Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Un village chrétien israélien du nord ne compte pas partir à cause du Hezbollah

"C'est toute la région qui est menacée par les mouvements islamistes", explique Shadi Khalloul, un chrétien maronite qui a servi dans Tsahal

Des fidèles chrétiens à l'église de Jish, un village israélien à majorité chrétienne situé tout près de la frontière libanaise, dans le nord d'Israël, près de la frontière libanaise, le 17 janvier 2024. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
Des fidèles chrétiens à l'église de Jish, un village israélien à majorité chrétienne situé tout près de la frontière libanaise, dans le nord d'Israël, près de la frontière libanaise, le 17 janvier 2024. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Des enfants sortent de classe en courant pour monter à bord des voitures de leurs parents : la scène pourrait sembler anodine, si cette école de Jish, un village israélien à la frontière avec le Liban, n’était un abri antiaérien.

Depuis le 7 octobre, un quotidien teinté par la guerre s’est installé dans cette localité à majorité chrétienne du nord d’Israël, à la frontière avec le Liban.

Cette région est en proie à des affrontements quotidiens entre l’armée israélienne et des groupes armés dans le sud du Liban, dont le Hezbollah chiite pro-Iran, allié du mouvement islamiste palestinien du Hamas.

Les attaques du Hezbollah ont depuis tué quinze Israéliens, dont six civils, selon les autorités.

Israël réplique en bombardant des villages frontaliers, et plus de 190 personnes sont mortes au Liban, dont au moins 141 combattants du Hezbollah, (très) fortement implanté dans le sud du pays, selon un décompte de l’AFP à partir des chiffres officiels.

La zone frontalière a été grandement vidée de ses habitants, mais Jish se situe juste derrière la ligne fixée par les autorités.

Une vue de Jish, un village israélien à majorité chrétienne situé tout près de la frontière libanaise, dans le nord d’Israël, près de la frontière libanaise. (Crédit : Shmuel Bar-Am)

« Nous n’irons nulle part », « les habitants ne vont pas quitter leurs villes parce que le Hezbollah a décidé d’attaquer Israël ou d’attaquer nos villes dans le nord d’Israël », dit un habitant, Shadi Khalloul, 48 ans.

Ils se sont installés dans un quotidien de guerre, rythmé par le bourdonnement des drones, le hurlement des sirènes d’alerte et les tirs d’artillerie depuis la frontière, à cinq kilomètres. A Noël, une roquette a atteint une église à quelques kilomètres de Jish.

Les écoles étant fermées, l’enseignement se fait en ligne ou dans les quelques abris publics, des sortes de bunkers, dont la taille le permet.

« Suivre les cours dans cet abri est vraiment très difficile pour les enfants », relève Margaret Ashur, 75 ans, en attendant que son petit-fils sorte de classe.

La majorité des chrétiens de Jish, ville d’environ 3 000 habitants, sont maronites, ces catholiques d’Orient surtout installés au Liban mais dont quelques milliers vivent en Israël.

« Tout est affecté », dit M. Khalloul, qui milite pour la reconnaissance de la minorité maronite en Israël et promeut l’enseignement de l’araméen, la langue de Jésus.

M. Khalloul relève que les hameaux autour du village accroché à une colline couverte d’oliviers, se sont vidés, avec un impact sur les commerces, les ateliers de Jish qui ne peuvent plus fonctionner.

Les rassemblements sont interdits, même si l’église principale, plus grand bâtiment du village, reste ouverte. « Depuis le début de la guerre, nous avons cessé de prier dans la grande église », dit le père Sandy Habib. Les messes sont dites dans une salle de réunion en sous-sol.

Une capture d’écran d’une vidéo partagée par le porte-parole de l’armée israélienne, le lieutenant-colonel Richard Hecht, montrant les dégâts causés à l’église grecque orthodoxe Sainte-Marie attaquée par le Hezbollah, à Iqrit, le 30 décembre 2023. (Crédit : Capture d’écran X ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

A l’instar de M. Khalloul, beaucoup de maronites du village descendent de Palestiniens forcés de quitter leurs petits hameaux autour de Jish au moment de la création de l’Etat d’Israël en 1948.

Mais M. Khalloul, qui a servi dans l’armée israélienne, encourage les jeunes maronites à s’engager aussi.

C’est toute la région qui est menacée par les mouvements islamistes, explique-t-il.

« Nous avons vu ce qu’a fait le Hamas » dans le sud d’Israël, « et ce sont des alliés de l’Iran », comme le Hezbollah, relève M. Khalloul. « A la frontière, plane la crainte d’une incursion des unités d’élites du Hezbollah contre nous, comme cela a été le cas contre les Juifs dans le sud », dit-il.

Inédites depuis la création d’Israël, les attaques barbares du Hamas lancées depuis la bande de Gaza ont entraîné la mort de quelque 1.140 personnes, majoritairement des civils, dans le sud du pays, selon un décompte de l’AFP à partir des chiffres israéliens.

A LIRE : Le réseau de tunnels du Hezbollah est plus vaste et complexe que celui du Hamas – expert

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.