Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent dans le sud après un raid à Jénine

Le tir raté a atterri à l'intérieur de la bande de Gaza, selon Tsahal ; la tentative d'attaque survient après l'opération antiterroriste de Jénine où 6 Palestiniens ont été tués

Une roquette est lancée depuis la bande de Gaza vers le sud d'Israël, le 8 mars 2023. (Crédit : Dadi Fold)
Une roquette est lancée depuis la bande de Gaza vers le sud d'Israël, le 8 mars 2023. (Crédit : Dadi Fold)

Un tir de roquette raté a déclenché des sirènes d’alerte dans le sud d’Israël mercredi matin, à l’aube, alors que les forces de sécurité étaient en état d’alerte après un raid meurtrier contre des terroristes en Cisjordanie.

Les sirènes ont retenti à Nir Am, un kibboutz situé au nord de la bande de Gaza, près de la ville de Sderot.

Les forces de défense israéliennes ont déclaré qu’une roquette tirée depuis Gaza avait atterri dans les limites de la bande de Gaza. Les projectiles rudimentaires utilisés par les groupes terroristes de Gaza fonctionnent parfois mal et ne parviennent pas à atteindre le territoire israélien.

Des images de caméras de surveillance ont montré que la roquette avait été lancée depuis Gaza. On ignore à quelle distance de la frontière israélienne le projectile a atterri.

Mardi, la police de Jérusalem et des environs a été mise en état d’alerte, craignant que les Palestiniens ne tentent de se venger du raid mené par les troupes israéliennes à Jénine, qui a fait six morts.

Cette décision a été annoncée quelques heures après que les troupes israéliennes sont entrées dans Jénine et ont encerclé une maison dans le cadre de la traque du terroriste qui a tué deux Israéliens en Cisjordanie la semaine dernière. L’incursion a déclenché une fusillade qui a fait six morts parmi les Palestiniens, dont Abdel Fattah Hussein Kharousha, 49 ans, le terroriste recherché.

Kharousha, membre du Hamas et originaire du camp de réfugiés d’Askar, près de Naplouse, a ouvert le feu sur une voiture israélienne circulant dans la ville de Huwara, dans le nord de la Cisjordanie, le 26 février, tuant les frères israéliens Hallel et Yagel Yaniv. Le groupe terroriste du Hamas règne sur la bande de Gaza.

Les autres personnes tuées sont Muhammad Wael Ghazawi, 26 ans, Tariq Ziad Mustafa Natour, 27 ans, Ziad Amin Zaraini, 29 ans, Mutasim Nasser Sabbagh, 22 ans, et Muhammad Ahmad Salim Khalouf, 22 ans.

Les médias palestiniens ont identifié Khalouf, Ghazawi et Zaraini comme étant des membres des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, un groupe terroriste vaguement affilié au Fatah, le parti de l’Autorité palestinienne (AP), au pouvoir en Cisjordanie.

Au cours de l’année écoulée, des groupes basés à Gaza – notamment le Jihad islamique – ont lancé des roquettes sur Israël en réponse à l’assassinat ou à l’arrestation de leurs membres en Cisjordanie.

Les autorités sanitaires palestiniennes ont déclaré que 12 autres avaient été blessées, dont trois grièvement.

La police a déclaré que trois officiers de l’unité d’élite antiterroriste Yamam ont été blessés au cours du raid. Ils ont été emmenés à l’hôpital Rambam de Haïfa, qui a déclaré que l’un d’entre eux était dans un état modéré, tandis que les deux autres étaient légèrement blessés.

Des Palestiniens masqués marchent dans une allée lors d’un raid de l’armée israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine, le 7 mars 2023. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh / AFP)

Les troupes ont également effectué un raid à Naplouse, arrêtant les deux fils du tueur de Huwara, Khaled et Muhammed Kharousha, a déclaré Tsahal.

Selon le Shin Bet, les deux hommes étaient soupçonnés d’avoir planifié et exécuté l’attaque du 26 février à Huwara.

À la fin du mois dernier, les Palestiniens ont tiré six roquettes sur le sud d’Israël, apparemment pour se venger d’une incursion israélienne meurtrière à Naplouse. Les roquettes n’ont pas fait de blessés ni de dégâts et le Jihad islamique a ensuite revendiqué le tir.

En réponse, l’armée israélienne a mené des frappes aériennes contre le groupe terroriste Hamas.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens sont vives depuis un an, les forces israéliennes menant des raids quasi quotidiens en Cisjordanie, dans le contexte d’une série d’attentats terroristes palestiniens meurtriers. Ces tensions se sont aggravées ces dernières semaines, avec un cycle de raids israéliens et de représailles palestiniennes, ainsi qu’une recrudescence de la violence ultra-nationaliste israélienne.

Après la mort des deux jeunes, un groupe d’ultra-nationalistes israéliens a saccagé Huwara, y brûlant des maisons et des véhicules. Un Palestinien a été tué et plusieurs personnes ont été blessées dans des violences qui ont provoqué une onde de choc en Israël et à l’étranger, certains allant jusqu’à qualifier cette incursion dans la ville de « pogrom ».

Une série d’attaques palestiniennes à Jérusalem et en Cisjordanie au cours des derniers mois a couté la vie à 14 Israéliens et gravement blessé plusieurs autres.

Au moins 70 Palestiniens ont été tués depuis le début de l’année, la plupart lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité, mais certains étaient des civils non impliqués et d’autres ont été tués dans des circonstances qui font l’objet d’une enquête.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.