Un soldat affirme avoir été poignardé ; la police est sceptique
Rechercher

Un soldat affirme avoir été poignardé ; la police est sceptique

Après avoir cherché le suspect, les forces de sécurité annulent la chasse à l’homme, car le soldat aurait pu inventer l’incident

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une ambulance israélienne (Crédit : Pierre Terdjman/Flash90)
Une ambulance israélienne (Crédit : Pierre Terdjman/Flash90)

Un soldat israélien a été hospitalisé lundi matin après avoir affirmé qu’il avait été poignardé près de la ville de Tzur Yitzhak, près de Netanya, dans le centre d’Israël.

Les forces de sécurité ont lancé une chasse à l’homme pour retrouver l’attaquant juste après la plainte du soldat, mais l’ont ensuite annulée et déclaré qu’ils enquêtaient sur la possibilité que le soldat ait inventé l’incident.

Le soldat non nommé, âgé de 20 ans, a été emmené à l’hôpital Meir de Kfar Saba avec de légères blessures à la main, selon un porte-parole du service de premier secours Magen David Adom.

La police « étudiait une suspicion de fausse déclaration », a déclaré une porte-parole de la police israélienne, notant que le cas avait été transféré par l’armée.

« Toutes les possibilités, y compris une fausse déclaration, sont prises en compte », a déclaré l’armée.

L’incident présumé est intervenu pendant une recrudescence d’attaques palestiniennes, certaines mortelles et beaucoup impliquant des couteaux.

Dimanche, une Israélienne de 30 ans a été légèrement blessée par une attaque au couteau à Rosh Haayin, dans le centre du pays.

L’attaquante, une jeune arabe israélienne du village voisin de Kfar Kassem, a été neutralisée par un garde de sécurité et emmenée en détention sans qu’un coup de feu ne soit tiré.

L’attaque au couteau a mis fin à une période de neuf jours sans attaque en Israël ou en Cisjordanie.

Ces six derniers mois, depuis le début de la vague terroriste actuelle en octobre 2015, 29 Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont été assassinés. Presque 200 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...