo a montré le pare-brise fracassé de la voiture.

Les soldats israéliens ont tiré sur le suspect dans le cadre du protocole d’arrestation de l’armée, selon un communiqué de Tsahal, ajoutant qu’il avait été emmené à l’hôpital pour recevoir des soins après l’incident. La déclaration n’a pas précisé l’état du suspect, mais les médias israéliens ont indiqué qu’il était gravement blessé.

L’armée a également déclaré qu’un couteau et une bouteille d’acide avaient été trouvés sur le suspect.

Pendant ce temps, des échanges de tirs ont été signalés entre des hommes armés palestiniens et des soldats israéliens dans la ville de Burqin, au nord de la Cisjordanie, où les forces de l’armée, du Shin Bet et des unités d’élite de la police chargées de la lutte contre le terrorisme mènent une opération.

L’armée n’a pas précisé le but de l’opération.

Une vidéo de la zone circulant sur les réseaux sociaux montre deux hommes armés palestiniens masqués tirant avec un pistolet et un fusil, alors que des échanges de tirs nourris se font entendre.

Des affrontements ont également été signalés dans le camp de réfugiés de Jénine.

Plusieurs terroristes palestiniens à l’origine des récentes attaques meurtrières étaient originaires de Jénine et de ses environs. Les troupes israéliennes ont mené des raids dans la région, y compris une opération tôt mercredi au cours de laquelle une journaliste réputée d’Al Jazeera a été abattue lors d’affrontements entre Palestiniens armés et soldats israéliens, ce qui a d’autant plus accru les tensions.

On ne sait pas encore qui est responsable du tir fatal qui a couté la vie à Shireen Abu Akleh. Les deux parties enquêtent, mais les Palestiniens ont rejeté jeudi la demande d’Israël de mener une enquête conjointe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...