Rechercher

Une balle et une lettre de menace retrouvées sur la voiture du maire de Ramat Hasharon

La police a ouvert une enquête pour menace de la part du groupe « prix à payer » contre Avi Gruber

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

La police enquête sur les menaces du groupe « prix à payer » contre le maire de Ramat Hasharon, Avi Gruber, le 4 mai 2017 (Crédit : Porte-parole de la police)
La police enquête sur les menaces du groupe « prix à payer » contre le maire de Ramat Hasharon, Avi Gruber, le 4 mai 2017 (Crédit : Porte-parole de la police)

La police a ouvert jeudi une enquête après qu’une lettre de menace et une balle ont été trouvées sur le pare-brise d’une voiture appartenant à Avi Gruber, le maire de Ramat Hasharon.

Sur une feuille de papier a été griffonné le court message : « Le prix à payer viendra bientôt ».

Les attaques du groupe ‘Prix à payer’, qui prennent généralement la forme d’incendies criminels ou de graffitis, sont menées par des extrémistes juifs de droite. Elles ont généralement pour but de se venger des Arabes et des Chrétiens, ou sont menées contre des cibles de l’armée en réponse aux attaques terroristes et pour protester contre les politiques israéliennes qu’elles jugent défavorables aux Juifs.

La note et la balle ont été trouvées dans un sac en plastique sur la voiture de Gruber dans la matinée jeudi. Le slogan du groupe Prix à payer a également été trouvé sur un mur du complexe d’appartements où Gruber vit.

Gruber a déposé une plainte auprès de la police.

Les médias hébraïques ont signalé que les responsables municipaux pensaient que Gruber a été victime de menaces, car celui-ci n’a pas proposé de sièges séparés pour les hommes et les femmes qui observent de manière stricte la religion aux événements municipaux organisés pendant la Journée de l’Indépendance de cette semaine et au cours de sa campagne pour fermer une yeshiva illégale dans la ville.

Avi Gruber pendant les élections municipales de Ramat Hasharon, le 13 janvier 2016 (Crédit : Flash90)
Avi Gruber pendant les élections municipales de Ramat Hasharon, le 13 janvier 2016 (Crédit : Flash90)

L’équipe du Times Of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...