Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

Une bombe explose à proximité de soldats israéliens à la frontière de Gaza

Aucun soldat n'a été blessé mais les agriculteurs proches de la barrière ont reçu l'ordre de dégager temporairement la zone ; des chars ont riposté sur un poste du Hamas

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Illustration : Des chars de Tsahal stationnés près de la frontière de Gaza, le 5 août 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Illustration : Des chars de Tsahal stationnés près de la frontière de Gaza, le 5 août 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Des Palestiniens ont déclenché un engin explosif mercredi à proximité de soldats israéliens opérant à la frontière avec la Bande de Gaza, a déclaré l’armée. En réponse, les chars israéliens ont tiré des obus sur un poste d’observation du groupe terroriste palestinien du Hamas.

Aucun soldat n’a été blessé lors de l’explosion.

Selon l’armée israélienne, des troupes menant des opérations de routine du côté ouest de la barrière frontalière, construite en territoire israélien, ont été visées par un engin explosif improvisé.

En réponse, Tsahal a déclaré que des chars avaient tiré en direction d’un poste d’observation appartenant au Hamas, qui dirige la Bande de Gaza, près de la ville de Khan Younis.

Les agriculteurs israéliens situés à proximité de la barrière frontalière ont reçu l’ordre de dégager temporairement la zone.

Le Conseil régional d’Eshkol a indiqué aux habitants qu’il n’y avait pas d’autres instructions à donner à la suite de l’attaque survenue quelques heures après un tir de roquette.

Tsahal a d’abord déclaré qu’une roquette tirée depuis Gaza avait atterri dans les limites de la Bande de Gaza, mais a ensuite confirmé qu’elle avait atterri en territoire israélien, près de la barrière frontalière.

Israël n’a pas encore riposté à l’attaque à la roquette.

Ce tir de roquette a déclenché des sirènes d’alerte dans le sud d’Israël mercredi matin, à l’aube, alors que les forces de sécurité étaient en état d’alerte après un raid meurtrier contre des terroristes en Cisjordanie.

L’incursion a déclenché une fusillade qui a fait six morts parmi les Palestiniens, dont Abdel Fattah Hussein Kharousha, 49 ans, membre du Hamas et terroriste recherché, soupçonné d’avoir perpétré l’attentat qui a coûté la vie à deux jeunes frères israéliens dans la ville de Huwara, en Cisjordanie, la semaine dernière.

Kharousha, membre du Hamas et originaire du camp de réfugiés d’Askar, près de Naplouse, a ouvert le feu sur une voiture israélienne circulant dans la ville de Huwara, dans le nord de la Cisjordanie, le 26 février, tuant les frères israéliens Hallel et Yagel Yaniv. Le groupe terroriste du Hamas règne sur la Bande de Gaza.

Les autres personnes tuées sont Muhammad Wael Ghazawi, 26 ans, Tariq Ziad Mustafa Natour, 27 ans, Ziad Amin Zaraini, 29 ans, Mutasim Nasser Sabbagh, 22 ans, et Muhammad Ahmad Salim Khalouf, 22 ans.

Les médias palestiniens ont identifié Khalouf, Ghazawi et Zaraini comme étant des membres des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, un groupe terroriste vaguement affilié au Fatah, le parti de l’Autorité palestinienne (AP), au pouvoir en Cisjordanie.

Au cours de l’année écoulée, des groupes basés à Gaza – notamment le Jihad islamique palestinien – ont lancé des roquettes sur Israël en réponse à l’assassinat ou à l’arrestation de leurs membres en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.