Rechercher

Un Palestinien tué dans des affrontements avec Tsahal en Cisjordanie

L'armée a également arrêté Yahya Saadi, fils du chef du Jihad islamique palestinien en Cisjordanie, Bassem Saadi, soupçonné d'être impliqué dans le terrorisme à Jénine

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des troupes israéliennes opérant en Cisjordanie, tôt le 4 novembre 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes israéliennes opérant en Cisjordanie, tôt le 4 novembre 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Un Palestinien a été tué au cours d’affrontements avec les troupes israéliennes dans le sud de la Cisjordanie tôt lundi matin, selon les responsables palestiniens de la Santé, alors que l’armée a déclaré avoir arrêté le fils d’un haut responsable du terrorisme dans la ville de Jénine.

Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP), Omar Manna, 22 ans, a été tué par balle et six autres personnes ont été blessées par des tirs des troupes israéliennes dans le camp de réfugiés de Dheisheh, au sud de Bethléem.

Tsahal a déclaré que des affrontements avaient éclaté lors de l’arrestation de trois membres présumés du groupe terroriste du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) dans le camp.

« Au cours de l’opération, les suspects ont jeté des pierres, des cocktails Molotov et des explosifs sur les troupes, qui ont répondu en tirant », a déclaré l’armée, ajoutant que « les victimes ont été identifiées ».

Pendant ce temps, à Jénine, Tsahal a déclaré avoir arrêté Yahya Saadi, le fils de Bassem Saadi, le chef du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien actuellement détenu en Cisjordanie.

L’armée a déclaré que Yahya Saadi était lui-même membre du Jihad islamique palestinien, soupçonné d’être impliqué dans diverses activités terroristes.

L’arrestation de Bassem Saadi en août avait déclenché une série de combats entre Israël et le groupe terroriste dans la bande de Gaza. Il a depuis été inculpé de diverses accusations de terrorisme.

Samedi soir, une roquette a été lancée de Gaza vers le sud d’Israël, apparemment en raison de la mort de deux membres du Jihad islamique palestinien, tués jeudi lors d’un raid militaire en Cisjordanie.

Au cours de l’année écoulée, le Jihad islamique palestinien a lancé des roquettes sur Israël en réponse à la mort ou à l’arrestation de membres en Cisjordanie.

Tsahal a déclaré que les troupes ont également tiré sur des hommes armés qui avaient ouvert le feu au cours d’une opération dans le camp de réfugiés adjacent à Jénine.

Aucun soldat n’a été blessé au cours de ces raids nocturnes. Au total, 14 Palestiniens recherchés, dont Saadi, ont été arrêtés tôt lundi matin en Cisjordanie, selon l’armée.

La Cisjordanie a été un haut lieu de tension au cours de l’année écoulée. Au printemps, Tsahal avait lancé une vaste offensive antiterroriste principalement axée sur le nord de la Cisjordanie pour faire face à une série d’attaques palestiniennes qui ont fait 31 morts en Israël et en Cisjordanie depuis le début de l’année.

L’opération a permis de procéder à plus de 2 000 arrestations lors de raids quasi quotidiens, mais a également fait plus de 130 morts parmi les Palestiniens, essentiellement lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.