Un Palestinien tué par l’armée après une tentative d’attaque en Cisjordanie
Rechercher

Un Palestinien tué par l’armée après une tentative d’attaque en Cisjordanie

Selon les médias, le suspect a délibérément allumé un feu près de la route 443, puis est arrivé blessé au poste de contrôle, où son décès a été prononcé

Une section de la Route 443. (Crédit : Gili Yaari / Flash90)
Une section de la Route 443. (Crédit : Gili Yaari / Flash90)

Un Palestinien a été abattu mardi soir en Cisjordanie par les forces israéliennes, les médias israéliens affirmant qu’il avait tenté d’allumer un feu près d’une route locale.

L’agence de presse officielle de l’Autorité palestinienne, WAFA, a déclaré que l’incident s’était produit près du village de Beit Ur al-Tahta, à l’ouest de Ramallah, et que les soldats avaient « laissé [l’homme] saigner jusqu’à ce qu’il devienne un martyr ».

La radio de l’armée israélienne a déclaré que l’homme avait apparemment été abattu par des soldats de l’armée israélienne lors d’une embuscade sur la route 443, qui passe près de Beit Ur al-Tahta, empruntée par de nombreux Israéliens se rendant à Jérusalem ou en revenant.

La semaine dernière a été marquée par de nombreux incidents au cours desquels des voitures israéliennes ont été la cible d’explosifs lancés par des Palestiniens, indique le communiqué.

Dans la nuit de mardi à mercredi, les troupes ont vu un suspect allumer un feu près de la route, lui ont tiré dessus et l’ont vu fuir les lieux, indique le communiqué, ajoutant qu’aucun explosif n’a été trouvé.

Environ une heure et demie plus tard, un homme est arrivé au poste de contrôle voisin de Maccabim présentant des blessures par balle à la poitrine et à la jambe, indique le rapport, ajoutant qu’il s’agissait apparemment de l’homme touché par balle plus tôt.

Les soldats ont tenté de lui administrer un traitement médical vital mais ont fini par prononcer son décès.

La radio de l’armée a déclaré que l’homme était un résident de Jérusalem-Est qui avait un casier judiciaire. Des sources palestiniennes citées par Al-Jazeera l’ont identifié comme étant Raed Yousef Rashid, 38 ans.

Des soldats de Tsahal lors d’opérations nocturnes en Cisjordanie, el 27 novembre 2016. (Crédit : Porte-parole Tsahal)

Par ailleurs, mardi, l’agence de sécurité Shin Bet a déclaré avoir arrêté deux suspects palestiniens dans une attaque par balles contre des troupes israéliennes, lors d’une violente manifestation près de la ville de Hébron, en Cisjordanie, en pleine flambée de mai entre Israël et les terroristes de la bande de Gaza.

Un soldat a été touché par deux balles. L’une a touché le radiotéléphone qu’il portait, et l’autre son casque. Le soldat a perdu connaissance à la suite de l’impact de la balle sur son casque, mais n’a pas eu besoin de soins médicaux, a déclaré le Shin Bet.

Quelque 25 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués lors de violents affrontements avec les troupes israéliennes pendant la guerre, avant qu’Israël et le Hamas ne déclarent un cessez-le-feu. Les manifestations de masse avaient éclaté pour protester contre les frappes aériennes israéliennes à Gaza, ainsi que contre les politiques israéliennes à Jérusalem.

Ces dernières nuits, les Palestiniens ont déclenché des émeutes près de la frontière de Gaza, enflammant des pneus et les faisant rouler vers les soldats stationnés le long de la frontière, et lançant des explosifs artisanaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...