Rechercher

Un Palestinien suspecté de terrorisme tué par balle alors qu’il tentait de s’échapper

Une vidéo montre des Palestiniens aux yeux bandés conduits dans la rue par des troupes près de Ramallah ; l'armée organise un exercice près d'Hébron

Une capture d'écran montre des troupes israéliennes escortant des Palestiniens détenus à Silwad, en Cisjordanie, le 6 juillet 2022 (Crédit : Capture d'écran/Twitter).
Une capture d'écran montre des troupes israéliennes escortant des Palestiniens détenus à Silwad, en Cisjordanie, le 6 juillet 2022 (Crédit : Capture d'écran/Twitter).

Un Palestinien, Rafiq Riyad Ghannem, 20 ans, a été abattu par des tirs de l’armée israélienne près de la ville de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, mercredi matin, selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne.

Tsahal a déclaré dans un communiqué que les troupes étaient en train de mener une opération dans la ville de Djaba pour appréhender un individu soupçonné d’être impliqué dans des activités terroristes, et qu’il a été abattu alors qu’il tentait de s’échapper.

« Pendant l’opération, les forces ont procédé aux procédures d’arrestation d’un suspect qui s’est échappé d’un bâtiment, ce qui a entraîné des coups de feu », a déclaré l’armée.

Tsahal a déclaré que les troupes ont prodigué des soins médicaux au suspect, mais qu’il a été déclaré mort par la suite.

Bien que l’armée ait affirmé que les « circonstances de l’affaire sont claires », aucune autre information n’a été fournie quant à savoir si le suspect était armé ou s’il représentait une menace.

La radio de l’armée a déclaré que le corps de Ghannem était retenu par les autorités israéliennes.

La mort de Ghannem survient trois jours après que Kamel Abdallah Alawneh, un Palestinien de 17 ans, abattu par des soldats israéliens lors d’affrontements qui ont également eu lieu à Djaba au cours du week-end, a succombé à ses blessures.

Selon les médias militaires et palestiniens, Alawneh a été abattu lors d’affrontements avec les troupes israéliennes qui avaient installé un poste de contrôle à l’entrée du village. Tsahal a déclaré qu’un Palestinien avait lancé un cocktail Molotov sur les soldats, qui ont riposté en tirant sur le suspect.

Le groupe terroriste du Hamas, qui dirige la bande de Gaza, a revendiqué l’appartenance d’Alawneh à ce groupe, mais les photos des funérailles de dimanche montrent son corps enveloppé dans un drapeau jaune du Fatah, dirigé par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Cinquante Palestiniens ont été tués depuis la fin du mois de mars en Israël et dans les territoires palestiniens, dont des agresseurs ou des individus affrontant les soldats, des terroristes présumés et des passants innocents.

Au cours de la même période, 19 personnes – dont la majorité étaient des civils israéliens se trouvant sur le territoire israélien – ont été tuées dans des attaques terroristes, principalement par des Palestiniens. Trois agresseurs arabes israéliens ont également été tués.

L’affrontement de mercredi à Djaba a eu lieu alors que 24 Palestiniens recherchés et soupçonnés d’activités terroristes ont été arrêtés par les forces de sécurité israéliennes au cours de raids menés dans la nuit en Cisjordanie, selon Tsahal. Des armes ont également été saisies et des affrontements ont éclaté dans plusieurs endroits.

L’armée a indiqué que 14 personnes avaient été arrêtées à Silwad, près de Ramallah. Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montre un certain nombre d’hommes portant un bandeau sur les yeux et escortés par des soldats israéliens dans une rue du village.

Les tirs et les arrestations signalés ont eu lieu alors que Tsahal a donné le coup d’envoi d’un exercice militaire dans la région d’Hébron. L’armée a déclaré que l’exercice, qui doit se terminer mercredi après-midi, a été planifié au préalable et fait partie de son programme de formation.

Mardi, Tsahal a déclaré que des troupes avaient été prises pour cible par des tirs en provenance d’une voiture près d’un poste de contrôle à l’entrée d’un avant-poste illégal dans le nord de la Cisjordanie.

Selon l’armée, les troupes ont riposté mais le véhicule a fui les lieux. Aucun blessé israélien n’a été signalé. L’armée a lancé une chasse à l’homme pour retrouver les auteurs des tirs.

La semaine dernière, trois Israéliens, dont un officier supérieur de Tsahal, ont été légèrement blessés après que des Palestiniens ont ouvert le feu sur le tombeau de Joseph, dans la banlieue de Naplouse, pendant que des fidèles juifs visitaient le site.

Emanuel Fabian a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...