Un site officiel du gouvernement néo-zélandais efface Israël d’une carte
Rechercher

Un site officiel du gouvernement néo-zélandais efface Israël d’une carte

La carte du site Immigration New Zealand présente l'ensemble d'Israël comme la Palestine et Jérusalem-Est comme "la capitale désignée de l'Etat de Palestine"

Une capture d'écran du site internet de l'Immigration en Nouvelle Zélande mentionne la Palestine au lieu d'Israël sur une carte. (Immigration Nouvelle Zélande via JTA)
Une capture d'écran du site internet de l'Immigration en Nouvelle Zélande mentionne la Palestine au lieu d'Israël sur une carte. (Immigration Nouvelle Zélande via JTA)

SYDNEY, Australie (JTA) — Immigration New Zealand, un site officiel du gouvernement, a publié un document d’information avec une carte du Moyen-Orient qui montrait une « Palestine », mais pas Israël.

Après une pluie de réclamations sur les réseaux sociaux, la page internet a été retirée, même si des captures d’écran restent disponibles.

L’Institut Israël de Nouvelle-Zélande a demandé le retrait de la carte.

« La plus évidente des erreurs était d’appeler ‘Palestine’ l’ensemble de l’Israël moderne », a dénoncé Ashley Church, la directrice l’Institut. « C’est incroyablement blessant. et c’est comme si Immigration New Zealand montrait une carte du Royaume-Uni en retirant l’Ecosse et le Pays de Galles et mentionnait l’ensemble des îles britanniques comme l’Angleterre ».

Le document, qui donnait des informations sur les immigrants palestiniens en Nouvelle-Zélande, a aussi identifié Jérusalem-Est comme « la capitale désignée de l’Etat de Palestine ». Il n’y avait aucune référence au terrorisme palestinien, et les informations sur la page affirmaient qu’Israël avait mené « une répression massive des Palestiniens » lors de la Seconde Intifada.

La page mentionnait aussi les « sanctions économiques et le blocus dans la bande de Gaza contrôlé par le Hamas » sans autre explication. Israël et l’Egypte ont imposé un blocus de Gaza pour empêcher le Hamas, qui a juré de détruire Israël, d’importer des armes, de roquettes et d’autres matériaux pour construire des fortifications et des tunnels.

« Notre ministère de l’Immigration doit immédiatement s’excuser pour l’image blessante et confirmer qu’elle ne reflète pas la politique de notre gouvernement. Immigration New Zealand doit publier une déclaration confirmant que le site internet ne représente pas l’opinion du ministère; et une enquête doit être menée pour trouver qui était responsable et mettre en place des mesures pour s’assurer que cela ne se reproduise plus jamais », a insisté Ashley Church.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...