Rechercher

Un Saoudien arrêté après une vidéo polémique d’un journaliste israélien à La Mecque

La vidéo du journaliste de la 13e chaîne israélienne a provoqué une avalanche de réactions hostiles sur les réseaux sociaux cette semaine dans cette monarchie musulmane du Golfe

Gil Tamary, journaliste de la Treizième chaîne, à La Mecque, en Arabie Saoudite, avec la Grande Mosquée en arrière-plan, sur une séquence diffusée le 18 juillet 2022. (Crédit : Capture d'écran/La Treizième chaîne)
Gil Tamary, journaliste de la Treizième chaîne, à La Mecque, en Arabie Saoudite, avec la Grande Mosquée en arrière-plan, sur une séquence diffusée le 18 juillet 2022. (Crédit : Capture d'écran/La Treizième chaîne)

Les autorités saoudiennes ont annoncé vendredi l’arrestation d’un homme ayant aidé un « non musulman » à se rendre à La Mecque, après la polémique suscitée par la vidéo d’un journaliste israélien s’étant introduit dans le premier lieu saint de l’islam.

La vidéo du journaliste Gil Tamary, de la 13e chaîne israélienne, a provoqué une avalanche de réactions hostiles sur les réseaux sociaux cette semaine dans cette monarchie musulmane du Golfe.

« Un citoyen complice qui a conduit et facilité l’entrée d’un journaliste non musulman, détenant la citoyenneté américaine, dans la ville sainte, a été transféré au parquet », a déclaré le porte-parole de la police de La Mecque.

L’Arabie saoudite et Israël n’ayant aucun lien diplomatique officiel – bien que les États-Unis tentent de rapprocher les deux pays –, les ressortissants de l’État hébreu ne peuvent entrer dans le royaume qu’avec un deuxième passeport lorsqu’ils ont plusieurs nationalités.

Il s’agit « d’une violation directe du règlement qui interdit l’entrée à La Mecque aux non musulmans », a expliqué le porte-parole de la police et précisé que des « poursuites judiciaires » seront engagées contre ce « complice ».

Gil Tamary, journaliste de la Treizième chaîne, à La Mecque, en Arabie Saoudite, avec la Grande Mosquée en arrière-plan, sur une séquence diffusée le 18 juillet 2022. (Crédit : Capture d’écran/La Treizième chaîne)

Par ailleurs, « l’affaire du journaliste qui a commis ce crime a été transmis au parquet général, qui prendra les mesures nécessaires », a-t-il ajouté.

Dans sa vidéo de 10 minutes, Gil Tamary se rend sur le Mont Arafat, étape essentielle et sacrée dans le cadre du grand pèlerinage à La Mecque, le hajj, qui s’est tenu cette année début juillet.

Sur les images, Gil Tamary reconnaît lui-même que sa présence est illégale et se félicite d’être « le premier journaliste israélien ici à faire une vidéo, et en hébreu ». 

Mardi, il a présenté ses excuses, expliquant que son objectif était « de montrer l’importance de La Mecque et la beauté de l’islam ». 

Mais ses explications n’ont pas calmé la colère dans les médias et sur les réseaux sociaux, où le hashtag « un Juif dans la mosquée sacrée » a largement circulé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...