Un Suédois accusé d’espionnage pour le Hezbollah inculpé en Israël
Rechercher

Un Suédois accusé d’espionnage pour le Hezbollah inculpé en Israël

L’homme de 55 ans aurait été envoyé pour recruter des agents israéliens, obtenir des informations sur les cibles militaires et la sécurité aéroportuaire

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Le Suédo-libanais Hassan Khalil Hizran est inculpé en Israël pour espionnage au profit du Hezbollah (Capture d'écran : Walla)
Le Suédo-libanais Hassan Khalil Hizran est inculpé en Israël pour espionnage au profit du Hezbollah (Capture d'écran : Walla)

Un ressortissant suédois recruté par le Hezbollah a été arrêté à l’aéroport Ben Gurion d’Israël en juillet et inculpé pour espionnage pour le compte groupe terroriste libanais, a annoncé l’agence de sécurité israélienne Shin Bet dimanche.

Hassan Khalil Hizran, né au Liban, a été recruté par le groupe terroriste en 2009 lors d’un voyage au Liban avec sa famille. Il est retourné au Liban en 2011 et en 2013 pour des réunions avec des dirigeants du Hezbollah.

Hizran a été chargé de recruter des Israéliens pour le groupe terroriste « notamment des personnes ayant des liens avec les Juifs, l’accès à des militaires, à l’establishment de la défense, ou à des représentants du gouvernement, » a déclaré le Shin Bet dans un communiqué.

Il devait également recueillir des informations sur les bases militaires et les cibles de Tsahal. Hizran a également transmis des informations au Hezbollah sur la sécurité de l’aéroport Ben Gurion.

Hizran a été payé 2 300 dollars en 2009 et 800 dollars en 2011 pour ses services au Hezbollah.

Après son arrestation le 21 juillet, Hizran a été inculpé pour avoir remis des informations au groupe terroriste, contacté un agent étranger et accepté un financement du Hezbollah.

La mission de Hizran prouve que le Hezbollah cherche à recruter des agents israéliens et des ressortissants étrangers ayant un accès à la fois au Liban et à Israël, selon le Shin Bet.

« L’intérêt du Hezbollah dans le processus d’entrée et d’inspection à l’aéroport Ben Gurion indique sa volonté d’identifier des failles, ce qui lui permettra de faire entrer ses hommes en Israël sans mal et sans éveiller les soupçons », dit la déclaration du Shin Bet.

« L’intérêt du Hezbollah pour les bases militaires et les cibles de Tsahal prouve une fois encore une fois que le Hezbollah se prépare à la prochaine campagne avec Israël, et définit ses objectifs dans sa ‘banque de cibles’. »

Les autorités suédoises ont été informées de l’arrestation de Hizran, selon le Shin Bet.

D’après les médias suédois, Hizran était avec sa famille au moment de son arrestation. Sa famille a affirmé qu’un avocat lui a été refusé pendant 10 jours et qu’elle n’était autorisée à lui rendre visite.

Son fils, qui est aujourd’hui en Suède, a déclaré que son père avait voyagé en Israël plusieurs fois dans le passé. En entrant en Israël au cours de ses voyages précédents, Hizran a été interrogé à l’aéroport mais non arrêté, ont affirmé ses parents.

Toujours selon les médias suédois, des représentants du ministère suédois des Affaires étrangères ont déclaré qu’ils étaient en contact avec les autorités israéliennes, mais qu’ils n’interviendraient pas dans le processus judiciaire israélien.

En juin, Chypre a condamné un homme libano-canadien à six ans de prison, accusé de terrorisme. Les autorités judiciaires ont déclaré que Hussein Bassam Abdallah était un membre du Hezbollah.

Josefin Dolsten a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...