Un rabbin politicien anglais brûle une Bible chrétienne et fait scandale
Rechercher

Un rabbin politicien anglais brûle une Bible chrétienne et fait scandale

Le candidat de l’UKIP à la mairie de Manchester, Shneur Odze, est critiqué pour avoir tweeté une photo de la Bible en feu à la veille de Pessah

Le rabbin Shneur Odze, candidat de l'UKIP à la mairie de Manchester, en août 2013. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le rabbin Shneur Odze, candidat de l'UKIP à la mairie de Manchester, en août 2013. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un rabbin et politicien britannique a déclenché une controverse au Royaume-Uni quand il a brûlé une Bible à la veille de Pessah.

Le rabbin Shneur Odze, candidat de 33 ans du parti UKIP (Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni à la mairie de Manchester, a publié sur Twitter lundi une photographie d’une Bible en feu.

« Merci à quiconque a mis une bible missionnaire parmi les livres de notre synagogue. Je me demandais avec quoi j’allais brûler mon hametz », a-t-il écrit, en référence au pain levé que les Juifs religieux détruisent à la veille de la fête de Pessah.

Son tweet a depuis été supprimé, mais le Daily Mail britannique a décrit l’incident dimanche.

La Bible en hébreu et en anglais était publiée par la Société pour la distribution des Ecritures saintes en hébreu, et avait été placée dans une synagogue locale sans autorisation par un membre de l’association chrétienne.

Odze affirme que le livre ne contenait pas uniquement l’Ancien Testament, considéré comme saint par les Juifs orthodoxes, mais aussi le Nouveau Testament chrétien. Le rabbin a déclaré au Mail qu’il n’avait pas d’autre choix que de le brûler, puisqu’il a été produit par « une secte chrétienne extrêmement prosélyte d’anciens Juifs qui tentent de convertir les Juifs pratiquants à une croyance selon laquelle le Christ serait le Messie prophétisé. »

En se contentant de la donner, il aurait, dit-il, fait en sorte que la Bible « frauduleuse » soit entre les mains de quelqu’un d’autre, et simplement la jeter aurait « manqué de respect à ce qui est tout de même un tract religieux. »

Il a ensuite tweeté qu’elle était « donnée aux Juifs comme une ‘bible juive’, prétendant être une Bible juive, et ce n’est pas le cas. »

Un porte-parole de l’UKIP, parti d’extrême-droite populiste, a dit au Mail que « même si nous comprenons l’acte, c’était une mauvaise idée d’en mettre une photo sur un réseau social, qui était aussi provocante et serait probablement mal comprise. »

L’UKIP a été crucial dans le vote en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne de l’année dernière. Le parti se méfie des immigrants, en particulier des musulmans. L’un des porte-paroles de référence de l’UKIP, Gerald Batten, voulait que les musulmans signent une déclaration de rejet de la violence.

Le chef de file de l'UKIP, Nigel Farage, après l'annonce des résultats du référendum sur le Brexit, le 24 juin 2016. (Crédit : Geoff Caddick/AFP)
Le chef de file de l’UKIP, Nigel Farage, après l’annonce des résultats du référendum sur le Brexit, le 24 juin 2016. (Crédit : Geoff Caddick/AFP)

Un député européen de l’UKIP, Stuart Agnew, a soutenu en 2015 une interdiction de l’abattage rituel des animaux par les Juifs et les musulmans, pour tenter de cibler ces derniers, même si le précédent président du parti, le tribun Nigel Farage, n’a pas soutenu cette proposition.

Odze, qui a été conseiller du nord de Londres pour le parti conservateur, fait face à une dure bataille pour devenir le maire de l’une des plus grandes métropoles anglaises. Il se présente face au travailliste Andy Burnham, qui part très favori.

De plus, même si la ville compte la deuxième communauté juive la plus importante du pays, beaucoup d’associations dans la communauté juive, qui représentent les descendants des immigrants qui ont fui les persécutions d’Europe de l’Est et d’Espagne, critiquent vivement le programme de réduction drastique de l’immigration et de la fin des aides étrangères proposé par l’UKIP.

Le rabbin politicien est membre du courant hassidique ultra-orthodoxe Habad Loubavitch, et sert plusieurs communautés de la ville du nord de l’Angleterre. Il a déjà été candidat de l’UKIP aux élections européennes et est un ami proche de Farage et de Paul Nuttall, le président actuel du parti. Il préside également le groupe des Amis d’Israël de l’UKIP.

Il avait déjà déclenché une controverse en refusant de serrer la main aux femmes.

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...