Un professeur anti-Israël fait l’objet d’une enquête pour ses liens avec l’EI
Rechercher

Un professeur anti-Israël fait l’objet d’une enquête pour ses liens avec l’EI

Julio Pino, un professeur d'Histoire, est connu pour ses positions controversées sur les sujets concernant le Moyen-Orient

Honors College Complex à l'université Kent State (Crédit : Pacificboyksu/CC-BY-3.0)
Honors College Complex à l'université Kent State (Crédit : Pacificboyksu/CC-BY-3.0)

Un professeur de l’université Kent State, qui est connu pour son activité anti-Israël, est sous le coup d’une enquête du FBI pour des liens avec l’État islamique.

Le FBI a confirmé que le professeur Julio Pino faisait l’objet d’une enquête, a signalé Akron Beacon Journal mardi soir.

D’origine cubaine, Pino, converti à l’islam, qui est également connu comme Pino Assad Jibril, a nié avoir des connexions au groupe islamiste.

« Je peux seulement qu’imaginer, compte tenu de mon passé au Kent State dans le traitement des questions controversées au sujet du Moyen-Orient, que certaines personnes puissent être favorables ou défavorables. Les rumeurs commencent, et c’est la seule chose à laquelle je peux penser qui pourrait attirer l’attention d’un organisme du gouvernement », a déclaré Pino au Beacon Journal.

Le FBI a interrogé les collègues et les étudiants de Pino, selon le journal.

Pino, un professeur d’histoire permanent, a flirté avec la controverse depuis des années, a écrit un article d’opinion en 2002 dans le journal étudiant de Kent State dans lequel il a loué un kamikaze palestinien.

En 2011, il a crié « Mort à Israël » lors d’une conférence à l’université d’Ishmael Khaldi, l’ancien consul général adjoint au consulat israélien à San Francisco.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...