Un propriétaire de café hollandais : Il est temps de « descendre » les touristes israéliens
Rechercher

Un propriétaire de café hollandais : Il est temps de « descendre » les touristes israéliens

Un groupe juif de surveillance a porté plainte contre Youness Ouaali pour incitation à la violence pour ses propos sur Facebook

Le café Bon Appetit à Bussum, aux Pays-Bas (Capture d'écran: Google Maps)
Le café Bon Appetit à Bussum, aux Pays-Bas (Capture d'écran: Google Maps)

Le groupe de surveillance de la communauté juive hollandaise sur l’antisémitisme a déposé jeudi une plainte auprès de la police pour incitation à la violence contre Youness Ouaali, 30 ans, pour une photo qu’il avait postée sur Facebook deux jours plus tôt représentant un garçon couvert de sang avec la légende : « Un enfant palestinien abattu par l’occupation illégale d’Israël se cramponne à son dernier souffle. »
 
Ouaali, à qui appartient le café ‘Bon Appétit’ dans la ville de Bussum près d’Amsterdam, a écrit : « Peut-être que ce serait une bonne idée, à partir d’aujourd’hui de descendre les touristes israéliens (pas les enfants) ? »

Il a ajouté : « Ceux qui ne veulent pas entendre doivent le sentir. C’en est assez !!! Le temps est venu de donner un signal clair, je pense. 14 ans et abattu de sang-froid et loyal jusqu’à son dernier souffle !!! Puisse Allah le récompenser avec Djenna, » le terme arabe pour le ciel.

Ouaali semble faire référence à Ahmed Manasra, un garçon palestinien de 13 ans, dont le président de l’AP, Mahmoud Abbas, a prétendu cette semaine qu’il avait été « exécuté » par Israël, mais qui est en fait vivant et soigné dans un hôpital de Jérusalem.

L'adolescent palestinien, Ahmed Manasra, 13 ans, hospitalisé à l'hôpital Hassadah de Keren Eim (Crédit : YouTube)
L’adolescent palestinien, Ahmed Manasra, 13 ans, hospitalisé à l’hôpital Hassadah de Keren Eim (Crédit : YouTube)

Le garçon se remet de blessures qu’il a subies lorsqu’il a été frappé par une voiture après avoir poignardé un Israélien du même âge que lui, qui circulait à bicyclette.

« La violence ne doit pas déborder aux Pays-Bas, » a déclaré dans un communiqué le groupe de surveillance, le Centre d’information et de documentation sur Israël.

« Il est important que Ouaali soit appréhendé et traduit de toute urgence devant un juge. »

Le texte qu’il a écrit sur les Israéliens doit être retiré, a ajouté le centre.

La page Facebook du café semble avoir été ciblée par les partisans d’Israël, qui ont posté une série de messages sur la page, y compris des images de soldats de Tsahal et des drapeaux israéliens.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...