Un pressoir de l’époque talmudique avec une mosaïque trouvés à Korazim
Rechercher

Un pressoir de l’époque talmudique avec une mosaïque trouvés à Korazim

Les archéologues se sont dits "très excités" par ces découvertes dans un village du nord d'Israël, mentionné dans le Talmud et dans le Nouveau testament

Le site de fouilles entreprises dans le parc national de Kozarim où un pressoir et une mosaïque ont été trouvés, au mois de mars 2019 (Crédit : Ahiya Cohen-Tavor/Autorité des parcs et de la nature israélienne)
Le site de fouilles entreprises dans le parc national de Kozarim où un pressoir et une mosaïque ont été trouvés, au mois de mars 2019 (Crédit : Ahiya Cohen-Tavor/Autorité des parcs et de la nature israélienne)

Un pressoir décoré d’une mosaïque a récemment été découvert sur le site d’un village vieux de 1 500 ans et situé dans le nord d’Israël.

Le pressoir, découvert dans le parc national de Korazim, au nord de la Galilée, qui mesure quatre mètres de long et quatre mètres de large, date de l’époque Talmudique – entre les 4e et 6e siècles de l’ère commune, selon un communiqué transmis lundi par l’Autorité israélienne de la nature et des parcs.

Selon le communiqué, une équipe a trouvé l’un des angles de la mosaïque pendant des travaux réalisés dans le parc national et a révélé son existence au gestionnaire du site, Dekel Segev.

« Nous étions déterminés à mener ce travail de fouilles à son terme dans la mesure où c’est la seule mosaïque qui a été découverte dans le village juif antique qui se trouvait à Korazim à l’ère du Talmud », a expliqué Segev.

« C’est assurément un point d’intérêt fascinant pour les visiteurs du parc national », a-t-il estimé.

Selon Segev, l’équipe d’archéologues a été « très excitée » de découvrir que la mosaïque faisait partie d’un pressoir.

« Il y avait des Juifs qui buvaient et qui produisaient du vin ici, en plus de l’huile d’olive spéciale et de l’industrie du blé de Korazim », explique-t-il.

« Le pressoir offre une preuve supplémentaire du caractère unique de ce village avec toutes ses caractéristiques : Habitations résidentielles, industries agricoles, un bain rituel juif et, bien sûr, sa magnifique synagogue ».

Le site de fouilles dans le parc national de Korazim ont un pressoir et une mosaïque ont été découverts, au mois de mars 2019 (Crédit : Ahiya Cohen-Tavor/Autorité israélienne de la nature et des parcs)

L’archéologue Ahiya Cohen-Tavor, qui a dirigé les fouilles à Korazim, indique que « contrairement à la majorité des pressoirs qui sont situés sur des sites agricoles, celui-ci se trouve dans le village lui-même et les agronomes avaient également investi dans la décoration de son fond avec une mosaïque qui présente des modèles de carrés et de losanges ».

Le site de fouilles dans le parc national de Korazim ont un pressoir et une mosaïque ont été découverts, au mois de mars 2019 (Crédit : Ahiya Cohen-Tavor/Autorité israélienne de la nature et des parcs)

Il a expliqué que les vignerons foulaient les grappes de vin posées sur la mosaïque et que le pressoir présente également une pierre qui permettait de presser le reste du jus. Le jus était stocké dans des cruches où il était soumis au processus de fermentation nécessaire à sa transformation en vin.

Cette découverte a été faite lors de travaux archéologiques sur le site dirigé par l’entreprise Dagesh, qui organise des fouilles touristiques ouvertes aux membres du public. Elles sont également gérées par l’université d’Ariel et l’Autorité de la nature et des parcs avec des fonds du ministère des Finances.

Les archéologues ont indiqué que les fouilles allaient continuer pour tenter de trouver d’autres parties du pressoir, ainsi que dans la zone environnante.

Korazim, situé juste au nord de la Galilée, est mentionné pour la première fois dans le Nouveau testament comme l’une des villes juives condamnées par Jésus parce qu’elle avait rejeté ses enseignements, ce qui en a fait un lieu de pèlerinage pour les touristes chrétiens.

Le Talmud parle également de Korazim pour sa production de blé fin. Des vestiges d’une synagogue et de bains rituels ont été trouvés là-bas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...