Un professeur belge partage une vidéo appelant au jihad contre les Juifs
Rechercher

Un professeur belge partage une vidéo appelant au jihad contre les Juifs

Talal Magri, qui enseigne dans une école situé à 55 km de Bruxelles, a démenti que le sermon était antisémite

Une capture d'écran d'une vidéo d'un sermon partagé par Talal Magri, un professeur de lycée en Belgique. (Capture d'écran : Facebook)
Une capture d'écran d'une vidéo d'un sermon partagé par Talal Magri, un professeur de lycée en Belgique. (Capture d'écran : Facebook)

JTA — Un professeur d’un lycée belge a publié sur Facebook une vidéo d’un imam appelant au jihad, ou la guerre sainte, contre les Juifs et ceux qui « complotent » avec eux.

Talal Magri, qui enseigne l’islam dans le cadre du cours de religion à la Royal Agri Saint-Georges Athenaeum situé à 55 km de Bruxelles, a publié le mois dernier la vidéo d’un homme non identifié prêchant en arabe, a rapporté jeudi le site d’information La Dernière Heure.

« Ceux qui coopèrent, travaillent et complotent avec les Juifs, Allah, s’en occupe sans délai. Secouez leurs bases et renversez leurs édifices, Allah. Soutenez les combattants du Jihad, alors que certains d’entre nous cherchent des excuses pour ne pas les rejoindre », peut-on entendre dire le prédicateur.

Des officiels du ministère de l’Education en Wallonie, la région belge qui emploie Magri, ont déclaré à La Dernière Heure avoir déposé plainte à la police pour incitation à la haine. L’école a refusé de commenter pour savoir s’il serait encore autorisé à enseigner dans l’établissement.

Contacté par La Dernière Heure, Magri a démenti que le sermon mentionnait les Juifs ou le jihad, ajoutant qu’il ne pouvait pas être antisémite « parce que je suis arabe et les Arabes sont sémites aussi ».

Mais Khalil Zeguendi, le rédacteur en chef du magazine Le Maroxellois dont la langue maternelle est l’arabe, a confirmé à La Dernière Heure l’exactitude de la traduction qui avait été publiée.

Magri a dirigé la campagne électorale du Parti Islam en Belgique, qui promeut la Sharia, la loi islamique et a dirigé sa liste régionale pour Liège.

Joel Rubinfeld, le président de la Ligue Belge contre l’Antisémitisme, a qualifié Magri d’un des nombreux « prédicateurs qui répandent leur poison et transforment leurs étudiants en bombes à retardement ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...